Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

#Replay : hommes de l'Himalaya, cinéma 80's et culture France-Japon

Est-ce une référence à JoJo ?
#Replay : hommes de l'Himalaya, cinéma 80's et culture France-Japon

Ces derniers jours, le petit écran s'est remémoré la douce époque des cassettes VHS et du cinéma familial à la Steven Spielberg, avant d'explorer les ponts entre les cultures française et japonaise. Le tout englobé de quelques cours d'histoire lointaine.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Blade Runner, époque VHS et mastodontes anciens

Cette semaine, Arte regroupe des vidéos parlant de l'impact de Blade Runner au cinéma, dont un épisode de l'émission Blow Up consacrée au film, consistant en un montage de séquences soulignant son esthétique. Un autre épisode se concentre lui sur les incursions de la bande dessinée au cinéma, des références directes aux inspirations. Ne vous pressez pas, la vidéo est en ligne jusqu'au 3 octobre 2020.

La chaine propose aussi une liste de lecture avec plusieurs émissions consacrées aux VHS, dont la série VideoHunterS, qui retrace cette époque. À voir pour les plus nostalgiques d'entre vous. De son côté, Le Tube de Canal+ rencontre les lanceurs d'alerte du web en matière de santé, qui ne sont pas tous sur Doctissimo, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Les alertes de patients et pétitions en ligne deviendraient de plus en plus communs lors de scandales sanitaires.

France 5 rediffuse son documentaire Mastodontes, l'énigme des titans de l'âge de glace (jusqu'au 11 octobre), qui évoque les théories sur leur migration, à partir de récentes découvertes. RMC Découverte fournit, lui, deux émissions proches : Tunnel sous la Manche et Tunnel du Gothard, géant sous les Alpes. Elles sont disponibles jusqu'au 12 octobre. Enfin, la chaine Histoire diffuse Un héritage fragile, l'art de l'Himalaya.

Himalaya : au Royaume de Lo (jusqu'au 10 octobre)

Au cœur de l'Himalaya, se situe le Royaume de Lo. La zone aurait longtemps été interdite aux étrangers, selon ce documentaire de France 5, qui suit une équipe d'archéologues dans l'exploration de vestiges datant de plus de 1 500 ans. Ils appartiendraient à une civilisation peu connue.

De nombreuses grottes, creusées par les habitants, contiennent des fragments de leur vie, que ce soit des corps, des traces d'ADN et des objets leur appartenant. Le lieu en lui-même pose question, étant peu propice à une longue vie prospère pour ceux qui voudraient s'y installer.

Cinéma, entre guerre 80's et œuvres familiales (jusqu'au 11 octobre)

France 4 propose deux documentaires sur le cinéma d'antan. Le premier se concentre sur les films d'action emplis de testostérone, célébrant l'Amérique et les muscles de Chuck Norris, Bruce Willis ou Jean-Claude Van Damme. Sur un ton léger, l'émission revient sur l'innocence présumée de ces œuvres et des messages pourtant très clairs qu'elles véhiculent. Une esthétique d'ailleurs célébrée dans le jeu parodique Far Cry Blood Dragon, en illustration de cet article.

Le second revient sur le versant plus grand public de ce cinéma, imprégné de fantastique du côté de Steven Spielberg. Il reprend des entretiens avec des cinéastes de cette époque et de passionnés, décortiquant les mécaniques de ces phénomènes culturels qui restent pour beaucoup des références jugées indépassables.

Les ponts culturels entre la France et le Japon

Cette semaine, BiTS d'Arte franchit les ponts culturels entre Paris et Tokyo. Partant de l'idée que la France est le pays européen le plus réceptif à la culture japonaise (l'auteur de ces lignes ne le contredira pas), l'équipe essaie d'expliquer les ressorts de cet intérêt, qui peut toujours sembler particulier.

Comme le rappelle le 13e épisode de l'émission, l'accueil a d'abord été difficile pour ces œuvres, avant que leur influence ne grandisse. BiTS prend plusieurs exemples de considération mouvantes pour des objets ou auteurs japonais, ainsi que de fascinations croisées pour les deux cultures.

