Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Disney+ : lancement le 12 novembre, dès 6,99 dollars par mois

Mickey contre-attaque
Internet 2 min
Disney+ : lancement le 12 novembre, dès 6,99 dollars par mois

Sans donner tous les détails, le groupe s'est enfin décidé à communiquer sur l'arrivée de son concurrent à Netflix. Il s'appuie sur l'immense catalogue de contenus maison et un tarif agressif : 6,99 dollars... pour l'offre de base. Mais les détails manquent. Après les États-Unis le 12 novembre, l'offre arrivera en Europe.

Comme prévu, Disney+ proposera des dizaines de séries télévisées et films cultes tels que La Reine des Neiges, Le Roi Lionl'intégralité des Simpson et Avatar pour ne citer qu'eux. Captain Marvel, actuellement au cinéma, sera disponible en exclusivité sur Disney+. Une liste est disponible par ici.

7 500 épisodes de séries, des centaines de films

Le but est de rapatrier à terme tous les contenus maison... et ils sont nombreux avec Disney, Pixar, Star Wars, Marvel, 21st Century Fox, National Geographic Channel, etc. Au lancement, on y trouvera 7 500 épisodes de séries, 400 films issus du catalogue historique et 100 plus récents, précise Disney.

De nouvelles séries exploitant le Marvel Cinematic Universe (MCU) sont en préparation : WandaVision qui se focalisera sur Scarlet Witch et Vision, ainsi que Falcon and Winter Soldier. Aucune date n'est par contre précisée pour ces deux dernières. Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Anthony Mackie et Sebastian Stan reprendront leurs rôles respectifs. 

Une série dérivée de Toy Story est également annoncée, ainsi que Star WarsThe Mandalorian annoncée l'année dernière.

Disney+

6,99 dollars par mois pour l'offre de base, des packs arrivent

Disney+ sera donc disponible dès le 12 novembre aux États-Unis, avant d'arriver dans d'autres régions du monde, en commençant par l'Europe de l'Ouest. Là encore, aucun calendrier n'est précisé. Seule certitude : l'offre sera proposée « dans presque toutes les grandes régions du monde d’ici deux ans ».

Les tarifs débutent à 6,99 dollars par mois, ou 69,99 dollars par an. Un positionnement agressif face à Netflix qui commence à 8,99 dollars par mois. Mais il faudra attendre d'avoir le détail des limitations éventuelles, le nombre d'écrans, la définition, etc. – avant de pouvoir comparer cette offre à la concurrence.

Lors de sa conférence de presse, le groupe a également indiqué qu'il proposera un (ou plusieurs) pack avec les services de streaming lui appartenant entièrement ou en partie : Disney +, ESPN + et Hulu. Pour rappel, Disney dispose en effet de 60 % de Hulu depuis qu'il a bouclé le rachat des actifs de la 21st Century Fox. Aucun détail supplémentaire n'a été donné. 

Enfin, Disney a évoqué des partenariats avec Sony et Roku pour que son service soit disponible sur les produits des deux constructeurs : box, clés HDMI, Smart TV, consoles, etc. Pas un mot par contre concernant Apple. La société s'est fixée comme objectif d'atteindre entre 60 et 90 millions d'abonnés et une rentabilité dans cinq ans.

65 commentaires
Avatar de aldebourg Abonné
Avatar de aldebourgaldebourg- 12/04/19 à 06:53:20

Ah ! Je pensais que Disney + remplacerait purement simplement Hulu moi...

Ils vont rajouter une plateforme au lieu de la remplacer, bizarre comme stratégie.

 

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 12/04/19 à 07:00:57

Ah ça y est, la guerre des catalogues est ouverte !

Adieu le doux rêve d'un service pouvant regrouper presque toutes les productions (à la carte).

Avatar de Dyonisos84 Abonné
Avatar de Dyonisos84Dyonisos84- 12/04/19 à 07:16:50

Ca existe déjà le service qui permet de regrouper toutes les productions à la carte. C'est le service bancaire que te rends ta carte bleue (Tu vois c'est bien à la carte) :pastaper:

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 12/04/19 à 07:17:04

aldebourg a écrit :

Ah ! Je pensais que Disney + remplacerait purement simplement Hulu moi...

Ils vont rajouter une plateforme au lieu de la remplacer, bizarre comme stratégie.

Hulu leur permet de mettre des contenus plus adultes par exemple, sur Disney+ ce sera limité au PG13

Avatar de aldebourg Abonné
Avatar de aldebourgaldebourg- 12/04/19 à 07:19:12

Ah ! Disney + sera une plateforme pour enfant et ado ? Ah d'accord, pfiou faudra payer la catalogue jeunesse ET le catalogue adulte (et encore, "adulte", du -16 ans au moins ?) j'espère que leurs "packs" seront intéressants.
 

Avatar de Ailothaen Abonné
Avatar de AilothaenAilothaen- 12/04/19 à 07:29:49

Les plateformes de contenu sont en train de prendre le même chemin qu'on pris les consoles de jeux vidéo, les chaînes sportives, et plus récemment les plateformes de jeux vidéo : une guéguerre entre plateformes amenant à une segmentation du marché, chaque acteur gardant précieusement sa part...

Encore une fois, c'est le consommateur qui trinque dans cette histoire, car s'il veut être sûr d'avoir accès à tout ce qu'il veut, il doit aller payer partout. Et quand je vois que cette tendance est à la mode, cela m'inquiète sérieusement pour la suite :craint:

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 12/04/19 à 07:32:57

aldebourg a écrit :

Ah ! Disney + sera une plateforme pour enfant et ado ? Ah d'accord, pfiou faudra payer la catalogue jeunesse ET le catalogue adulte (et encore, "adulte", du -16 ans au moins ?) j'espère que leurs "packs" seront intéressants.

Du coup les DeadPool, Logan ou les series Marvel de Netflix ne seront jamais sur plus :D

Avatar de ForceRouge INpactien
Avatar de ForceRougeForceRouge- 12/04/19 à 07:38:21

Ailothaen a écrit :

Les plateformes de contenu sont en train de prendre le même chemin qu'on pris les consoles de jeux vidéo, les chaînes sportives, et plus récemment les plateformes de jeux vidéo : une guéguerre entre plateformes amenant à une segmentation du marché, chaque acteur gardant précieusement sa part...

Encore une fois, c'est le consommateur qui trinque dans cette histoire, car s'il veut être sûr d'avoir accès à tout ce qu'il veut, il doit aller payer partout. Et quand je vois que cette tendance est à la mode, cela m'inquiète sérieusement pour la suite :craint:

Tu te fais du soucis pour rien. le piratage qui avait bien baissé suite à l'arrivé de Netflix, bah reprendra comme avant, c'tout.

Avatar de mrlafrite Abonné
Avatar de mrlafritemrlafrite- 12/04/19 à 07:38:59

Je ne suis pas si inquiet. Le marché de la musique est un bel exemple.
Phase 1 : Les majors créent de la dispersion des contenus et des prix inadaptés
Phase 2 : Le consommateur piratent et y prennent goût
Phase 3 : Les majors s’adaptent et permettent un accès uniformisé (peu importe la plateforme)

Avatar de AlbertSY INpactien
Avatar de AlbertSYAlbertSY- 12/04/19 à 07:44:32

Bon bah vu leur catalogues,

Je vais aller chez eux.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7