Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Windows 10 Mobile n'est plus une priorité pour Microsoft

Clap de fin
Mobilité 5 min
Windows 10 Mobile n'est plus une priorité pour Microsoft

Dans une série de tweets, le responsable Joe Belfiore confirme que Windows 10 Mobile n’est plus une priorité. Ses réponses ne sont pas vraiment une surprise, mais ont le mérite de « clore » le sujet. L’aventure de Microsoft dans les smartphones n’est pas forcément terminée pour autant.

Joe Belfiore, vice-président de la division Windows, s’est livré au difficile jeu des réponses sur Twitter. Interrogé sur plusieurs aspects actuels de Windows 10 Mobile, il a confirmé que la situation était très variable selon qui utilisait la plateforme.

Il affirme que des entreprises sont par exemple en train de déployer des flottes d’appareils sous Windows 10 Mobile et qu’il n’est bien entendu pas question de relâcher le support technique. Cependant, en tant qu’utilisateur, il indique lui-même jongler avec plusieurs systèmes mobiles, sans dire lesquels. Des propos qui font écho à la « révélation » récente que Bill Gates lui-même était passé à Android.

Plus de fonctionnalités ou de nouveau matériel

Là où les choses se corsent un peu, c’est quand le même continue sur sa lancée en accompagnant ses messages d’emojis tristounets. En réponse à un utilisateur se posant la question du grand public, le vice-président répond que Windows 10 Mobile continuera à recevoir des corrections de bugs et autres pansements numériques pour les failles de sécurité. Cependant, « développer de nouvelles fonctionnalités ou du matériel n’est pas la priorité ».

La sentence est très claire, et elle a le mérite de mettre des mots sur une situation globale que l’on pouvait deviner aisément. La meilleure illustration est l’arrivée prochaine de la Fall Creators Update de Windows 10. Comme indiqué dans notre article dédié, la liste des améliorations est assez longue. Mais pas pour les smartphones : comme avec Windows Phone 7.8, Microsoft ne va picorer que quelques nouveautés au sein d’un pack « Feature 2 ». Il ne s’agira que d’une petite évolution de la Creators Update du printemps dernier.

Le nombre d'applications, toujours lui

Toujours par la bouche de Joe Belfiore, il est clair que Microsoft n’est pas sans regrets face à cet état des lieux peu reluisant. « Nous avons VRAIMENT essayé d’inciter les développeurs d’applications » indique-t-il ainsi, avant de préciser : « Nous avons payé… écrit des applications pour eux… mais le nombre d’utilisateurs est trop bas pour que la plupart des entreprises investissent ».

Le responsable a résumé en un tweet l’éternel problème de Windows Phone/Mobile, et plus globalement de tous ceux qui se sont frottés au marché du smartphone après Apple et Google. L’arrivée de l’iPhone avait changé la donne, comme si tout ce qui avait existé avant ne comptait plus. Et si les fans de la marque sont nombreux, la part de marché d’Android est de très loin supérieure, Google le fournissant comme une matière première flexible aux constructeurs, qui en font alors ce qu’ils veulent.

Ce problème d’investissement est ainsi connu depuis longtemps. Qu’il s’agisse de développeurs indépendants ou de plus grosses entreprises, développer des applications pour les deux plateformes principales réclame déjà du temps, et donc de l’argent. Si Microsoft n’a pas l’argument d’une part de marché suffisante, il est difficile d’inciter à des dépenses supplémentaires s’il ne peut pas y avoir de retour sur investissement.

Le support continuera jusqu'à nouvel ordre

Les commentaires de Belfiore ont toutefois plusieurs mérites. En plus de confirmer « verbalement » la situation, il est rassurant pour les utilisateurs – qu’ils soient du grand public ou dans les entreprises – que l’entretien du système continuera. Cependant, ils doivent se faire à l’idée que la plateforme telle qu’on la connaît n’évoluera plus guère… justement parce qu’elle passe en mode entretien. L’équivalent, en somme, d’un logiciel Microsoft quand il passe en support étendu, après les cinq ans de support classique.

Parallèlement, Microsoft ne ménage pas ses efforts dans sa stratégie multiplateforme. Le remplacement récent d’Arrow par Microsoft Launcher le montre bien, tout comme le renouvellement intégral de Skype sur tous les systèmes concernés. L’éditeur ambitionne d’être un peu partout et de ne pas limiter les fonctionnalités à sa seule plateforme. Word, Excel, PowerPoint, OneNote, OneDrive, Sway et même Edge désormais (voir notre prise en main) : la continuité de l’expérience utilisateur prend le pas sur le système maison.

La fin de l'aventure mobile pour Microsoft ? Pas forcément

Il n’est pour autant pas certain que Microsoft ait totalement renoncé à ses ambitions dans ce domaine. L’avantage d’un parc applicatif synchronisé est qu’en cas de nouvelle plateforme, l’éditeur sera déjà prêt avec ses services. Il se murmure ainsi qu’un projet Andromeda pourrait à la fois signifier un nouvel appareil tout autant qu’un nouveau système. Nous reviendrons sur Andromeda dans un prochain article pour faire le point sur les rumeurs.

