Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Bouygues Telecom : plus de 200 000 clients FTTH et hausse des bénéfices au 3e trimestre

Plus que 2 millions pour égaler Orange
Economie 5 min
Bouygues Telecom : plus de 200 000 clients FTTH et hausse des bénéfices au 3e trimestre

Hier matin, le groupe Bouygues présentait ses résultats en même temps qu'Iliad. Du coté de ses activités télécoms, le groupe a retrouvé les niveaux de rentabilité qui étaient les siens en 2011, avant l'incursion de Free Mobile sur le marché.

Chez Bouygues, les résultats de la branche télécoms ne sont plus une source d'inquiétude. Après plusieurs années de disette, marquées par l'arrivée de Free Mobile, quelques errements stratégiques et diverses restructurations, Bouygues Telecom retombe enfin sur ses pattes. 

Une rentabilité en nette hausse

L'opérateur a réalisé un chiffre d'affaires de 1,293 milliard d'euros au troisième trimestre, en progression de 6,7 % sur un an. La partie réseau compte pour 1,095 milliard d'euros (+5 % sur un an) dont 299 millions d'euros pour la partie fixe (+9 % sur un an)

Avec ces recettes en hausse, la rentabilité suit naturellement. L'EBITDA au troisième trimestre atteint 335 millions d'euros, en progression de 16 % sur un an. La marge opérationnelle atteint quant à elle 10 %, pour un résultat net de 119 millions d'euros. Pour retrouver de tels niveaux sur un troisième trimestre il faut remonter à 2011, une époque où la concurrence était certainement un peu moins rude qu'aujourd'hui. 

Des débuts encore timides pour la fibre

Sur le marché fixe, Bouygues revendique 110 000 recrutements nets sur les trois derniers mois, tout juste 2 000 de moins qu'Orange au troisième trimestre, mais nettement plus que les 27 000 enregistrés par Free, ou les 85 000 clients perdus par SFR. De quoi asseoir sa deuxième place sur le podium des recrutements depuis 2015, à quelques encablures de l'opérateur historique.

Voici le reste des chiffres clés à retenir pour ce trimestre :

  • Clients fixe : 3,334 millions (+110 000 sur trois mois, +341 000 sur un an)
    • dont THD : 594 000 (+42 000 sur trois mois, +112 000 sur un an)
    • dont FTTH : 209 000 (+38 000 sur trois mois, +118 000 sur un an)
  • Prises FTTH commercialisées : 3,1 millions (+0,5 million sur trois mois, évolution indéterminée un an)
  • ARPU fixe : 27 euros (+0,7 euro sur trois mois, -1,1 euro sur un an)

On notera qu'au contraire de l'ensemble de ses concurrents, Bouygues recrute ses abonnés principalement avec ses offres ADSL, bien aidé par une politique tarifaire agressive sur ce segment. Seulement 42 000 nouveaux clients disposent d'une ligne THD au sens de l'Arcep, c'est à dire avec un débit descendant d'au moins 30 Mb/s (VDSL, FTTx et 4G Box inclus). 

Sur le front du FTTH, Bouygues reste le dernier de la classe avec seulement 209 000 abonnés (aux dernières nouvelles, SFR en avait au moins 200 000 fin 2013). Cependant, la progression de l'opérateur y est encourageante, avec 38 000 recrues en trois mois et un doublement en l'espace d'un an.

  • Bouygues Telecom Q3 17 recrutements
  • Bouygues Telecom Q3 17 recrutements

La suite dépendra du déploiement du réseau qui aujourd'hui encore est loin derrière Orange et Free avec seulement 3,1 millions de prises commercialisables, réparties ainsi : 2 millions en zones très denses et 1,1 million en zones AMII. Bouygues confirme ses objectifs de 12 millions de prises commercialisées d'ici fin 2019 et de 20 millions à l'horizon 2022. 

Le prochain trimestre sera crucial pour Bouygues sur le marché fixe. L'opérateur s'était fixé pour objectif de recruter 1 million d'abonnés entre fin 2014 et fin 2017, et pour l'instant le compte n'est pas encore là, avec « seulement » 916 000 clients supplémentaires. Il y a donc fort à parier que l'opérateur tentera de faire grimper le compteur le plus haut possible pendant les fêtes de fin d'année, certainement à grand renfort d'offres promotionnelles. 

Dopage au M2M

Côté mobile, Bouygues Telecom frôle la barre des 14 millions de clients, avec 13,935 millions de lignes actives, soit 294 000 de plus qu'au trimestre précédent. Seulement, la plupart de cette progression provient des offres M2M et pas du parc grand public. 

Voici les quelques chiffres importants à retenir :

  • Clients mobile : 13,935 millions (+294 000 sur trois mois, +1 275 000 sur un an)
    • dont clients M2M : 3,061 millions (+239 000 sur trois mois, +934 000 sur un an)
  • Clients mobile hors M2M : 10,874 millions (+55 000 sur trois mois, +341 000 sur un an)
    • dont clients forfaits : 10,167 millions (+110 000 sur trois mois, +578 000 sur un an)
    • dont clients prépayés : 706 000  (-56 000 sur trois mois, -238 000 sur un an)
  • ARPU Mobile : 22,5 euros (-0,2 euro sur trois mois, -0,5 sur un an)
  • Couverture 4G : 94 % de la population

Si l'on exclut le M2M, le nombre de recrutements mobiles se limite à... 55 000, ce qui est nettement moins glorieux. Parmi eux, on compte 110 000 abonnés supplémentaires sur les forfaits, et le départ de 56 000 clients aux offres prépayées. Quant aux 1 000 restants, ils se sont perdus dans l'arrondi d'un calcul. 

