Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Molotov.tv dans l'étau du bridage

Cocktail ou la cuisse
Droit 4 min
Molotov.tv dans l'étau du bridage
Crédits : Marc Rees (licence CC by SA 3.0)

La plateforme Molotov, cette télévision réinventée chère à l’un de ses cofondateurs Pierre Lescure, revoit ses ambitions. Plusieurs dispositifs de bridage ont été mis en œuvre, à la demande de M6 mais aussi en tenant compte des contraintes en vigueur. D'autres pourraient arriver, notamment les publicités en pré-roll sur les contenus enregistrés. 

Dans un courrier adressé aux utilisateurs de son offre gratuite, Molotov a indiqué qu’à compter du 1er décembre, ses capacités d’enregistrement seraient limitées à 8 heures, contre les 10 en vigueur aujourd'hui. Pour faire passer la pilule, le service offre trois mois d’essai à son option « plus », normalement payante.

Pourquoi une telle restriction ? Selon les proches du service, la mesure n’est pas dictée par l’une des chaînes proposées par cette plateforme. Elle tiendrait surtout au fait que les utilisateurs gratuits ne « consomment » pas toute l’amplitude de ce stockage.

En revoyant à la baisse ce plafond, Molotov va surtout faire quelques économies non négligeables. Pas seulement liées à ses infrastructures de stockage, mais aussi consécutives aux barèmes de la copie privée dans le cloud. Explications.  

0,15 ou 0,105 euro de redevance copie privée par utilisateur ?

 

Dès son lancement, on s’en souvient, le site avait offert 10 heures de stockage, histoire d’appâter le chaland puis d’espérer son basculement vers le modèle payant.

Seulement, le 19 juin 2017, au ministère de la Culture, la Commission copie privée a voté un barème temporaire d'un an, en légère disharmonie avec ce plancher.

Depuis, la première tranche a été fixée de 0 à 8 heures (inclues) d’enregistrement. Elle est alors « facturée » 0,105 euro chaque mois, par tête de pipe. Au-dessus et jusqu’à 20 heures, la contribution versée par Molotov s’élève cette fois à 0,15 €.

La douloureuse arrive : ce montant de RCP est collecté que l’utilisateur stocke 2 heures de contenu ou 19h59. C’est en effet la capacité disponible qui est assujettie, non la consommation réelle.

Dit autrement, en raison de ces deux heures d’enregistrement offertes, Molotov a basculé vers une tranche supérieure lestée de 0,045 euro de plus. Quelques poussières d’euros bientôt économisées, qui peuvent peser lorsqu’on déploie largement un tel service sur un marché émergent. 

L'avance rapide bloquée à la demande de M6

D’autres restrictions sont à relever, liées cette fois aux pressions exercées par les chaines de télévision. Molotov a annoncé en effet que M6 lui avait demandé de bloquer l’avance rapide sur les programmes enregistrés (« bookmarkés ») sur ses chaines soit M6, W9 mais également 6ter. 

Du pain béni pour le chiffre d’affaires du groupe puisque les utilisateurs sont maintenant contraints de subir les publicités sans possibilité d’avance rapide. En somme, un anti-adblocker version TV.

Ce dernier coup de rabot sur ces fonctionnalités va peser encore plus lourdement sur les usages. Déjà, les capacités d’enregistrement sur les chaînes de TF1 et celles de M6 sont limitées pour chaque groupe à 20 heures cumulées. De plus, l’abonné n’a pas le droit, ni la possibilité, d’enregistrer plusieurs de leurs flux simultanément.

Enfin, sur les comptes « premium » visant ces chaînes, la planification d’enregistrement est limitée à deux semaines. 

Des pubs en pré-roll sur les contenus enregistrés ?

L’étau risque de se resserrer davantage encore. Nous avons ainsi appris que des chaînes militaient cette fois pour insérer, dans les conventions passées avec Molotov, une clause visant à ajouter de la publicité sur les contenus enregistrés. Une publicité incrustée en pré-roll, donc en amont du flux vidéo, lui même déjà lesté de réclames, que devra là encore subir l’utilisateur.

