Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Bilan des recrutements des opérateurs au premier trimestre, avec quelques surprises

Altice France aime les mélanges
Mobilité 7 min
Bilan des recrutements des opérateurs au premier trimestre, avec quelques surprises
Crédits : AndreyPopov/iStock

Maintenant que les quatre opérateurs nationaux ont publié leurs bilans pour le premier trimestre, l'heure des comptes a sonné. Tous essayent de se présenter sous leur meilleur jour, mettant en avant certains indicateurs, essayant d'en cacher d'autres, quitte à parfois mélanger choux et carottes.

Après Orange et Free, c'était au tour d'Altice la semaine dernière et de Bouygues ce matin de présenter leurs résultats pour le premier trimestre de l'année. En plus d'analyser les bilans financiers de SFR et de Bouygues Telecom, c'est l'occasion de faire le point sur les recrutements des quatre opérateurs nationaux sur les trois premiers mois de l'année. 

Ce début d'année 2019 est encore marqué par des promotions agressives sur le mobile. Il n'est en effet pas rare de croiser des offres à moins de 10 euros par mois avec plusieurs dizaines de Go de 4G ; l'année dernière la barrière était même à 5 euros. Cette guerre a une incidence sur le revenu moyen par abonné, et donc les finances des opérateurs.

En termes de recrutement, Bouygues Telecom et Altice France s'en sortent largement mieux qu'Orange et Free. On note par contre que la marque au carré rouge « s'amuse » une fois encore à brouiller les pistes d'un trimestre sur l'autre pour éviter que l'on puisse facilement comparer le nombre de clients SFR.

SFR recrute des abonnés, mais gagne moins d'argent

Avant de détailler les recrutements des uns et des autres, commençons par un tour d'horizon du bilan d'Altice France. Le groupe revendique des revenus de 3,52 milliards d'euros, en baisse de 13 millions par rapport à 2018. En France uniquement, le chiffre d'affaires est en légère baisse avec 2,54 milliards d'euros, contre 2,59 milliards il y a un an.

« C’est principalement dû à un recul sur un an des revenus fixes et mobiles grand public alors que la croissance de la base d’abonnés sur les segments du fixe comme du mobile a été contrebalancée par des reculs de l’ARPU », expliquait SFR il y a quelques jours.

Sur le mobile, Altice France revendique 15,400 millions d'abonnés, dont 13,866 millions sur des forfaits. Pour rappel, fin 2018, ils étaient respectivement 15,064 millions et 13,530 millions... mais SFR et FOT (outremer avec SRR et SFR Caraïbe par exemple) étaient alors séparés. Au premier trimestre 2019, Altice a décidé de noyer le poisson en mélangeant les deux sous l'appellation « Altice France ».

Si on reprend les chiffres du quatrième trimestre en additionnant la France et FOT, on obtient 15,334 millions et 13,749 millions. Les différences ne sont alors plus que de 66 000 sur le mobile et 88 000 sur le fixe... mais impossible de dire combien sont imputables à SFR. Le nombre de cartes prépayées d'Altice France a pour sa part baissé de 52 000.

Résultat Altice Q4 2018 et Q1 2019Résultat Altice Q4 2018 et Q1 2019
Altice et FOT séparés au quatrième trimestre 2018, les deux ensembles au premier trimestre 2019

Une hausse est également annoncée sur le fixe, avec 6,446 millions d'abonnés, dont 2,637 millions en fibre ou câble, sans plus de granularité. Il y a trois mois, et en prenant en compte FOT dans les calculs, ils étaient respectivement 6,358 millions et 2,592 millions.

Pour rappel, les clients OTT RMC Sports sont ajoutés au total depuis le troisième trimestre , de quoi augmenter substantiellement les chiffres, quitte à mélanger deux choses différentes.

Bouygues Telecom gagne plus d'argent et d'abonnés

Chez Bouygues Telecom, le chiffre d'affaires est de 1,451 milliard d'euros, en hausse de 13,3 % sur douze mois. Les Services représentent évidemment une très grosse part avec 1,094 milliards d'euros, soit 6 % de plus que l'année dernière.  « Cette progression reflète la croissance de la base clients Mobile et Fixe ainsi que la stabilisation de l’ARPU Mobile », explique le groupe. 