10 commentaires
Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

« De son côté, Le Tube de Canal+ rencontre les lanceurs d'alerte du web en matière de santé, qui ne sont pas tous sur Doctissimo, contrairement à ce qu'on pourrait croire. »

Pourtant, Laurent Alexandre (l'un des fondateurs de Doctissimo) nous alerte sans arrêt concernant l'IA qui dépossédera l'humain du leadership intellectuel.
:D

Édité par joma74fr le 06/10/2017 à 19:02
Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

«Cinéma, entre guerre 80's et œuvres familiales (jusqu'au 11 octobre)

France 4 propose deux documentaires sur le cinéma d'antan. Le premier se concentre sur les films d'action emplis de testostérone, célébrant l'Amérique et les muscles de Chuck Norris, Bruce Willis ou Jean-Claude Van Damme. Sur un ton léger, l'émission revient sur l'innocence présumée de ces œuvres et des messages pourtant très clairs qu'elles véhiculent. »

Dans les années 1990, j'avais un prof d'histoire-géo qui, pour illustrer son cours, nous parlait tantôt de Starsky et Hutch, tantôt de Rambo, tantôt de Sherif, fais moi peur, etc. Mine de rien, depuis je me moquais moins quand je regardais une fiction US. Il n'y a que X-Files qui m'agaçait prodigieusement avec ces 2 personnages principaux caricaturaux. (X-Files ou Cold Case : mon choix est vite fait)

Édité par joma74fr le 06/10/2017 à 19:23
Avatar de Romaindu83 INpactien
Avatar de Romaindu83Romaindu83- 06/10/17 à 20:04:37

Je ne suis pas certain que les plus jeunes sur ce forum savent à quoi ressemblait une VHS... Ah, que de bons souvenirs... ces bandes magnétiques fragiles, qui se déchiraient facilement...

Sinon, du haut de mes 34 ans, je n'ai pas réellement connu le cinéma des années 80... pourtant, je suis un amoureux du cinéma de ces années-là. Époque charnière pour le 7eme Art, elle a dessiné ce que sera le cinéma d'aujourd'hui. Ainsi, c'est pendant les années 80 que les maquettes vont progressivement être abandonnées, au profit des images de synthèses.
Les années 80 sont également les dernières années où les réalisateurs de films issus de gros studios prennent des risques en enfreignant la moral. A partir des année 90 va commencer à s'installer un politiquement correct dans les films, qui nous suit encore de nos jours.

Enfin, pour finir, et puisque je suis sur un site d'actualité high tech, il est intéressant de regarder les films de science-fiction des années 80. A part quelque films, force est de constater que l'intelligence artificielle y était vendue comme bienfaisante. Le regard que portait les gens sur l'intelligence artificielle dans les années 80 était différent de celui que nous portons aujourd'hui. Autant elle est craint de nos jours, autant dans les années 80 elle était source d'espoir pour des lendemains meilleurs.

Avatar de grsbdl INpactien
Avatar de grsbdlgrsbdl- 06/10/17 à 23:50:05

Si par IA on inclut Robocop (87) et Terminator (84), elle n'a quand même pas mis longtemps à devenir méchante :)
Mais peut être en parlait-on moins, et surtout c'était encore de la fiction complètement fantasmée (et avec une dose d'humour, disparu aujourd'hui), alors qu'aujourd'hui elle existe, elle a une antenne dans ta poche et elle surveille tous les peuples riches.

Édité par grsbdl le 06/10/2017 à 23:54
Avatar de Romaindu83 INpactien
Avatar de Romaindu83Romaindu83- 07/10/17 à 01:46:44

grsbdl a écrit :

Si par IA on inclut Robocop (87) et Terminator (84), elle n'a quand même pas mis longtemps à devenir méchante :)
Mais peut être en parlait-on moins, et surtout c'était encore de la fiction complètement fantasmée (et avec une dose d'humour, disparu aujourd'hui), alors qu'aujourd'hui elle existe, elle a une antenne dans ta poche et elle surveille tous les peuples riches.

