Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Free perd 19 000 clients sur le fixe, Iliad dévisse en bourse et multiplie les promesses

Promis, la nouvelle Freebox arrive...
Economie 6 min
Free perd 19 000 clients sur le fixe, Iliad dévisse en bourse et multiplie les promesses

Au premier trimestre, Iliad a perdu des abonnés et enregistre un repli des revenus sur le fixe. Face à ces mauvais résultats, le groupe annonce du changement dans son équipe dirigeante, de futures offres (fixe et mobile) et de nouvelles box d'ici septembre. Pas suffisant pour rassurer le marché, qui sanctionne lourdement Iliad.

« Les résultats du 1er trimestre étant en-dessous des attentes, aussi bien en termes de recrutements qu’en termes d’activité » reconnait l'opérateur en guise d'introduction de son bilan trimestriel. En effet, si le groupe revendique 130 000 nouveaux clients sur le mobile (et près de 250 000 sur son forfait à 19,99 euros par mois), il en perd 19 000 sur le fixe, une première depuis plusieurs années.

Le fixe en berne : abonnés, ARPU et revenus en baisse

Sur les neuf derniers mois de l'année 2017, les recrutements de Free sur le fixe étaient déjà sur une pente savonneuse, malgré de nombreuses promotions via Vente-Privée : 25 000 abonnés supplémentaires au quatrième trimestre 2017, 27 000 au troisième et 17 000 seulement au deuxième. Le premier trimestre était bien meilleur avec 66 000 clients de plus.

En 2016 par contre, les recrutements étaient bien plus importants et oscillaient entre 45 000 et 78 000 par trimestre, avec des chiffres sensiblement identiques en 2015. Alors qu'il était question de 250 000 à 270 000 clients de plus en 2015 et 2016, Free était descendu à 135 000 seulement en 2017.

Le groupe note tout de même un bon résultat : le nombre de clients en fibre (FTTH) augmente de 90 000 avec 646 000 abonnés, contre 556 000 au 31 décembre 2017 et 369 000 au premier trimestre 2017. Le nombre de prises raccordables à la fibre est aussi en hausse à 6,8 millions, contre 6,2 millions trois mois plus tôt et 4,8 millions il y a un an. Le coinvestissement en zones moins denses (ZMD), soit les agglomérations moyennes, semble porter ses fruits.

Iliad T1 2018

Pour sa part, le chiffre d'affaires du groupe grimpe de 0,8 % avec 1,2 milliard d'euros sur les trois premiers mois. Dans le détail, 672 millions proviennent du fixe (-1,6 %) et 531 millions du mobile (+3,9 %). Iliad justifie la baisse de ses revenus sur les Freebox en quatre points : forte pression concurrentielle sur le marché, « légère décroissance » de la base d’abonnés, impact des promotions et enfin impact négatif de la TVA sur les offres audiovisuelles.

Conséquence, l'ARPU passe de 33,90 à 32,90 euros, soit un euro de moins par abonné en l'espace de trois mois seulement. Là encore, c'est le score le plus bas depuis plusieurs années, puisqu'il était aux alentours de 34 euros en 2016 et 2017 (33,5 euros au minimum et 34,7 euros au maximum sur les deux années).

Iliad enclenche la machine à promesses

Face à ce constat, Iliad veut montrer qu'elle ne reste pas les bras croisés et annonce le « déploiement d’une nouvelle approche commerciale dans les prochaines semaines afin de redynamiser la croissance du Groupe et d’accélérer le déploiement du Groupe vers le Très Haut Débit fixe et mobile »... Tout un programme.

Plusieurs pistes sont évoquées : une « politique promotionnelle mieux adaptée », notamment dans le sillon des offres « Very Free » proposées directement sur son site, avec des prix plus élevés que les ventes privées (de quoi faire remonter l'ARPU), la mise en place d'une « politique active de fidélisation et de rétention » et une « segmentation plus forte des canaux de distribution ».

Iliad T1 2018

Pour les détails par contre, on repassera. Tout juste l'opérateur précise qu'il va mettre en place une « gestion proactive des fins de période de promotion » et des offres pour répondre aux clients qui changent régulièrement d'opérateur.

De nouveaux forfaits sur le fixe et le mobile arrivent

Si le trublion est avare en détail, ce n'est pas le cas des promesses : Free annonce ainsi le « lancement de nouvelles offres dans les prochaines semaines afin de relancer les recrutements et d’augmenter l’ARPU à terme ». Là encore, pour les détails on repassera.