Le résultat opérationnel est par contre en baisse de 14 millions d'euros pour arriver à 106 millions. Cette chute provient principalement des plus-values de cession de sites à Cellnex qui ne sont plus que de 58 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, contre 331 millions au premier trimestre 2018. Pour rappel, SFR et Free Mobile se séparent eux aussi d'une partie de leurs sites pour récupérer de l'argent frais.  Le premier pour éponger une partie de ses dettes, le second pour conforter sa solidité financière et renforcer sa capacité d’investissement.

Bouygues Q1 2019

Enfin, Bouygues Telecom réaffirme son ambition de devenir « un leader du marché de la connectivité et des réseaux » pour les professionnels. Pour rappel, le groupe a justement racheté Keyyo et Nérim dans cette optique. De son côté, Iliad veut lui aussi devenir « un nouvel opérateur d’envergure nationale » sur le B2B, notamment grâce au rachat de Jaguar Network.

Fin mars, Bouygues Telecom revendique 11,517 millions de clients hors MtoM, en hausse de 103 000 sur trois mois. Le nombre de forfaits grimpe même de 149 000, entrainant mathématiquement une baisse du prépayé. Sur le fixe, 59 000 nouvelles Bbox ont été écoulées et 94 000 nouveaux clients profitent de la fibre. Bouygues Telecom revendique un taux de pénétration de 18 % pour le FTTH. 

Fixe et mobile : le jeu de la chaise musicale

Voici les bilans avec, entre parenthèses, l'évolution par rapport au trimestre précédent. Nous indiquons ici les chiffres pour le marché grand public, hors MtoM, MNVO et/ou secteur Entreprise : 

Bouygues Telecom :

  • Mobile : 11,517 millions (+103 000)
    • Dont 11,039 millions avec un forfait (+149 000)
  • Fixe : 3,735 millions (+59 000 )
    • Dont 663 000 en fibre (+94 000)

Free Mobile : 

  • Mobile : 13,391 millions (-50 000)
  • Fixe : 6,411 millions (-16 000 )
    • Dont 1,133 millions en fibre (+150 000)

Orange

  • Mobile : 21,621 millions (-104 000)
  • Fixe : 11,502 millions (+42 000)
    • Dont 2,759 millions en fibre (+167 000)

Altice France (SFR et FOT) : 

  • Mobile : 15,400 millions (+66 000)
    • Dont 13,866 millions forfaits (+117 000)
  • Fixe : 6,446 millions (+88 000 )
    • Dont 2,637 millions en fibre et câble  (+45 000 d'après nos calculs, 63 000 selon Altice)

Hécatombe sur le mobile chez Orange

Comme on peut le voir, Bouygues Telecom et Altice France sont les seuls à gagner des abonnés sur le mobile, Free Mobile et Orange en perdent entre 50 000 et 100 000. En effet, si Orange revendique 19 000 « ventes nettes de contrats mobiles »,  un plongeon dans le détail des chiffres permet de se rendre compte que le nombre de « clients des services mobiles » en France passe de 21,725 millions au 31 décembre à 21,621 millions au 31 mars, soit 104 000 de moins.

Orange Q4 2018 Q1 2019Orange Q4 2018 Q1 2019

La baisse provient du nombre d'abonnement convergents, c'est-à-dire avec fixe et une ou plusieurs lignes mobiles, qui passe de 9,746 millions à 9,365 millions (-381 000). La hausse en mobile seul (+277 000) ne compense pas suffisamment. Le revenu moyen par abonné est aussi en baisse, aussi bien sur le fixe (36,4 euros, -1,9 euro) que le mobile (16,9 euros, -0,2 euro) et les offres convergentes (67 euros, - 0,5 euro) cette fois-ci.

Grâce à la Freebox Delta, l'ARPU sur le fixe de Free a progressé de 0,7 euro pour arriver à 32,5 euros, mais il reste encore presque 4 euros en dessous de celui d'Orange. Pour rappel, SFR a décidé de ne plus communiquer son ARPU. Bouygues Telecom ne le donne pas non plus.