Peut-être me suis-je trop avancé en disant que la plupart des films des années 80 nous vendaient l'intelligence artificielle comme étant bienfaisante. En tout cas, beaucoup d'entre eux l'ont utilisé dans le seul intérêt de créer de l'action. Aucune véritable question concernant les dangers ou les bienfaits de l'intelligence artificielle n'étaient sous-jacentes dans ces films. Ainsi, aux deux films que tu cites, je rajouterais "Tron" (1982) ou encore "WarGames" (1983). En parallèle, des films gentillets sont aussi sortis, comme "D.A.R.Y.L." (1985).

Auparavant, des films n'avaient pas hésité à nous montré tous les dangers de l'intelligence artificielle. Je pense notamment à "Mondwest" (1973) ou encore à "L'Homme Terminal" (1978). "Le jour où la Terre s'arrêta" (1951) posait déjà des questions éthiques sur l'intelligence artificielle.

Cependant, la façon dont est utilisée l'intelligence artificielle dans les films et dans les séries TV des années 80 démontre bien à quel point les contemporains de cette époque étaient totalement insouciants sur les risques encourus à vouloir une intelligence artificielle toujours plus perfectionnée. Quand aux technophiles des années 80, ils s'accordaient tous à nous dire que l'intelligence artificielle réglerait tous les maux de notre société.

Aujourd'hui, des questions se posent concernant l'utilisation et l'évolution de l'intelligence artificielle, ce qui amènent à des fractures chez les scientifiques comme chez les technophiles. Et le 7eme Art suit ces craintes en nous proposant des films comme "Eva" (2011), "Ex-Machina" (2015), "A.I. Intelligence Artificielle" (2001), "I, Robot" (2004) ou encore "Chappie" (2015). Le regard porté sur l'intelligence artificielle est désormais un regard adulte, bien que certains continuent à l'aduler.

Édité par Romaindu83 le 07/10/2017 à 01:47
Avatar de Apocalypse.25 INpactien
Avatar de Apocalypse.25Apocalypse.25- 07/10/17 à 11:48:48

Romaindu83 a écrit :

Peut-être me suis-je trop avancé en disant que la plupart des films des années 80 nous vendaient l'intelligence artificielle comme étant bienfaisante. En tout cas, beaucoup d'entre eux l'ont utilisé dans le seul intérêt de créer de l'action. Aucune véritable question concernant les dangers ou les bienfaits de l'intelligence artificielle n'étaient sous-jacentes dans ces films. Ainsi, aux deux films que tu cites, je rajouterais "Tron" (1982) ou encore "WarGames" (1983). En parallèle, des films gentillets sont aussi sortis, comme "D.A.R.Y.L." (1985).

Auparavant, des films n'avaient pas hésité à nous montré tous les dangers de l'intelligence artificielle. Je pense notamment à "Mondwest" (1973) ou encore à "L'Homme Terminal" (1978). "Le jour où la Terre s'arrêta" (1951) posait déjà des questions éthiques sur l'intelligence artificielle.

 
Dans le genre, je te conseille l'excellent Le Cerveau d'acier (Colossus: The Forbin Project) de 1970, qui en plein dans le sujet. Bon visionnage.

Avatar de espritordu Abonné
Avatar de espritorduespritordu- 08/10/17 à 09:22:27

Bonne pioche cette semaine.

Avatar de mooms INpactien
Avatar de moomsmooms- 08/10/17 à 18:08:27

Marrant, je me suis refait FC3: Blood Dragon aujourd'hui :8

Avatar de barbapoupa INpactien
Avatar de barbapoupabarbapoupa- 09/10/17 à 11:35:33

Génération proteus

Dans le film il est plus sage, dans le livre il était plutôt la première IA salace

Avatar de jiph INpactien
Avatar de jiphjiph- 12/10/17 à 07:41:44

C'est moi ou la durée du replay France TV est juste du foutage de gueule ?

Une semaine de replay seulement ? :cartonrouge:

sans parlé de la qualité de leur stream.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.