Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L'EFF quitte le W3C, suite à la standardisation des Encrypted Media Extensions

Je t'aime, moins non plus
Logiciel 3 min
L'EFF quitte le W3C, suite à la standardisation des Encrypted Media Extensions

En juillet, les Encrypted Media Extensions sont devenues un standard du W3C, pour harmoniser la protection des contenus par DRM sur le web. Après un appel infructueux, l'EFF abandonne sa place dans le consortium, qu'il estime dominé par des intérêts autres que ceux des internautes.

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) claque la porte du World Wide Web Consortium (W3C). L'une des principales associations américaines de défense des libertés numériques abandonne l'organe de standardisation du web, après la mise en place des Encrypted Media Extensions (EME). Ces dernières sont un lot d'API pour l'intégration de contenus protégés par DRM en HTML5, rendant inutiles les modules extérieurs de type Flash ou Silverlight.

En travail depuis 2013, sous l'impulsion d'ingénieurs de Google et Netflix, le projet est entré en phase finale de standardisation en avril dernier. Les EME ont reçu le blanc-seing du directeur du W3C début juillet, après un travail de plusieurs années. Il a été standardisé quelques jours plus tard, amenant l'EFF à faire appel. Les API en elles-mêmes sont déjà intégrées aux principaux navigateurs et certains services, à l'image de Netflix depuis 2013.

Pas de protection pour les chercheurs

« L'organisation a offert l'utilisation de son portefeuille de brevets, le soutien de ses équipes et son autorité morale à l'idée que les navigateurs peuvent et doivent céder le contrôle d'aspects-clés des utilisateurs vers des tiers distants » estime l'EFF dans son billet de blog.

Comme le rappelle la fondation, elle a demandé au W3C d'étendre sa politique de propriété intellectuelle pour protéger les chercheurs contre les abus du copyright. Plus particulièrement du Digital Millenium Copyright Act américain, que les ayants droit utilisent régulièrement pour taire des critiques, par exemple sur YouTube.

Sa demande n'a pas été suivie par le W3C, accusé d'avoir cédé à la volonté de quelques acteurs face à celle d'une majorité, derrière le compromis que l'EFF a proposé. « Nous pensons qu'ils regretteront ce choix » écrit l'EFF, pour qui le consortium a pris parti contre les chercheurs, les personnes handicapées et les archivistes du web.

Le W3C estime sa décision équilibrée

Pour le patron du W3C, Jeff Jaffe, le débat autour des EME a bien eu lieu, avec une issue concertée. Il ne serait, par ailleurs, qu'une extension de celui autour des DRM. « Le W3C n'a pas créé les DRM et nous n'avons pas créé le DMCA. Les DRM ont été utilisés des décennies avant le débat sur les EME » rappelle-t-il, estimant que le conflit de valeurs autour des EME aurait eu lieu tôt ou tard.

Du point de vue du W3C, mieux vaut donc une solution concertée que des outils épars, qui ne garantiraient pas suffisamment l'ouverture et la sécurité du web. Jeff Jaffe défend la tenue du débat et la décision de la direction d'entériner le standard. Pour l'EFF, ce choix est un recul en matière de libertés pour les internautes, tant que des garanties pour les chercheurs (notamment en sécurité) ne sont pas fournies, alors qu'il quitte la table de négociation.

176 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 19/09/17 à 09:14:51

Après un appel infructueux, l'EFF abandonne sa place dans le consortium,
qu'il estime dominé par des intérêts autres que ceux des internautes.

Et suite à ce départ, les intérêts des internautes seront encore moins bien défendus...

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 19/09/17 à 09:19:04

Franchement, cette histoire est pas étonnante... le W3C a abandonné son ame dans cette affaire et c'est grave car il y a un vrai risque qu'une initiative concurrente émerge à cause de ça. Et à partir de là, on sera plus dans une guerre des navigateurs mais dans une guerre des standards.
Et l'EFF (et le Libre en général) est plein de gens assez fous pour se lancer là-dedans...

Néanmoins, je comprends aussi le point de vue du "camp adverse" : comme les DRM sont inéluctables, autant avoir une solution standardisée plutôt que plein de solutions proprio basées sur des extensions plus ou moins moisies.

Toute la question étant : les DRM sont-ils inéluctables ?
J'avais espéré que le "marché" fasse comprendre assez vite aux industries des contenus qu'empêcher les clients d'accéder à leurs produits n'était pas la meilleure façon de les vendre afin d'éviter que les EME soient adoptés. On en est pas loin mais ils ont quand même gagné... C'est triste...

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 19/09/17 à 09:19:49

« Le W3C n'a pas créé les DRM et nous n'avons pas créé le DMCA. Les DRM ont été utilisés des décennies avant le débat sur les EME »

Ce n'est pas une raison pour déclarer que les blobs binaires proprios sont maintenant un standard du web.

#shame

Avatar de fatbob INpactien
Avatar de fatbobfatbob- 19/09/17 à 09:33:57

La vie, ce n'est pas comme dans les films.
Le crime paie et les multinationales gagnent toujours (ou presque) à la fin.

Avatar de revker Abonné
Avatar de revkerrevker- 19/09/17 à 09:38:20

Ca ne m'étonne pas vraiment, les majors ne sont pas prêts à abandonner les DRM. Finalement, ça n'est pas forcément une mauvaise chose d'avoir un standard qui en définit à peu près le fonctionnement.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 19/09/17 à 09:38:20

fatbob a écrit :

La vie, ce n'est pas comme dans les films.
Le crime paie et les multinationales gagnent toujours (ou presque) à la fin.

et les reptiliens aussi

Avatar de graphseb Abonné
Avatar de graphsebgraphseb- 19/09/17 à 09:39:54

Si le W3C est noyauté au point que l'EFF doive le quitter, alors ainsi soit-il.
Si le web devient le bac à sable des majors du divertissement, alors faisons autre chose…

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 19/09/17 à 09:41:22

la mise en place des Encrypted Media Extensions (EME). Ces dernières sont un lot d'API pour l'intégration de contenus protégés par DRM en HTML5, rendant inutiles les modules extérieurs de type Flash ou Silverlight.

Même si c'est la traduction de ce qui est marqué sur wikipedia, cette phrase est un peu trompeuse. EME remplace Flash/Silverlight uniquement en tant que "passerelle" vers le composant DRM externe.

Là où on avait:

  • Navigateur --> (api) --> Flash/Silverlight --> (api) --> composant DRM externe

on aura maintenant:

  • Navigateur --> (api EME) --> composant DRM externe
Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 19/09/17 à 09:48:00

Ceux sont les API qui sont standards, pas les blobs...

Avatar de anonyme_17187f2fe30034ef77b37a104608a3ce INpactien

Le W3C n'est plus qu'une ombre au service des géants privés du Web comme Google
Quand on pense que Google brevète en catimini un format vidéo compressé offert à la communauté par un chercheur polonais... Non seulement le brevet devrait etre rejeté, mais Google devrait se voir interdit d'usage de cette technologie pour 10 ans pour tentative abusive de depot de brevet, tentative de vol, etc. etc. etc.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 18