Dans une présentation sur le premier trimestre, Iliad donne un peu plus de détails sur le calendrier : un nouveau forfait sur le mobile dans « moins de quatre semaines », de nouvelles offres (au pluriel) sur le fixe « dans les jours à venir ». La marque ne cache pas ses ambitions : « un positionnement haut de gamme conduisant à des niveaux de prix plus élevés ».

Ensuite, une promesse qui a déjà été faite à de nombreuses reprises revient sur le tapis : le lancement de « nouvelles box d’ici 4 mois ». Il serait en effet temps puisque Xavier Niel et d'autres dirigeants promettent la Freebox V7 depuis maintenant six ans (lire notre analyse).

Miser sur le Freebox V7 n'est pas nouveau pour Xavier Niel. « On a tenté de retarder ça mais il y a un moment où on ne peut plus le retarder. Donc on va revenir avec une nouvelle box, recréer du buzz et refaire de la croissance », promettait-il en septembre 2017. Huit mois plus tard, c'est donc la même rengaine. D'ici le 15 septembre, les nouvelles Freebox et leurs forfaits associés seront donc dévoilés... enfin sauf nouveau retard.

L'opérateur annonce aussi un « lancement commercial imminent » en Italie. Dans un autre document, il est question du 21 juin 2018 comme date butoir. Le réseau, les offres et les plans marketing sont prêts affirme le groupe. 

Enfin, l'équipe dirigeante sera modifiée à compter du 21 mai : Thomas Reynaud deviendra directeur général. Il remplacera donc Maxime Lombardini, qui deviendra président du conseil d’administration et prendra en charge « la représentation de la société dans ses relations avec les pouvoirs publics ». Cyril Poidatz occupera le poste de secrétaire général.

Iliad T1 2018

En bourse, Iliad est lourdement sanctionné

Cette flopée d'annonces ne suffit pourtant pas à convaincre les marchés. Au moment où nous écrivons ces lignes, Iliad perd 17 % depuis l'ouverture de la bourse ce matin. L'action est à 137,50 euros, alors qu'elle était juste à 165 euros à la fermeture hier soir.

Free compte recruter entre 300 000 et 500 000 clients en FTTH cette année (déjà 90 000 sur les trois premiers mois) pour atteindre le million à la fin de l'année. Pour rappel, Orange a dépassé le million d'abonnés en fibre optique fin 2015.

Enfin, ce bilan trimestriel est l'occasion de faire le point sur la couverture 4G de Free Mobile. L'opérateur revendique un taux « proche de 90 % », contre 97 % pour Orange, 96 % pour Bouygues Telecom et SFR. En 3G, le dernier arrivé annonce 95 % de la population. L'opérateur ne s'exprime pas sur la qualité de service, sur laquelle l'Arcep ne sait pas encore produire de carte détaillée.

137 commentaires
Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 15/05/18 à 10:17:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Normal que tout le monde se tire, depuis le début de l'année, le peering est devenu monstrueux, j'ai la fibre 1Gb/s chez eux, et suis pas le seul, et en dehors de quelques rares sites (Steam, Shadow...) ou serveurs perso, en soirée j'ai des débits de 200Ko/s sur beaucoup de sites/services, y compris en France. Toutes leurs noeuds de transit sont saturés et ils extorquent les gros sites pour leur faire payer leur réseau afin d'avoir un peering prioritaire.

Les conneries, ça finit par se payer, se taper youtube, Wakanim, Github, et la grosse majorité des sites avec des débits digne d'un ADSL de 2003, ça va bien quoi au bout d'un moment ! Ça allait nettement mieux l'année dernière, mais c'est devenu catastrophique là selon les périodes de la journée.

Vivement qu'OVH et FDN puissent faire de la fibre !

Édité par bingo.crepuscule le 15/05/2018 à 10:20
Avatar de meyrand018 Abonné
Avatar de meyrand018meyrand018- 15/05/18 à 10:26:42

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

si on pouvait arrêter de lire l'expression "le trublion" ce serait bien... car là c'est trop ! 

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 15/05/18 à 10:26:50

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je les appelle régulièrement pour avoir des nouvelles de leur fibre. Et un conseiller m'a dit "là où il n'y a que Orange, c'est qu'il n'y a pas grand-monde, donc pas intéressant pour nous. Et là où il y a 2 ou 3 opérateurs présents, ça fait investir sans garantie d'avoir un abonné de plus car la concurrence est très forte". Donc en gros ils n'investissent nulle part

Je suis resté 12 ans chez eux en ADSL, avec la promesse de la fibre. Au bout d'un moment, quand elle est dispo chez la concurrence, on finit par craquer... Et4 ans après le départ, elle n'est toujours pas arrivée. Tant pis pour eux s'ils estiment que cela ne faut pas la peine d'investir Le jour où ils se sortent les doigts, j'y retourne de suite, la Freebox me manque (même la v5 est meilleure que les box actuelles des concurrents).