  • Bouygues Telecom Q3 17 recrutements
  • Bouygues Telecom Q3 17 recrutements

Hors M2M, Bouygues revendique 7,7 millions de clients exploitant son réseau 4G, soit 1,2 million de plus sur un an. La consommation moyenne de données atteint quant à elle 5,3 Go et a plus que doublé en un an.

En bourse, l'action du groupe Bouygues connait une hausse de plus de 4 % lors de la séance du jour, qui n'est pas seulement attribuable à l'activité télécoms. Il est désormais valorisé à 15,4 milliards d'euros, soit 26 % de mieux que depuis le début de l'année. 

44 commentaires
Avatar de JCDentonMale INpactien
Avatar de JCDentonMaleJCDentonMale- 17/11/17 à 07:55:46

C'est cool si tout va bien pour eux, pour leurs abonnés aux offres 4G en revanche ça ne va pas !
4G Box à la traine depuis juillet 2017 et bridée à 1 MBps en soirée, parfois impossible de charger ne serait-ce qu'un site, impossible de regarder une vidéo Youtube sans coupures, le tout avec un signal de 4 barres sur 5 et moins de 150 Go consommés par mois. Ils étaient censés ne brider la vitesse qu'en consommant plus de 200 Go par mois ET si l'antenne 4G est saturée. Promesses non tenues !

Avatar de sksbir INpactien
Avatar de sksbirsksbir- 17/11/17 à 07:58:44

rentabilité retrouvée directement au dépend de l'abonné, puisque il y a eu augmentation généralisée de 3€ ( les frais de location de box qui étaient auparavant inclus).

Édité par sksbir le 17/11/2017 à 07:59
Avatar de Etre_Libre Abonné
Avatar de Etre_LibreEtre_Libre- 17/11/17 à 08:14:16

Dès que ma rue est fibrée, je prendrais Bouygues, ou à défaut Orange (Sosh).

Etant en ADSL avec Free, je vois bien les fortes limites de leur peering :
Tous les soirs et heures de pointes ça rame sur Facebook, Netflix, Outlook.com, et la plupart des sites web non français.
Même NextINpact rame un peu avec Free le soir (peut-être car CloudFlare n'est pas hébergé en France, à vérifier) alors que si je lance le VPN OVH pas de problème pour toutes mes destinations.

Avatar de mizuti INpactien
Avatar de mizutimizuti- 17/11/17 à 08:23:48

C'est bien beau d'avoir un nombre d'abonné en hausse, encore faut-il avoir assez de prise fibre pour tous le monde hein :mdr:
(3615 ma vie : Dans mon "lot" d'immeuble, pour une centaine d'appartement BT n'avait qu'une vingtaine de prise fibre, du coup on jouait au chaise musicale tous les 3 jours)

Avatar de Ohmydog Abonné
Avatar de OhmydogOhmydog- 17/11/17 à 08:33:23

La fibre Bouygues, une expérience horrible. La box chauffe énormément, reboot, perd la connexion, reboot, a un ping délirant... et le tout prend quand même 3 prises électriques.
Pour moi, au bout de 4 mois catastrophiques, je suis revenu chez SFR en Fttla. Les débits étaient de toutes façons équivalents.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 17/11/17 à 08:39:56

Le problème est que leur produit n'est pas fini.

La box fibre (mêê modèle que pour l'ADSL) qui n'est pas capable de gérer un enregistrement + une pause du direct parce que "pour l'ADSL on n'a pas assez de débit", c'est juste ![:reflechis:](https://cdn2.nextinpact.com/smileys/reflechis.gif) Entre ça et les erreurs de facturation tous les mois (en 7 mois j'ai passé 18h en cumulé au téléphone après leur service après-vente, sans jamais avoir gain de cause), je me dis qu'ils devraient fusionner avec SFR, ils ont les mêmes "processus" ![:roll:](https://cdn2.nextinpact.com/smileys/icon_rolleyes.gif) Heureusement l'augmentation du service presse m'a permis de me barrer avant la fin de l'engagement.
Édité par Jarodd le 17/11/2017 à 08:40
Avatar de NeedSumSleep INpactien
Avatar de NeedSumSleepNeedSumSleep- 17/11/17 à 08:48:39

Moi qui pensais aller chez-eux car Free commence à me gaver grave niveau souci technique et service client à 2 balles.
Vous me refroidissez beaucoup.

Avatar de Fennec72 Abonné
Avatar de Fennec72Fennec72- 17/11/17 à 08:51:12

Où en est-on des applications concrètes de l’accord Bouygues - Covage?
Je suis en Seine-et-Marne où la fibre est déployée par Covage pour le RIP financé par le département.
Bouygues ne pointe toujours pas le bout de son nez sur ce RIP où ne sont présents que des FAI alternatifs comme Vidéo Futur.

Avatar de mizuti INpactien
Avatar de mizutimizuti- 17/11/17 à 09:08:41

Comme dirait un grand sage : "Fuyez pauvres fous" :D

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Concernant Next inpact, je ne suis pas abonné Free et pourtant, par moment, le chargement des pages et l'envoi des commentaires est tout de même laborieux (j'ai même parfois une page CloudFare "erreur 502"). Idem en ce qui concerne Facebook : la plateforme n'aime pas que je modifie plusieurs fois un commentaire :
 
 les protections contre les robots ont l'air sévère depuis quelques temps.

Édité par joma74fr le 17/11/2017 à 09:16
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5