Alors qu’elles gagnent en visibilité sur les nouveaux écrans, des chaînes ont régulièrement rappelé qu’elles n’étaient pas parmi les bénéficiaires de la redevance copie privée. Ces sommes sont en effet prélevées par Copie France mais au profit des sociétés de perception, à charge pour ces dernières de les répartir aux ayants droits.

Tous les moyens sont donc envisagés pour compenser cette situation.

Succession de tours de vis

Lors du vote des barèmes sur la copie privée, les sociétés de gestion collective avaient argué de la similarité des modes de consommation entre les enregistrements dans les box et le « cloud », ce afin de justifier le même prélèvement. Seule différence, sur les box, la redevance copie privée est aspirée en une fois. Sur les abonnements en ligne, le paiement est étalé durant toute la vie du contrat.  

De tels tours de vis rendent toutefois cette logique de moins en moins tenable. Si le CSA pourrait un jour intervenir, voire la Hadopi, ces restrictions n’existaient pas dans les années 80 sur les enregistrements VHS, et bien plus tard sur le disque dur des box.  

Ils sont en tout cas signes d’une reprise en main du « téléspectateur 2.0 » par les chaînes de télévision, à l’affut de retombées financières.

Avec cette logique de bridage, cependant, le risque est aujourd’hui réel de dépasser la ligne rouge fixée par le Code de la propriété intellectuelle. L’article L331-9 prévient en effet que « les éditeurs et les distributeurs de services de télévision ne peuvent recourir à des mesures techniques qui auraient pour effet de priver le public du bénéfice de l'exception pour copie privée ».

56 commentaires
Avatar de CounterFragger Abonné
Avatar de CounterFraggerCounterFragger- 29/11/17 à 16:39:12

Molotov a annoncé en effet que M6 lui avait demandé de bloquer l’avance rapide sur les programmes enregistrés (« bookmarkés ») sur ses chaines soit M6, W9 mais également 6ter.

Super pratique : tu veux regarder un film en deux fois, t'es obligé de te retaper la première partie ! Mais les dinosaures qui dirigent M6 doivent s'en foutre complètement... A côté de ça, aucune restriction sur son propre enregistreur à disque dur, cherchez l'erreur...

Nous avons ainsi appris que des chaînes militaient cette fois pour
insérer, dans les conventions passées avec Molotov, une clause visant à
ajouter de la publicité sur les contenus enregistrés. Une publicité
incrustée en pré-roll, donc en amont du flux vidéo, lui même déjà lesté
de réclames, que devra là encore subir l’utilisateur.

C'est légal, ça ? Que je sache, la durée et la fréquence des publicités sont encadrées par la loi sur les chaînes TV.

Avatar de jaguar_fr Abonné
Avatar de jaguar_frjaguar_fr- 29/11/17 à 16:44:57

CounterFragger a écrit :

C'est légal, ça ? Que je sache, la durée et la fréquence des publicités sont encadrées par la loi sur les chaînes TV.

pas sur internet

je commencai à m'en servir car plus pratique à programmer que la box, mais vu les limitations (supprimer l'avance rapide) je vais revenir à la box

Avatar de 2show7 INpactien
Avatar de 2show72show7- 29/11/17 à 16:49:32

jaguar_fr a écrit :

je commencai à m'en servir car plus pratique à programmer que la box, mais vu les limitations (supprimer l'avance rapide) je vais revenir à la box

Idem, pour les replay de programmes des chaînes belges (sur nos boxes)

Édité par 2show7 le 29/11/2017 à 16:50
Avatar de Lorith Abonné
Avatar de LorithLorith- 29/11/17 à 16:50:04

Je suis surtout revenu sur Captvty au final....

