Le recap' des tests : besoin d'un peu plus de place ou de réactivité ?

Des SSD pour la vitesse, et des NAS pour les gros volumes

Nous commençons la semaine avec un recap' des tests consacré au stockage des données. Que vous ayez besoin de réactivité ou de beaucoup d'espace, vous trouverez votre bonheur avec les tests du jour, puisque nous avons compilé pour vous des revues pour deux SSD et autant de NAS.

Démarrons en vitesse avec le Vector d'OCZ, le SSD le plus récent dans la gamme du constructeur californien. Il est le premier modèle de la marque à profiter pleinement du rachat d'Indilinx, puisqu'il exploite un contrôleur intégralement réalisé en interne : le Barefoot 3.

OCZ Vector 256 Go : 100 000 IOPS sinon rien

OCZ promet des taux de transfert de 550 Mo/s en lecture et 530 Mo/s en écriture séquentielle. Du côté du nombre d'opérations par seconde, il plafonne a 100 000 en lecture et 95 000 en écriture, des performances rendues possibles par l'utilisation de puces de NAND MLC synchrones de type ONFI et gravées en 25 nm. Ces performances se vérifient-elles sur le terrain, et justifient-elles des tarifs atteignant un peu plus d'un euro par Go ? Réponse chez nos confrères de Real World Labs.

ocz vector

Samsung 840 et 840 Pro Series : un peu plus abordables, mais quid des performances ? 

Plus accessible, le Samsung 840 Series s'affiche à seulement 155 € pour sa version de 256 Go, tandis que son grand frère 840 Pro de 256 Go se négocie dans les mêmes eaux que l'OCZ Vector, soit un peu plus de 240 €. Une différence de tarifs qui se justifie par des performances théoriques moindres sur le 840 Series, avec 330 et 540 Mo/s en écriture et en lecture contre 450 et 540 Mo/s pour le 840 Pro.

 

Le plus lent des deux serait également le plus fragile dans le temps, notamment à cause de l'utilisation de puces de Flash NAND de type TLC gravées en 21 nm. Cependant ces différences de performances sont-elles perceptibles lors d'une utilisation quotidienne ? Vous le saurez en suivant le test d'Hexus.

Samsung 840 Series Anandtech

Thecus N4800 et N5550 : quelles différences entre ces deux NAS à base d'Atom ?

Passons à deux NAS articulés autour d'un processeur Intel Atom D2700 : les N4800 et N5550 de Thecus. Deux produits de la marque qui sont très différents. Le N4800 dispose d'un éventail d'interfaces moins fourni, avec deux port réseaux gigabit, deux ports USB 2.0 et autant à la norme 3.0, ainsi qu'un port e-SATA. Une paire de sorties HDMI et VGA permettront de faire transiter vos flux vidéo. Du côté du N5550, on retrouve autant de prises reseau, mais un seul port USB 3.0 accompagné de 4 autres à la norme 2.0. On trouvera également le même duo de connecteurs pour les signaux vidéo.

 

Concernant les modes RAID, les deux NAS font jeu égal en proposant les modes RAID 0, 1, 5, 6 et 10. Finalement leur principale différence reste le nombre de baies : quatre seulement pour le N4800, cinq pour le N5550. 


Si le N5550 est vendu au prix de 549,90 € , le N4800 se négocie plutôt autour des 690 €. Un tarif qui se justifie uniquement par des performances et des fonctionnalités revues à la hausse ? Réponse en suivant les tests de nos confrères d'X-bit labs et de Legit Reviews.

 

Thecus N4800

Thecus N5550

Thecus N4800 Thecus N5550

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !