Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le département américain de la Justice ouvre une enquête antitrust contre les géants de la tech

L'abus fait-il le moine ?
Droit 2 min
Le département américain de la Justice ouvre une enquête antitrust contre les géants de la tech
Crédits : hundreddays/iStock

Le département de la Justice a annoncé hier l’ouverture d’une enquête antitrust visant les pratiques des plateformes en ligne. Aucun nom n’est donné, mais en visant les « leaders du marché », autant dire qu’Amazon, Facebook ou encore Google et Apple devraient, sauf surprise, être dans la boucle.

Le ministère veut savoir si ces acteurs ont mis en œuvre des pratiques qui créent ou maintiennent des obstacles structurels à une saine concurrence, à une meilleure innovation, au détriment des utilisateurs. « Sans la discipline d'une saine concurrence, les plateformes numériques peuvent ne pas répondre aux besoins des consommateurs », explique le communiqué de la division antitrust.

L’enquête se penchera sur ces questions importantes aussi bien sur les moteurs de recherche, les réseaux sociaux que  les services de vente au détail.

Elle déterminera concrètement les conditions de concurrence sur ces marchés en ligne, en se demandant si les Américains ont bien « accès à des marchés libres sur lesquels ces entreprises se font concurrence sur le fond pour fournir des services que les utilisateurs souhaitent ». En cas de violation, le ministère de la Justice pourra exiger réparation. 

Selon Reuters, le DOJ ciblerait Apple et Google, alors que la Commission fédérale du Commerce (FTC), également compétente sur ces questions concurrentielles, ciblerait Amazon et Facebook. 

Pendant ce temps, en Europe...

En Europe, plusieurs dossiers sont en cours devant la Commission européenne. Dernier en date, celui concernant Amazon. L’institution bruxelloise veut ainsi savoir si le géant de la vente en ligne ne malmène pas les règles concurrentielles dans ses relations avec les boutiques passant par sa « marketplace ».

De même en France, l’instauration d’une taxe ciblant les géants du numérique est sur la rampe au Parlement. Seulement, cette fois les États-Unis ont menacé Paris de rétorsion. Le département du Commerce extérieur cherche à déterminer si ce véhicule législatif ne cible pas tout particulièrement les entreprises américaines, une situation que les autorités jugent insupportable.

19 commentaires
Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 24/07/19 à 13:01:56

Si ce n'est pas une procédure bidon pour dédouaner ces boites qui pourront affirmer que la procédure les a dédouanées ça va faire mal vu les niveaux de concentration verticale d'apple et le quasi monopole de google sur la recherche depuis une vingtaine d'années maintenant.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 24/07/19 à 13:05:29

Ah, c'est intéressant, affaire à suivre.

Par contre peut-on vraiment qualifier Apple de « plateforme en ligne » ? Son cœur d'activité est la vente de matériel, il me semble ?

Avatar de Kiurg INpactien
Avatar de KiurgKiurg- 24/07/19 à 13:14:12

tpeg5stan a écrit :

Ah, c'est intéressant, affaire à suivre.

Par contre peut-on vraiment qualifier Apple de « plateforme en ligne » ? Son cœur d'activité est la vente de matériel, il me semble ?

Ils vendent en effet beaucoup de matériel, mais ils sont surtout dans le collimateur de cette enquête pour leur monopole supposé sur le marché des applications avec l'App Store. Plus d'infos : https://ios.developpez.com/actu/271193/Apple-favoriserait-ses-propres-applications-lors-du-classement-des-resultats-de-recherche-sur-l-App-Store-depuis-iOS-l-entreprise-s-explique/

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 24/07/19 à 13:35:13

...saine concurrence...
novlangue capitaliste :windu:

Dans le capitalisme l’intérêt de chaque entreprise est de devenir un monopole pour imposer ses conditions à ses clients/fournisseurs. S'attaquer à ces entreprises est ridicule, c'est au capitalisme qu'il faut s'attaquer sinon les mêmes causes produisant les mêmes effets ça recommencera indéfiniment :roll:

Avatar de Macarie Abonné
Avatar de MacarieMacarie- 24/07/19 à 13:43:23

yvan a écrit :

Si ce n'est pas une procédure bidon pour dédouaner ces boites qui pourront affirmer que la procédure les a dédouanées ça va faire mal vu les niveaux de concentration verticale d'apple et le quasi monopole de google sur la recherche depuis une vingtaine d'années maintenant.

Et si avant de râler sur le résultat, on attendait .... le résultat !!!!

 

ProFesseur Onizuka a écrit :

novlangue capitaliste :windu:

Dans le capitalisme l’intérêt de chaque entreprise est de devenir un monopole pour imposer ses conditions à ses clients/fournisseurs. S'attaquer à ces entreprises est ridicule, c'est au capitalisme qu'il faut s'attaquer sinon les mêmes causes produisant les mêmes effets ça recommencera indéfiniment :roll:

Ce n'est pas réellement leur intérêt financier, étant donné que Europe préparerais (a vérifier ce n'est qu'un souvenir), plusieurs loi anti-monopole.

Avatar de Derived Abonné
Avatar de DerivedDerived- 24/07/19 à 15:53:49

Comment fait Microsoft pour toujours passer entre les mailles. C'est toujours les GAFA et jamais les GAFAM... C'est une vraie question : ils se sont rachetés une conduite ou c'est autre chose?

Avatar de Durandal INpactien
Avatar de DurandalDurandal- 24/07/19 à 15:57:19

Ils sont amusants les ricains. Not' président/roi veut taxer les Gafas mais Trumpinou est pas content...Et là, la justicce US s'en mêle mais lool quoi.

Édité par Durandal le 24/07/2019 à 15:57
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 24/07/19 à 17:01:46

Quelle plate-forme en ligne est gérée par Microsoft ?
Azure ? C'est un service destiné principalement aux professionnels, qui n'est pas en position dominante, et ne pose pas de problème de vie privée, à ce que je sache.

Avatar de Derived Abonné
Avatar de DerivedDerived- 24/07/19 à 17:09:30

Windows, Office365, LinkedIn... Je pense que Microsoft dispose de quelques plateformes qui peuvent rencontrer ce genre de problèmes, je suis surpris que son nom ne soit jamais épinglé avec ses copains.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 24/07/19 à 17:52:03

Windows n'est pas une plateforme.
J'avais effectivement oublié le rachat de LinkedIn, bien vu.
Office365 n'est pas vraiment la même chose : pas un réseau social, tes documents ne sont pas partagés, c'est vraiment juste une extension d'office pour moi.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2