Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Fin des publicités lors des émissions jeunesse de France Télévisions

La faim justifie les moyens
Droit 3 min
Fin des publicités lors des émissions jeunesse de France Télévisions
Crédits : mediaphotos/iStock

Depuis hier, les chaînes publiques (France 2, France 5...) ne diffusent plus de publicités durant leurs émissions destinées prioritairement aux enfants de moins de douze ans. Une réforme introduite sous l’impulsion du Sénat, afin notamment de lutter contre l’obésité, et qui prévaut bien entendu sur le site de replay France.tv.

Après des années d’un long bras de fer, qui s’est poursuivi jusque dans les récentes discussions autour du projet de loi de finances pour 2018, l’article 2 de la proposition de loi du sénateur André Gattolin est entré en vigueur lundi 1er janvier.

France Télévisions ne doit dorénavant plus diffuser de spots publicitaires durant ses émissions jeunesse – et même jusqu’à 15 minutes avant et après ces programmes (de type Minikeums ou C’est pas sorcier). Cette restriction « s’applique également à tous les messages [publicitaires] diffusés sur les sites Internet de ces mêmes services nationaux de télévision qui proposent des programmes prioritairement destinés aux enfants de moins de douze ans », précise le texte.

Sont uniquement autorisés, à titre dérogatoire, les « messages génériques pour des biens ou services relatifs à la santé et au développement des enfants », ainsi que les « campagnes d'intérêt général ».

Bras de fer engagé en 2015

L’écologiste André Gattolin, désormais étiqueté LREM, s’est félicité hier de cette « avancée de géant pour la protection et le devenir de nos enfants ». Selon lui, « toutes les études montrent le lien entre publicité et obésité infantile ».

Sa proposition de loi, déposée en 2015 devant la haute assemblée, avait toutefois fait l’objet de vives critiques. «  Le lien entre la réduction ou la suppression de la diffusion de messages publicitaires destinés aux plus jeunes et l’obésité ne doit pas être surestimé : ce qui est en cause, c’est le temps passé devant la télévision, beaucoup plus que le contenu des programmes regardés ou de la publicité diffusée » avait notamment objecté Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture.

En dépit des craintes exprimées par l’exécutif vis-à-vis des finances du groupe France Télévisions, les députés s’étaient ralliés aux sénateurs, début 2016, permettant une adoption rapide du texte (avec une seule lecture à l’Assemblée nationale).

L’impact financier de cette réforme, estimé entre 15 et 20 millions d’euros pour l’audiovisuel public, a toutefois failli conduire à un report de la mesure à 2019 (voir notre article). La nouvelle majorité a finalement reculé, sur pression du gouvernement, qui a demandé à France Télévisions de réaliser de nouvelles économies.

Quant aux chaînes privées (TF1, Gulli,...), elles pourront bien entendu continuer de diffuser des publicités lors de leurs émissions jeunesse. Un point qui laisse à penser que ce dossier pourrait être prochainement rouvert, certains sénateurs ayant d’ores et déjà déposé une proposition de loi visant à généraliser ces nouvelles dispositions.

54 commentaires
Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 02/01/18 à 09:44:56

Par contre, ils en auront sur le chemin de l'école en marchant sur le trottoir  :francais:

Édité par eglyn le 02/01/2018 à 09:45
Avatar de wannted INpactien
Avatar de wanntedwannted- 02/01/18 à 09:53:24

je suis surement naïf mais ce genre de pub cela permet de se forger un esprit critique et de développer le contrôle de soi (pour l'enfant). Surprotéger de tout cela fini par rendre fragile.

Les pubs ne rendent pas obèse, ce sont les parents qui rendent leur enfants obèse en leur donnant à manger n'importe quoi.

 

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 02/01/18 à 10:01:44

wannted a écrit :

je suis surement naïf mais ce genre de pub cela permet de se forger un esprit critique et de développer le contrôle de soi (pour l'enfant). Surprotéger de tout cela fini par rendre fragile.

Les pubs ne rendent pas obèse, ce sont les parents qui rendent leur enfants obèse en leur donnant à manger n'importe quoi.

 

voyons, chacun sait que les parents sont des petites choses fragiles qui sont martyrisées par des enfants qui font la loi à la maison. Heureusement que l'Etat est là pour les protéger !
:mad2:

Avatar de Oliewan Abonné
Avatar de OliewanOliewan- 02/01/18 à 10:04:26

wannted a écrit :

je suis surement naïf mais ce genre de pub cela permet de se forger un esprit critique et de développer le contrôle de soi (pour l'enfant). Surprotéger de tout cela fini par rendre fragile.

Les pubs ne rendent pas obèse, ce sont les parents qui rendent leur enfants obèse en leur donnant à manger n'importe quoi.

 

Les enfants de moins de 12 ans ne se forgent pas un esprit critique en regardant la pub, non. Ils avalent ca de facon primaire, et le ressortent du style "mais ils le disent à la télé". Et pas que les enfants, hein...Ensuite faut les voir réclamer à leurs parents pendant les courses des pates à tartiner, des oeufs surprises et autres saloperies du même acabit.
L'esprit critique vient après, plus (trop ?) tard, avec l'éducation. Enfin j'espere...

Edit : merde j'ai mordu à l'hameçon du troll ?

Édité par Oliewan le 02/01/2018 à 10:06
Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 02/01/18 à 10:04:58

Il n'empêche que la TV avec ou sans pub a un effet lobotomisant sur les personnes qui la regardent car le cerveau reste passif.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 02/01/18 à 10:09:23

wannted a écrit :

Les pubs ne rendent pas obèse, ce sont les parents qui rendent leur enfants obèse en leur donnant à manger n'importe quoi.

 j'ajouterais à la fin de ta phrase : et surtout en les encourageant à garder une vie sédentaire sans activité sportive. Ça c'est dévastateur pour la santé, et pas que sur l'obésité.

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 02/01/18 à 10:25:34

tpeg5stan a écrit :

j'ajouterais à la fin de ta phrase : et surtout en les encourageant à garder une vie sédentaire sans activité sportive. Ça c'est dévastateur pour la santé, et pas que sur l'obésité.

Comme le sport à la télé, on s'identifie au sportif et en fait, on n'a rien dépensé physiquement, mais on peu transpirer mentalement (on est excité par l'enjeu, le cœur bat plus fort)

Avatar de Café In INpactien
Avatar de Café InCafé In- 02/01/18 à 10:29:48

wannted a écrit :

je suis surement naïf mais ce genre de pub cela permet de se forger un esprit critique et de développer le contrôle de soi (pour l'enfant).

 
Si c'était le cas les enfants appuieraient sur le bouton OFF de la télé et ne la rallumeraient jamais.

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 02/01/18 à 10:32:29

Le service public de télévision arrête de diffuser des dessins animés donc ?

Parce que ce sont littéralement des pubs de 20 minutes pour des produits dérivés. (voire des dessins animés dérivés de produits...)

Avatar de darkweizer Abonné
Avatar de darkweizerdarkweizer- 02/01/18 à 10:36:20

Oliewan a écrit :

Ensuite faut les voir réclamer à leurs parents pendant les courses des pates à tartiner, des oeufs surprises et autres saloperies du même acabit.

Et il suffit de dire NON ! C'est les parents qui décident et qui achètent, pas le contraire. Ils peuvent faire les caprices qu'ils veulent, crier tant qu'ils veulent, quand c'est non, c'est non. Et à force, ils ne tentent plus. Car ils savent. Si on craque à chaque fois, c'est normal qu'ils demandent. Ils ne sont pas bêtes !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6