Avatar de MisterDams Abonné
Avatar de MisterDamsMisterDams- 29/11/17 à 16:50:26

En résumé : Molotov a bien préparé son cocktail et s'apprête maintenant à exploser.

Hallucinant cette réticence des groupes historiques, globalement en perdition d'audience et de revenus publicitaires, qui, plutôt que de chercher des vraies alternatives, refont exactement les erreurs de l'industrie musicale quelques années plus tôt avec Spotify, Deezer & cie...

Vouloir les pre-roll, ça se comprend, mais cumuler les pre-roll avec l'incapacité de passer les pubs, c'est matraquer encore plus le spectateur
Et alors les limites absurdes sur les heures cumulées, c'est un moyen de pénaliser les spectateurs fidèles : si un client part 15j à l'étranger, il ne peut pas enregistrer Demain nous appartient pour rattraper son retard en rentrant. S'il a adoré un épisode de sa série et qu'il veut le garder 6 mois, il ampute son quota global...

Bref, tout une clientèle qui finira par ne plus rien rapporter du tout, car partie sur Netflix, myCanal ou OCS dans le meilleur de cas, et sur Captvty, un bon tracker torrent ou un site de streaming dans le pire des cas.

Édité par MisterDams le 29/11/2017 à 16:51
Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 29/11/17 à 17:03:19

Rassurez moi : le pre-roll et l'abandon de l'avance rapide ne vont concerner que les chaines des groupes TF1 et M6 ?

Parce que perso j'utilise le service (version gratuite, bien que je profite des 3 mois offerts actuellement) pour gérer plus facilement mes enregistrements FR5, Arte, LCP...
Dans le cas contraire cela va me pousser un peu plus à investir dans un NAS rapidement.

On voit en tout cas là tout le poids et la réticence au changement du secteur.... au grand dam encore une fois du consommateur.
Déjà que le coup de la Copie Privée était préjudiciable, si en plus des chaines en ajoutent une couche...

La France, où ce pays où de vieux dinosaures médiatiques tentent d'étouffer ou amoindrir des projets prometteurs au lieu de s'adapter (parce que la VOD et le Replay de ces deux groupes est, comment dire...).

Avatar de bilbonsacquet Abonné
Avatar de bilbonsacquetbilbonsacquet- 29/11/17 à 17:05:20

C'était certains que ça allait être bien bridé au bout de quelques temps… Quand on voit déjà les pressions contre Netflix qui est bien puissant, Molotov ne peut pas négocier face à ce genre de rapaces…

Avatar de suomii INpactien
Avatar de suomiisuomii- 29/11/17 à 17:05:22

Comme toujours, dès qu'un service intéressant et intelligent est mis en place, ils faut toujours qu'il y ait de gros débiles avides d'argent immédiat et facile pour planter les choses !!! Est ce qu'ils se rendent compte qu'en empêchant les services sur leurs plateforme ils détournent les usagers soit vers d'autres chaînes (j'ai ré découvert Arte et sa pletore de série) soit vers des offres illégales ... Même pour un film ou série en Replay sur TF1 ou M6 je préfère télécharger via un petit torrent : plus simple, plus rapide et de meilleure qualité (et merci les plantage du m6replay : ça plante une fois sur 2 sur la pub en preroll ... Tu la mates 3 fois énervé et pis tu laisses tomber et tu va dl ailleurs...)

Avatar de Azariel Abonné
Avatar de AzarielAzariel- 29/11/17 à 17:07:23

pour voler deux sous, ils suppriment tout espoir de retrouver un publique. C'est tellement beau d'être aussi con :D (sont en retard par rapport aux voleurs de la musique)

Avatar de Noathym INpactien
Avatar de NoathymNoathym- 29/11/17 à 17:07:24

Encore une news sur molotov. C'est des copains à vous ?

Pour ceux qui ont toujours trouvé le concept vaguement raté, il y a quoi comme alternative ? 
(Je n'ai testé que capTVty, qui a l'avantage d'etre gratuit)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6