En attendant, la conclusion sera douce-amère pour ceux qui ont cru à Windows 10 Mobile. Mais tout comme Windows Phone 8/8.1 et 7 avant lui, le système rejoint la liste des plateformes mobiles de Microsoft qui n’ont pas vraiment réussi à percer. Les utilisateurs ont cependant l’assurance que le système ne sera pas lâché du jour au lendemain, surtout si des entreprises ont des déploiements en cours.

79 commentaires
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 09/10/17 à 12:08:47

Ils sont pas un peu bipolaires dans leur division Mobile chez MS ?

Faudrait compter le nombre de virages à 180° qu'ils ont fait ces 10 dernières années, ça doit être assez impressionnant...

Avatar de DownThemAll INpactien
Avatar de DownThemAllDownThemAll- 09/10/17 à 12:09:01

Un beau gâchis!
Si seulement ils avaient trouvé un moyen de porter les applications iOS / Android sur Windows Mobile ils n'en seraient sûrement pas là aujourd'hui.

Avatar de StephaneGames Abonné
Avatar de StephaneGamesStephaneGames- 09/10/17 à 12:14:01

En tout cas les entreprises qui ont misé sur Windows 10 Mobile doivent s'en mordre les doigts.
Les DSI qui ont fait ce choix vont entendre ricaner leurs employés qui ont dans leur poche iPhone et Android.

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 09/10/17 à 12:16:55

en tant qu’utilisateur, il indique lui-même jongler avec plusieurs systèmes mobiles, sans dire lesquels. Des propos qui font écho à la « révélation » récente que Bill Gates lui-même était passé à Android.

:mdr:

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 09/10/17 à 12:17:52

DownThemAll a écrit :

Un beau gâchis!
Si seulement ils avaient trouvé un moyen de porter les applications iOS / Android sur Windows Mobile ils n'en seraient sûrement pas là aujourd'hui.

Et tu fais ça comment concrètement ? Les applis sont tellement dépendantes du SDK de chaque plateforme...
Il faudrait que MS pompe chaque SDK et fasse un portage parfait sur sa propre plateforme. C'est carrément impossible... Ni Google, ni Apple n'accepteraient un tel deal avec un tel concurrent aussi riche et dangereux (malgré sa nullité abyssale sur mobile).

Faut arrêter de rêver les gars... MS a tout ce qu'il faut pour réussir : l'argent, un beau monopole (pour en abuser) et toutes les technos possibles. Si ils n'y arrivent pas, c'est juste parce qu'ils sont encore bien trop coincés dans leur bureaucratie interne qui pourrit ou étouffe tous les projets innovants. Et même malgré l'arrivée de Nadella qui a déjà fait un sacré nettoyage...
Et qu'ils aient les appstore de Google ou d'Apple en plus n'y changerait rien.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 09/10/17 à 12:22:18

Ah bon ? :keskidit:

Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 09/10/17 à 12:22:22

Plus un priorité... C'est encore un euphémisme.
Dommage, je trouve toujours mon Windows Phone bien plus simple et pratique qu'un Android. D'ailleurs je suis très réticent à en changer. Il ne se met plus à jour, mais moi au moins, je suis prévenu.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 09/10/17 à 12:24:20

La fin de l'aventure mobile pour Microsoft ? Pas forcément

Windows Phone 7, 8/8.1, 10 Mobile... et donc bientôt "Andromeda".

Ca me rappelle une citation d'Albert Einstein...

Avatar de Strimy Abonné
Avatar de StrimyStrimy- 09/10/17 à 12:26:21

Microsoft avait déjà commencé un travail conséquent avec Astoria qui permettait de faire tourner des APK sur WM10. Etrangement, Astoria a été annulé rapidement (il est resté dans 2 builds)... Il était prévu de remplacer les composants spécifiques de Google par ceux de Microsoft (maps,...). J'imagine que dans la finalité, le but n'était pas de charger les APK directement mais de pouvoir les publier sur le Store de Microsoft.
Au final, ça a juste servi à faire l'intégration du sous système Linux sur Windows 10.

Mais bon, quand tu vois la catastrophe qu'est Windows Mobile... Le système est d'une lenteur difficilement justifiable. Il fonctionnait à peu près correctement à sa sortie, mais chaque mise à jour l'a rendu de plus en plus instable et lent, sans compter les bonnes apps qui ont disparu (HERE entre autre).

Édité par Strimy le 09/10/2017 à 12:28
Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 09/10/17 à 12:29:13

127.0.0.1 a écrit :

La fin de l'aventure mobile pour Microsoft ? Pas forcément

Windows Phone 7, 8/8.1, 10 Mobile... et donc bientôt "Andromeda".

Ca me rappelle une citation d'Albert Einstein...
Moi ça m'en rappelle une des Shadoks

Édité par jackjack2 le 09/10/2017 à 12:29
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8
  • Introduction
  • Plus de fonctionnalités ou de nouveau matériel
  • Le nombre d'applications, toujours lui
  • Le support continuera jusqu'à nouvel ordre
  • La fin de l'aventure mobile pour Microsoft ? Pas forcément
S'abonner à partir de 3,75 €