Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Les majors du disque en passe d’obtenir la fermeture du convertisseur YouTube-MP3

« J’ai pas accroché, j’ai ripé »
Droit 3 min
Les majors du disque en passe d’obtenir la fermeture du convertisseur YouTube-MP3
Crédits : hundreddays/iStock

Acculé sur le plan judiciaire, YouTube-MP3 s’apprête à fermer ses portes. Les majors de la musique, qui avaient attaqué il y a un an ce site considéré comme l’un des leaders mondiaux du « stream ripping », ont finalement conclu un arrangement avec son propriétaire.

Le célèbre convertisseur, bien connu de ceux qui souhaitent extraire en quelques clics le son d’une vidéo YouTube, fonctionne encore. Mais pour combien de temps ? Le site spécialisé TorrentFreak rapporte que le responsable de YouTube-MP3 vient de signer un accord – confidentiel – avec la RIAA, le bras armé des principales maisons de disques (Universal, Sony Music, etc.).

Ces dernières s’élevaient depuis des années contre les « millions de dollars » de revenus publicitaires qui auraient été générés par le célèbre site, sans qu’un seul centime ne revienne aux ayants droit... Après les menaces, les majors de la musique étaient passées à l’offensive en septembre 2016, attaquant l’entreprise allemande derrière YouTube-MP3 ainsi que son propriétaire, Philip Matesanz, devant les tribunaux américains. Et ce pour de multiples atteintes à leur copyright ainsi que pour détournement de mesures techniques de protection.

youtube-mp3

Transfert du nom de domaine, versement d’une indemnité, etc.

Sauf surprise, il ne devrait toutefois pas y avoir de procès. Les deux parties viennent de demander au juge en charge du dossier d’homologuer un arrangement scellé d’un commun accord entre plaignants et accusé. Si beaucoup de détails sont appelés à rester secrets, l’on découvre tout de même que Philip Matesanz a accepté de transférer le nom de domaine « www.youtube-mp3.org » aux majors de la musique.

Plus question non plus pour lui d’exploiter ou de transférer le moindre logiciel, technologie ou code source en lien avec YouTube-MP3. Il s’engage par ailleurs à ne plus développer, offrir ou diriger le moindre service de stream-ripping. D’une manière plus large, l’intéressé est tenu de ne plus porter atteinte au copyright des plaignants.

Il est enfin prévu qu’un « paiement » ait lieu au bénéfice des victimes. Son montant n’est cependant pas connu... Impossible donc de savoir s’il s’agit d’un dollar symbolique ou de plusieurs millions de dollars (à l’image des 110 millions qu’avaient négociés les ayants droit de l’audiovisuel avec le moteur de liens Torrent IsoHunt).

Un avertissement pour les acteurs du stream ripping

Si elle ne mettra certainement pas un terme au stream-ripping (au regard des nombreux sites ou extensions pour navigateur similaires à YouTube-MP3), cette victoire des majors de la musique a surtout vocation à faire parler d’elle. Certains pourraient y voir un exemple et renoncer à leur tour, par crainte de représailles juridiques.

Du côté des utilisateurs, il n’y a à ce jour eu aucune poursuite – tout du moins à notre connaissance. Rappelons néanmoins que rien ne permet de garantir qu’au regard du droit français, le stream-ripping puisse s’apparenter à de la copie privée.

D’une part parce que les convertisseurs tels que YouTube-MP3 contournent bien souvent des cadenas technologiques. D’autre part en ce que ces pratiques massives pourraient porter atteinte à l’exploitation normale des œuvres tout en causant un préjudice injustifié aux intérêts des titulaires de droits.

Une défaillance qui ne colle pas vraiment avec le fameux « test en trois étapes » cher à la Convention de Berne, qui conditionne l'ensemble des exceptions au droit d'auteur (pour en savoir plus, voir notre article). 

96 commentaires
Avatar de Vol INpactien
Avatar de VolVol- 04/09/17 à 14:31:11

"contournent bien souvent des cadenas technologiques."

Ces cadenas ne sont pas d'ailleurs en opposition avec l’intérêt de la copie-privée ? SI il y a un verrou qui m'empêche de copier un fichier comme je le souhaite, ça enlève l'utilité d'avoir une taxe pour compenser les pertes liées aux dites copies non ?

Si quelqu'un a des infos plus poussées que mon raisonnement de comptoir, je suis pas contre :chinois:

Avatar de Liara T'soni INpactien
Avatar de Liara T'soniLiara T'soni- 04/09/17 à 14:39:08

Mince... va falloir se tourner sur une des centaines alternatives ? C'est trop bête (offliberty.com est top).

Avatar de Exagone313 Abonné
Avatar de Exagone313Exagone313- 04/09/17 à 14:40:53

À quoi bon utiliser ce genre de site quand youtube-dl existe et fonctionne très bien ?

Édité par Exagone313 le 04/09/2017 à 14:43
Avatar de KBO Zoreil INpactien
Avatar de KBO ZoreilKBO Zoreil- 04/09/17 à 14:42:56

Encore une fois, si l'offre légale était à la hauteur nous aurions beaucoup moins recours à ce genre d'outil.
Exemple il y a peu, l'album "Hold me forever" de Buckethead disparaît de Spotify alors que tout le reste de sa discographie est présente... Bon bah hop, un petit coup de conversion youtube.:roll:

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 04/09/17 à 14:44:17

Liara T'soni a écrit :

Mince... va falloir se tourner sur une des centaines alternatives ? C'est trop bête (offliberty.com est top).

C'est ce que je me suis dit aussi. J'avais l'extension mais comme mon VPN m'empêchait l'accès au site....

Avatar de Rowin Abonné
Avatar de RowinRowin- 04/09/17 à 14:44:49

Pas de "droit" à la copie privée. Donc oui, ça ne te permet pas de faire la copie privée, mais les majors n'ont aucune obligation de te laisser en faire (et ils prélèvent quand même la RCP dans le même temps, faut pas déconner ^^)

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 04/09/17 à 14:46:14

Bah, ca me parait normal du point de vue des zayandroits:

  • Le streaming via Youtube est rémunéré à chaque écoute.

  • L'écoute du mp3 rippé n'est pas rémunéré.

    Ce qui peut poser question c'est le modèle économique des zayandroits, mais pas leur réaction face au ripping.

Avatar de tifounon Abonné
Avatar de tifounontifounon- 04/09/17 à 14:49:29

« J’ai pas accroché, j’ai ripé » :mdr2:

Tellement vrai :D

Avatar de anonyme_a2cd4642edfd6ddc6c106a6cbca1f9b2 INpactien

T'façon c'est de la qualité de merde les ripper de ce genre. :8

Avatar de Vilainkrauko Abonné
Avatar de VilainkraukoVilainkrauko- 04/09/17 à 14:57:26

"J'ai ripé chef !"

:D:D:D:D:D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10