Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Coronavirus : les plateformes conviées à Bercy pour lutter contre les arnaques

Bas les masques !
Droit 3 min
Coronavirus : les plateformes conviées à Bercy pour lutter contre les arnaques
Crédits : Marc Rees

Selon nos informations, les principales places de marché sont priées de se rendre mercredi 11 mars à Bercy pour une réunion organisée de 17 à 18h30. L’objet ? « La lutte contre les arnaques et les pratiques commerciales trompeuses » dans le contexte du Covid-19.

Les principales places de marchés (Amazon, LeBonCoin, CDiscount, Fnac, Rakuten, etc.) sont attendues demain au ministère de l’Économie et des Finances pour évoquer la question du coronavirus et traquer les arnaques en ligne.

« On sait que ces périodes de crise sanitaire, de crise en règle générale, sont propices pour un certain nombre d'arnaqueurs ou de vendeurs, qui vont tenter soit de réaliser des profits abusifs, de vendre des produits illégaux ou de se livrer à des arnaques » déclarait la semaine dernière le même secrétaire d’État lors d’une visite au sein de la cellule numérique des services d'enquête de la DGCCRF. Était alors cité à titre d’exemple un miel luttant prétendument contre le coronavirus, et proposé 15 euros...

Au même moment, toujours selon nos informations, la Direction départementale de la protection des populations de Paris (« DDPP75 ») a également contacté ces plateformes pour « vérifier la loyauté des annonces » relatives aux ventes de masques et de solutions hydroalcooliques. « Je vous informe que dans l’hypothèse où des manquements étaient relevés, je vous communiquerai ces informations afin que des mesures correctives soient apportées » écrit la direction dans un autre courrier que nous avons pu consulter.

La DDPP75 sollicite ces acteurs pour savoir en particulier s’ils ont « eu connaissance de plaintes de consommateurs ou de professionnels relatives à des pratiques trompeuses et quelles sont les suites qui ont été données ». Elle leur demande également s'ils ont « mis en place un lien spécifique afin de répondre plus rapidement ».

Des plateformes ont déjà mis en oeuvre des mesures proactives

Depuis la publication d’un décret entré en vigueur le 6 mars 2020, les prix de vente des gels hydroalcooliques ont été plafonnés pour « éviter toute spéculation ». Le tarif des flacons de 50ml a été fixé à 2€, ceux de 100 ml à 3€, ceux de 300 ml à 5€ et le litre à 15€.  

Un autre décret publié deux jours plus tôt a organisé une réquisition générale des masques : « Sont réquisitionnés, jusqu'au 31 mai 2020, les stocks de masques de protection respiratoire de type FFP2 détenus par toute personne morale de droit public ou de droit privé » et également « les stocks de masques anti-projections détenus par les entreprises qui en assurent la fabrication ou la distribution ».

Sans attendre ces textes, les plateformes ont pris des mesures proactives. Antoine Jouteau, directeur général de LeBonCoin, a ainsi annoncé la semaine dernière avoir décidé « pour des raisons de sécurité sanitaire et face à une dérive spéculative déplorable (...) de faire retirer les annonces de masques déposées par les particuliers sur LeBonCoin ». Des mesures désormais effectives.

Selon nos constatations, des actions similaires ont été prises au même moment par Rakuten, où la même requête « Masque FFP2 » ne fournit « aucun résultat ». Sur le site de la FNAC, ces produits sont « indisponibles ». Sur Amazon, par contre, on trouve encore de tels masques à des prix entre 19.95 euros et 59,97 euros, pour chaque unité. 

9 commentaires
Avatar de sofien69100 INpactien
Avatar de sofien69100sofien69100- 10/03/20 à 10:55:57

heureusement il reste Ebay.fr pour se faire du blé :transpi:

Avatar de clacos Abonné
Avatar de clacosclacos- 10/03/20 à 12:01:57

Je vais me lancer dans la vente à la découpe : acheter un litre à 15€ et vendre 20 flacons de 50ml à 2€.

Tant que eBay n'est pas en rupture de flacons de 50ml vides, ça passe :D

Édité par clacos le 10/03/2020 à 12:02
Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 10/03/20 à 12:39:40

Donc Bercy considère que c'est le bon moment pour réunir des gens ? :fumer:

Avatar de barthous Abonné
Avatar de barthousbarthous- 10/03/20 à 13:19:55

C'est volontaire les liens dans le nom des commerçants ?

Edit : Oui :D

Édité par barthous le 10/03/2020 à 13:21
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 10/03/20 à 13:24:08

bah vaut mieux qu'ils le fassent avant de passer en stade 3 :transpi:

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 10/03/20 à 13:35:07

Tu parles du lien à l'intérieur du non CDiscount qui pointe sur un article de NXI de 2016 qui parle de Disco, l'aile volante de Parrot ?

Je pense que celui-là au moins n'est pas volontaire. Ah les automatismes à la con qui vont chercher à l'intérieur des mots sans contrôle humain, c'est beau quand même !

FunnyD a écrit :

Donc Bercy considère que c'est le bon moment pour réunir des gens ? :fumer:

Bah, ils sont bien placés pour acheter du gel et des masques pour se protéger pendant la réunion. Et puis, le ministre de la Culture ne sera pas présent, donc pas de risque de contagion.

Avatar de MeGusta INpactien
Avatar de MeGustaMeGusta- 10/03/20 à 13:52:33

FunnyD a écrit :

Donc Bercy considère que c'est le bon moment pour réunir des gens ? :fumer:

Concrètement oui.  Le fait de contaminer Ebay, Amazon, Etsy, etc permettra clairement à LBC de pouvoir récupérer tout ces marchés et devenir le leader européen, puis mondial, des marketplaces, surpassant Wish&Co.
Parce que c'est ça la Startup-nachione à la française ! :fumer:

Avatar de Wawet76 Abonné
Avatar de Wawet76Wawet76- 10/03/20 à 14:40:43

Même hors épidémie, ça pourrait être fait en téléconférence.

Perso ça fait quelques années que je ne me déplace plus beaucoup chez les clients, et je pense que c'est pareil dans beaucoup d'entreprises.

Avatar de barthous Abonné
Avatar de barthousbarthous- 11/03/20 à 09:24:16

Anéfé

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.