Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

SimCity : la connexion obligatoire à cause du cloud computing

Et du mode multijoueurs omniprésent

SimCity est probablement un des jeux les plus attendus de l'année 2013. Pourtant si l'on en croit les réactions des joueurs, y compris dans les commentaires de nos actualités, la connexion permanente fait partie de leurs plus grandes inquiétudes. Lucy Bradshaw, responsable du label maxis chez EA a tenu à préciser certains points à ce sujet.

SimCity Ecran Region 

 

C'est dans le blog officiel du jeu qu'elle a expliqué son point de vue sur la question, en arguant que cette connexion aux serveurs de Maxis est indispensable au gameplay, et fait partie du fonctionnement de leur moteur de simulation : le GlassBox Engine. 

 

Le moteur est capable de générer et de suivre les mouvements de 100 000 Sims au sein de chaque ville, ce qui représente « une énorme quantité de données à gérer, et GlassBox en transmet une partie aux serveurs d'EA (le cloud) pour alléger les calculs sur l'ordinateur du joueur. » Bref, le problème serait dû aux PC des adeptes de SimCity, visiblement pas à la hauteur du challenge. De ce point de vue l'approche ressemble à celle utilisée par Blizzard pour Diablo III, ou de nombreux éléments de gameplay, comme l'apparition des monstres et des butins, est calculée par les serveurs de l'éditeur, pour limiter la triche. 

 

L'autre point qui justifie une connexion permanente selon Lucy Bradshaw, c'est l'expérience multijoueurs qui fait partie intégrante des mécaniques du nouveau SimCity. « Les vraies villes ne sont pas dans des bulles, elles influent sur leurs voisines. Quand vous jouez avec une ville, la simulation se fait à l'échelle de la région. Par exemple pour ce qui concerne les échanges entre les cités, les effets de la simulation peuvent affecter toute la région au niveau de la pollution, de la criminalité, ou l'épuisement de ressources, tout ceci est calculé par nos serveurs et les données sont renvoyées sur votre PC. Chaque ville de la région est mise à jour toutes les 3 minutes, ce qui garde l'ensemble de la zone synchronisée, et rend vos décisions à l'échelle locale importantes sur le plan régional.»

 

Le jeu est donc conçu dès le départ pour fonctionner en ligne, et les apports de ce mode de fonctionnement sont notables si l'on s'en tient aux propos des équipes de Maxis. Cependant une question demeure : qu'en sera-t-il de SimCity le jour où Maxis ou Electronic Arts décideront de fermer les serveurs ? Et que valent ces avantages par rapport au fait d'être captif d'une plateforme dématérialisée spécifique à un seul éditeur ? Seul l'avenir nous le dira. Dommage également que ceux qui n'ont pas de connexion ou qui auraient voulu des parties simples sans multijoueurs ne soient pas pris en compte.

 

Rappelons à toutes fins utiles que SimCity sera disponible sur PC et Mac à partir du 5 mars prochain et qu'il est disponible en précommande sur Origin, ainsi que chez Amazon en édition limitée (59,99 €) ou collector (69,99 €)

105 commentaires
Avatar de Esod Abonné
Avatar de EsodEsod- 27/12/12 à 09:09:19

Ah bah, en voilà un argument pour que je l'achete pas ^^

Avatar de Unknown_Enemy INpactien
Avatar de Unknown_EnemyUnknown_Enemy- 27/12/12 à 09:11:54

Bah pareil que pour Diablo3.
Sans moi.

Avatar de gounzor INpactien
Avatar de gounzorgounzor- 27/12/12 à 09:13:34

Donc comme dans diablo3 si ta connection est faiblarde avec un mauvais ping, ça va ramer à mort.

Avatar de lexos INpactien
Avatar de lexoslexos- 27/12/12 à 09:14:09

bon ben on va attendre la version "libre" qui elle en sera dépourvue et qui permettra de jouer normalement...sont vraiment pénibles...

Avatar de anonyme_edadaecc91c3bb908a8e0ab43a984c71 INpactien

N'importe quoi la première justification, comme si la conf requise pour faire tourner le jeu était un octo opteron avec 128 Go de ram...

Après le online ne justifie pas une connexion permanente, surtout quand on veut créer une seule ville pépère dans son coin... Je ne savais pas si j'aurais le temps d'y jouer. Au moins là je suis sur de ne pas l'acheter.

Puis bon, limiter la tricherie sur un jeu solo....

Avatar de boblegnome INpactien
Avatar de boblegnomeboblegnome- 27/12/12 à 09:14:54

bon ben encore un jeu que je n'achèterai pas

Avatar de elezoic Abonné
Avatar de elezoicelezoic- 27/12/12 à 09:15:44

Ah tiens c'est gratuit de faire tourner des serveurs destinés au calcul ? Faut-il s'attendre à un abonnement ? Le jeu sera donc injouable le jour de la sortie si l'infrastructure n'est pas suffisamment dimensionnée.

Avatar de calahan59 INpactien
Avatar de calahan59calahan59- 27/12/12 à 09:16:41

pas sur steam:cartonrouge:

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 27/12/12 à 09:17:25

Même en étant bien équipé, ils vous mettent encore un boulet au pied. Et à quoi vont jouer les jeunes en cas de cyber-guerre de plus de cinq ans (se tourner les pouces) ? :mdr2:

Édité par 2show7 le 27/12/2012 à 09:19
Avatar de coucou_lo_coucou_paloma INpactien
Avatar de coucou_lo_coucou_palomacoucou_lo_coucou_paloma- 27/12/12 à 09:18:18

« Les vraies villes ne sont pas dans des bulles, elles influent sur leurs voisines. Quand vous jouez avec une ville, la simulation se fait à l'échelle de la région. »
Genre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 11