L'école des fans sur le fixe, sauf pour Free

Sur le fixe par contre, Iliad est esseulé puisque tous ses concurrents enregistrent une croissance de leurs bases clients, alors que les Freebox sont 16 000 de moins. Grâce à son « astuce » (intégrer les abonnés OTT RMC Sports), SFR est en tête avec 171 000 abonnés supplémentaires. 

Dans tous les cas, la fibre continue d'intéresser beaucoup de monde avec 94 000 à 167 000 abonnements de plus chez les fournisseurs d'accès.

Iliad premier trimestre 2019

10 commentaires
Avatar de inextenza Abonné
Avatar de inextenzainextenza- 17/05/19 à 08:20:59

Bouygues gagne plus d'argent par abonné? Ah tiens, justement, j'ai appelé la semaine dernière pour me faire rembourser, car ils m'ont changé sans mon accord mon forfait pour une «offre promotionnelle» plus cher.
Décidément, les méthodes de SFR ont fait boule de neige…

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 17/05/19 à 08:36:40

Je pense que Free perd des abonnés car ils ont mis du temps à accélérer sur la fibre, maintenant ça devrait être bon.
Ils ont aussi créé des nouvelles offres super compliquées, des promos, des offres normales, beaucoup de box différentes, c'est pas clair. On a plus l'impression de prendre une box, à bon prix et d'en avoir pour son argent.

Free, ils revoient tous leurs forfait, et ils continuent à déployer fibre et 4g (700mhz),ils sont bons.

Orange, ils ont pas de soucis, Bouygues non plus j'ai l'impression, le mobile va, mais ils restent marginal dans le fixe
SFR, j'ai l'impression qu'ils recrutent quasi majoritairement avec RED, niveau investissements au bout d'un moment ça va se voir et être délicat.

Je pense que les promos actuelles sont plus en réponse aux concurrents. Le let motiv de tous les opérateurs actuellement c'est la fibre et la 5g, et pour les deux... Il faut investir !

Avatar de Nerg34 Abonné
Avatar de Nerg34Nerg34- 17/05/19 à 09:03:10

coco74 a écrit :

Je pense que Free perd des abonnés car ils ont mis du temps à accélérer sur la fibre, maintenant ça devrait être bon.
Ils ont aussi créé des nouvelles offres super compliquées, des promos, des offres normales, beaucoup de box différentes, c'est pas clair. On a plus l'impression de prendre une box, à bon prix et d'en avoir pour son argent.

Free, ils revoient tous leurs forfait, et ils continuent à déployer fibre et 4g (700mhz),ils sont bons.

Etant client Free de longue date, je pense plutôt qu'ils perdent des abonnées car ils ne cherchent qu'à recruter en se foutant royalement des anciens clients.
Ca fonctionne quand on est en croissance, pas quand on commence à avoir une bonne base client.

Je suis chez eux depuis "toujours" et malgré tout ce qu'on a pu leur reprocher, j'étais satisfait d'eux y compris du SAV.
Aujourd'hui c'est plus du tout le cas. Je sens une rupture avec un dédain de plus en plus prononcé pour leurs anciens clients.

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 17/05/19 à 09:19:27

Je suis aussi client, j'ai pu être déçu pendant les années "post freebox v6", où ils étaient super arrogants, le peering devenait pourri, et pour ça, ils n'avaient aucune politique de fidélisation autre que "partez, vous reviendrez à un moment ou un autre"... Je trouvais ça très stupide, mais c'est sûr qu'au niveau des chiffres, les recrutements étaient positifs.

Depuis la fin des frais de migration ou résiliation degressifs, il n'y a plus vraiment de fidélisation "automatique", mais globalement, en insistant auprès du service client, c'est facile d'obtenir des frais de résiliation, remboursement de frais, mois gratuits auprès de l'assistance. Il faut bien sur menacer de partir.
ça fonctionne car ils perdent des clients... En tant qu'ancien client, je suis aujourd'hui satisfait car la qualité de service tant sur le fixe que sur le mobile c'est bien améliorée et continue de s'améliorer. Le seul point où j'étais insatisfait c'était sur les services de la box par rapport au prix qui parait "cher" quand on regarde les promotions. Un appel au service fidélisation, et 10 mois de promo à -15 euros pendant 10 mois.