Avatar de marc7289 Abonné
Avatar de marc7289marc7289- 15/05/18 à 10:30:08

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

bingo.crepuscule a écrit :

Normal que tout le monde se tire, depuis le début de l'année, le peering est devenu monstrueux, j'ai la fibre 1Gb/s chez eux, et suis pas le seul, et en dehors de quelques rares sites (Steam, Shadow...) ou serveurs perso, en soirée j'ai des débits de 200Ko/s sur beaucoup de sites/services, y compris en France. Toutes leurs noeuds de transit sont saturés et ils extorquent les gros sites pour leur faire payer leur réseau afin d'avoir un peering prioritaire.

Les conneries, ça finit par se payer, se taper youtube, Wakanim, Github, et la grosse majorité des sites avec des débits digne d'un ADSL de 2003, ça va bien quoi au bout d'un moment ! Ça allait nettement mieux l'année dernière, mais c'est devenu catastrophique là selon les périodes de la journée.

Vivement qu'OVH et FDN puissent faire de la fibre !

C'est bien pour ça que je me suis barré de Free et apparemment je n'ai pas été le seul.

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 15/05/18 à 10:32:24

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Enorme +1

Le même problème que toi, aux heures de pointes c'est une catastrophe ... Je déménage à la fin de l'été, et je vais arriver dans une zone fibrée ==> Orange ....

Ils peuvent sortir une V7 si ils veulent, moi je trouve la V6 déjà excellente, j'aimerais juste pouvoir profiter d'internet aux heures de pointes ...

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 15/05/18 à 10:33:19

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je m'interroge sur la nouvelle offre mobile, qui risque de cannibaliser l'un ou l'autre des forfaits déjà existants.
Si c'est une offre du type (je m'inspire de la concurrence) 10€ pour 4/5 heures d'appel, SMS illimités et 3 à 5 Go de 4G, on risque de voir un départ massif de l'offre à 20 euros, par exemple.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 15/05/18 à 10:33:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Va falloir sérieusement réagir en effet ! Après je comprend mal la stratégie, habituellement Illiad joue le rebond:
on descend = on relance
là ils ont attendu de tomber super bas, et même trop bas ... Le manque d'investissement sur l'infra interne se fait sentir en prime...

De toute manière je verrais en Aout quand je déménage qui est le plus intéressant :)

Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 15/05/18 à 10:37:56

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

marc7289 a écrit :

C'est bien pour ça que je me suis barré de Free et apparemment je n'ai pas été le seul.

Les peerings ne sont manifestement pas le souci premier de ceux qui se barrent ; ça semble plus lié aux endroits où un concurrent a fibré (typiquement Orange qui y va à fond) et où Free ne propose encore que de l'ADSL.

Perso j'ai été fibré il y a quelques mois ; malgré des pratiques peu avouables de la part d'Orange (*) je suis resté chez Free qui m'a fibré quelques semaines après ; bien qu'ayant déjà un débit VDSL déjà confortable (> 30Mbits/s en down) je ne suis pas sûr que je serais resté chez Free s'il n'avait pas co-fibré aussi (perso, c'était pas tant pour le download que pour gagner un gros upload pour mes backups et autres joyeusetés vers mes serveurs dédiés)

(*) le commercial Sosh, qui n'est pas à un (gros) mensonge près, et qui t'explique qu'ils ont fibré qu'il faut vite s'engager chez eux parce que l'offre qu'il te fait est exceptionnelle et ne se représentera plus, que free ne viendra jamais. Pis quand tu lui explique que t'as déjà vu les équipements free (et sfr et orange) dans l'armoire optique de rue, il dit que de toute façon Orange a une exclusivité pendant des mois, et que si Free vient un jour, il te fera payer l'installation, blablabla etc...

Édité par brazomyna le 15/05/2018 à 10:42
Avatar de Toorist INpactien
Avatar de TooristToorist- 15/05/18 à 11:02:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je suis en train d'essayer de passer chez free suite à une de leur offre... (en ce moment création de boite et pas les moyens de payer 47€ d'orange tout les mois)
Bah... déjà 1 mois sans internet ... Je pleure déjà mon orange ... (merci Bouygues pour la 4G qui marche bien ...)

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 15/05/18 à 11:06:43

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mon voisin a changé 5 fois de fibre en 5 ans , Numéricable ( c'était du coax à 100) , Orange,SFR,Free,Orange
A chaque fois il profite des offres genre ventes privées, black machin chouette etc ...
ça le coupe une demi journée donc financièrement il a raison.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 14