Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Gilets jaunes : Vinci « invite » les automobilistes à régler les péages devenus gratuits

Vinci soit-il
Droit 1 min
Gilets jaunes : Vinci « invite » les automobilistes à régler les péages devenus gratuits
Crédits : vetkit/iStock/ThinkStock

Plusieurs des péages ont été rendus gratuits lors des manifestations des gilets jaunes. Vinci Autoroutes invite désormais les automobilistes à régler leur dû. Elle se réserve la possibilité d’utiliser le système de reconnaissance des plaques d’immatriculation en cas de besoin.

Les opérations de péages gratuits ont rythmé chacune des manifestations organisées depuis plus d’un mois en France. La société veut que les automobilistes qui ont pu profiter de ses infrastructures sans payer, s’acquittent des sommes dues.

Comment faire ? « Nous voulons d’abord inviter les conducteurs à régler ces sommes » nous indique la direction. Interphone aux péages, site internet, centre d’appel (3605), tous les canaux sont bons pour rentrer dans les clous. Les conducteurs concernés sont donc invités à les utiliser. « Notre choix n’est pas d’opter pour les procédures habituelles, réservées aux contrevenants qui forcent les péages, sanctionnées d’amendes et pénalités ».

En pratique, « nous allons leur adresser un courrier où nous demanderons de payer. Nous sommes dans une démarche d’appel au civisme sur la preuve de la bonne foi. Si un automobiliste nous déclare un trajet de 15 km d’autoroute, nous appliquerons le tarif afférent » assure l’entreprise.

Pourquoi ces délicates attentions ? Déjà, parce que ces opérations ne sont pas le fait des automobilistes. Ensuite et surtout, la société peut avoir la certitude qu’un automobiliste est rentré à telle gare, mais sans savoir où il est sorti, et inversement.

Les automobilistes seront identifiés grâce aux caméras installées aux portiques. Problème, nombreuses ont été occultées voire endommagées au fil du réseau. « Nous avons sur ces équipements des systèmes de vidéosurveillance qui peuvent nous permettre d’identifier les plaques ». Chez Vinci, ces systèmes dits « LAPI » (lecture automatisée des plaques d’immatriculation) sont utilisés pour identifier les contrevenants. Lorsque cela sera finalement possible, la société envisage de croiser les informations pour éprouver les déclarations.

400 commentaires
Avatar de Haken Trigger Abonné
Avatar de Haken TriggerHaken Trigger- 17/12/18 à 16:39:39

Oui, ils peuvent prouver que tel véhicule a franchi un péage.

Mais s'ils ne peuvent pas prouver QUI conduisait le véhicule, il me semble qu'on peut le dire de se faire voir non ?

Avatar de batoche INpactien
Avatar de batochebatoche- 17/12/18 à 16:39:52

HAHAHAHAHA !

Nope

Avatar de TriEdge INpactien
Avatar de TriEdgeTriEdge- 17/12/18 à 16:41:59

Vu l'arnaque que la vente des autoroutes a été, ils devrait pas trop la ramener ceux la. Vinci à une dette de plusieurs dizaines de milliards à payer et a clairement été identifié.

Que GJ fassent en sorte que les autoroutes soient à nouveaux nationalisés et non plus aux mains de crapules dans leur genre qu'on rigole un bon coup. :fumer:

Avatar de stefg1971 INpactien
Avatar de stefg1971stefg1971- 17/12/18 à 16:42:07

Je ne doute pas un instant que Vinci saura se dédommager largement dans les mois à venir.

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 17/12/18 à 16:43:12

C'est vrai que ca va inciter à l'apaisement ce genre de communication...
Après, il faut conprendre Vinci, plus de 2 Milliards de bénéfice à l'année, ils vont mettre la clef sous la porte avec ces impayés.

Avatar de Alecto Abonné
Avatar de AlectoAlecto- 17/12/18 à 16:47:43

Bonjour,
Faut-il surveiller sa boîte aux lettres pour vérifier qu'on ne doit rien payer ? Sur la vingtaine de trajets que j'ai fait depuis le début du mouvement, je ne sais plus où je suis rentré et où je suis sorti...
Merci

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 17/12/18 à 16:51:13

Les cons ça osent tout. :D

C'est dingue quand même, ils sont culotté. :mdr:

Édité par dylem29 le 17/12/2018 à 16:51
Avatar de crocodudule INpactien
Avatar de crocodudulecrocodudule- 17/12/18 à 16:51:51

"Elle se réserve la possibilité d’utiliser le système de reconnaissance des plaques d’immatriculation en cas de besoin."

Perso j'ai "bénéficié" d'une opération péage gratuit alors que j'étais tellement à l'ouest que j'avais même pas vu les barrières levées. Tendant mon ticket vers la borne c'est un gilet jaune qui s'est mis entre la dite borne et ma main, me disant "c'est gratuit" Monsieur.

Réalisant que j'étais entouré non pas d'employés des autoroutes mais de gilets jaunes, c'est sous la contrainte d'une force imprévisibilité car en rien annoncée à l'entrée de l'autoroute, et irrésistible sauf à m'exposer à un plus grand péril, que j'ai du céder à ce cas de force majeure, cause exonératoire de responsabilité aussi bien sur un plan pénal que civil.

Dès lors ma situation n'étant rien celle d'un contrevenant, l'utilisation sans la moindre irrégularité de ma part du système de lecture de plaque est constitutif d'un détournement de la finalité du traitement.

Édité par crocodudule le 17/12/2018 à 16:52
Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 17/12/18 à 16:59:07

crocodudule a écrit :

"Elle se réserve la possibilité d’utiliser le système de reconnaissance des plaques d’immatriculation en cas de besoin."

Perso j'ai "bénéficié" d'une opération péage gratuit alors que j'étais tellement à l'ouest que j'avais même pas vu les barrières levées. Tendant mon ticket vers la borne c'est un gilet jaune qui s'est mis entre la dite borne et ma main, me disant "c'est gratuit" Monsieur.

Réalisant que j'étais entouré non pas d'employés des autoroutes mais de gilets jaunes, c'est sous la contrainte d'une force imprévisibilité car en rien annoncée à l'entrée de l'autoroute, et irrésistible sauf à m'exposer à un plus grand péril, que j'ai du céder à ce cas de force majeure, cause exonératoire de responsabilité aussi bien sur un plan pénal que civil.

Dès lors ma situation n'étant rien celle d'un contrevenant, l'utilisation sans la moindre irrégularité de ma part du système de lecture de plaque est constitutif d'un détournement de la finalité du traitement.

:dix:

Édité par Quiproquo le 17/12/2018 à 17:00
Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 17/12/18 à 17:02:28

Quid du consentement au traitement exigé par le RGPD en ce qui concerne le traitement des immatriculations puis des adresses personnelles quand il ne s'agit pas d'une fraude de l'usager qui n'avait pas la possibilité de payer à cause des gilets jaunes ?

Quand bien même, ils évoqueraient l'intérêt légitime (ce qui serait logique), ils auraient dû prévenir leurs usagers de ce traitement de données personnelles, ce qui ne me semble pas le cas quand je lis leur site WEB. Et ça m'étonnerait qu'ils préviennent de manière intelligible à l'entrée des autoroutes.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 40