Avatar de inextenza Abonné
Avatar de inextenzainextenza- 17/05/19 à 09:21:56

Nerg34 a écrit :

Aujourd'hui c'est plus du tout le cas. Je sens une rupture avec un dédain de plus en plus prononcé pour leurs anciens clients.

Ça a toujours existé: chez eux, la politique a toujours été «d'avancer à la casse», depuis le début du siècle (ça fait bizarre d'écrire ça, ça fait vieux schnok :D). C'est à dire, «on s'en fout que les anciens clients se barrent, on en recrutera toujours plus pour les remplacer»
C'est un peu moins valable maintenant que le marché est très mature, n'empêche que, si tu regardes bien, avec la multiplication des offres promo notamment via leur partenaire vente-privée, c'est toujours leur mode de pensée
(note: je suis client depuis 2002, et même avant de souscrire, on m'avait prévenu que c'était la politique interne. Mais à l'époque, je venais de 9Online qui était en train de disparaitre)

Avatar de anonyme_7c080d0b57a30a99451672cfc228f71f INpactien

Client de l'offre "Bbox Miami" à 30,99 euros par mois, je surveille mes factures tous les mois pour voir l'évolution de mes factures : la présentation de la facture a changé récemment (sur 2 pages au lieu d'une seule, les formules de politesse en moins), le prix est (encore) le même.

Je sais que dès qu'un contrat devient un peu "ancien", Bouygues change les conditions tarifaires par 1 ou 2 euros supplémentaires. Par exemple, me concernant, je me rappelle de l'ajout de quelques euros par mois en raison du service "Presse". J'ai accepté l'augmentation car j'étais en cours de promotion et qu'en sollicitant Bouygues télécom par Twitter, j'ai obtenu une nouvelle période promotionnelle avec un tarif nominal (sans promo) qui dépasse légèrement les 30 euros par mois (le budget "accès internet" que je me suis fixé).

NB: je suis un client fidèle qui n'aime pas changer de FAI tous les ans, mais je mets un point d'honneur à résilier (vive la portabilité du numéro et le n° RIO) en cas de changement tarifaire inopiné. Autrement-dit, je ne souhaite pas profiter de promo, mais je saute le pas pour une offre concurrente qui correspond à un tarif nominal d'environ 30€ par mois si on me prend pour un client captif ou inerte.

Édité par Radithor le 17/05/2019 à 17:25
Avatar de alain_p Abonné
Avatar de alain_palain_p- 18/05/19 à 07:20:10

Pour la hausse de l'ARPU chez Free, je pense qu'elle est liée plutôt à l'option Youboox activée par défaut en Janvier. Chez moi, pour le fixe, cela s'est traduit sur la facture par une augmentation du montant hors taxe de 31.79 € à 32.68 €, soit +89 centimes.

Je peux vous fournir les factures de Janvier et Février si vous voulez. Depuis, j'ai désactivé l'option Youboox sur mon compte.

Avatar de Mihashi Abonné
Avatar de MihashiMihashi- 18/05/19 à 08:17:03

Chez moi, elle est apparue en février, mais parfaitement compensée par des remises.

Édité par Mihashi le 18/05/2019 à 08:17
Avatar de alain_p Abonné
Avatar de alain_palain_p- 18/05/19 à 08:48:13

En TTC, c'est exactement pareil, mais pas en HT. C'est un jeu avec la TVA, qui est à 5.5% pour Youboox, avec des remises "couplées", qui permet de faire baisser la TVA. On l'avait vu avec la TVA Presse auparavant (SFR...). Or, l'ARPU est calculé sur le montant HT.

Avatar de alain_p Abonné
Avatar de alain_palain_p- 18/05/19 à 09:04:46

Petite précision, l'offre Youboox a été activée par défaut pour tous les abonnés Free fin Janvier, et est apparue sur la facture de Février. C'est pour cela que j'offrais de fournir les factures de Janvier et Février, car on voit bien la différence sur le montant HT.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.