Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le gouvernement confie une mission sur l’intelligence artificielle au député Cédric Villani

Artificielle, le soleil et la mer
Tech 2 min
Le gouvernement confie une mission sur l’intelligence artificielle au député Cédric Villani
Crédits : Assemblée nationale

Le secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé ce week-end qu’il venait de confier une mission d’information au député LREM (et célèbre mathématicien) Cédric Villani. L’objet ? L’intelligence artificielle. Sujet sur lequel un épais rapport avait déjà été remis au précédent gouvernement, en mars dernier.

Le parlementaire, lauréat de la Médaille Fields 2010, dispose de trois mois pour remettre ses conclusions à l’exécutif. Mounir Mahjoubi souhaite proposer à terme « une stratégie pour les prochaines années, définir si un débat national doit être mené et sur quels sujets », rapporte le JDD. Avec une interrogation clé : « Comment les Français peuvent‑ils se préparer à penser ce nouveau monde qui arrive ? »

Le développement de l’intelligence artificielle suscite en effet beaucoup d’espoirs, mais aussi des craintes : gains de compétitivité, problématique des « robots tueurs », risque de destruction d’emplois, protection des données personnelles, etc.

Le secrétaire d’État au Numérique a confié, toujours au JDD, s’être dirigé vers Cédric Villani pour sa « méthode de travail, du fait de son métier de mathématicien, assez hétérodoxe et complète ». « J'avais besoin de trouver un partenaire qui pense différemment qu'au gouvernement », a-t-il ajouté.

Trois mois pour de nouvelles recommandations sur l’IA

« Si on prive les Français d'une réflexion sur le sujet, il y aura un déni de démocratie » a poursuivi Mounir Mahjoubi. L’ancien président du Conseil national du numérique (CNNum) semble néanmoins oublier que le gouvernement de Bernard Cazeneuve avait confié en janvier dernier à France Stratégie et au CNNum le soin de co-piloter plusieurs groupes de travail chargés de définir... « les orientations stratégiques de la France dans le domaine de l’intelligence artificielle ».

Un rapport avait ainsi été présenté fin mars à l’exécutif (voir notre article), d’où était ressorti un premier lot de recommandations : inciter les entreprises à intégrer des « briques » d’intelligence artificielle, viser une transformation d’envergure de la formation tout au long de la vie, poursuivre le mouvement d’ouverture des données publiques et approfondir celui de la circulation des données, etc.

239 commentaires
Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 04/09/17 à 08:31:29

Ben sûrement que le premier rapport ne va pas dans le sens souhaité, alors on en demande un autre jusqu'à ce que le rapport aille dans la bonne direction.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 04/09/17 à 08:33:54

« Si on prive les Français d'une réflexion sur le sujet, il y aura un déni de démocratie »

:mdr:

Les Français ont donc besoin d'une mission du gouvernement pour réfléchir au sujet ?

Pourquoi il ne nous consulte pas sur la réforme du God du Travail alors ?

Le déni de démocratie, pour moi c'est plutôt le fait de gouverner par ordonnances (ou par 49.3 pour le précédent)... Mais je dois sûrement être dans l'erreur, je n'ai pas les capacités suffisantes pour comprendre cette "pensée complexe".

Édité par Jarodd le 04/09/2017 à 08:35
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 04/09/17 à 08:34:34

NonMais a écrit :

Ben sûrement que le premier rapport ne va pas dans le sens souhaité, alors on en demande un autre jusqu'à ce que le rapport aille dans la bonne direction.

ça fait bien penser à ça en effet :fumer:

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 04/09/17 à 08:37:10

Jarodd a écrit :

:mdr:

Les Français ont donc besoin d'une mission du gouvernement pour réfléchir au sujet ?

Pourquoi il ne nous consulte pas sur la réforme du God du Travail alors ?

Parce que ca n'ira pas dans leur sens. C'est un déni de démocratie uniquement si on nous empêche de dire qu'on veut aller dans la même direction qu'eux!

Jarodd a écrit :

Le déni de démocratie, pour moi c'est plutôt le fait de gouverner par ordonnances (ou par 49.3 pour le précédent)... Mais je dois sûrement être dans l'erreur, je n'ai pas les capacités suffisantes pour comprendre cette "pensée complexe".

Tu as tout compris : tu n'as jamais fait de politique, tu ne peux pas comprendre :chinois:

Avatar de floop Abonné
Avatar de floopfloop- 04/09/17 à 08:37:32

NonMais a écrit :

Ben sûrement que le premier rapport ne va pas dans le sens souhaité, alors on en demande un autre jusqu'à ce que le rapport aille dans la bonne direction.

oui ou alors c'est pour occuper cedric villani 

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 04/09/17 à 08:45:34

3 mois c'est un peu court, surtout s'il doit consulter dans l'intervalle.
Sinon filer ce job a un matheux, c'est pas idiot. Surtout que Villani siège a l'Académie des sciences, mais surtout au Conseil stratégique de la recherche

Avatar de anonyme_8ce6f4774d9018fb0696aa6b7572a96b INpactien

Jarodd a écrit :

Le déni de démocratie, pour moi c'est plutôt le fait de gouverner par ordonnances

Les ordonnances doivent être votées par l'Assemblée Nationale, il y a quand même un semblant de démocratie.

On connait déjà les conclusions du rapport de Cédric Villani :
exp(i*pi) + 1 = 0

Et donc à propos d'ordonnances, tournée de gouttes pour tout le monde, histoire de faire avaler la pilule  :D

 

Édité par heret le 04/09/2017 à 08:47
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 04/09/17 à 08:46:52

NonMais a écrit :

Ben sûrement que le premier rapport ne va pas dans le sens souhaité, alors on en demande un autre jusqu'à ce que le rapport aille dans la bonne direction.

Et c'est quoi le "sens souhaité" d'après toi ?

C'est fatiguant cette manière de voir systématiquement une arrière pensée dans tout ce qui est fait. Parfois, c'est vrai qu'il y a une arrière pensée mais dans certains cas, comme celui la, je vois carrément pas où elle peut être... mais bon, je dois être trop naïf ou pas assez cynique, je sais pas.

Avatar de NonMais INpactien
Avatar de NonMaisNonMais- 04/09/17 à 08:52:48

ben quand tu refais une étude sur une étude qui portait sur la même chose... c'est bien que la première étude... ses conclusions ne te vont pas.

Avatar de Lasout Abonné
Avatar de LasoutLasout- 04/09/17 à 08:56:48

Ou la façon dont elle a été menée.
Ou qu'elle a soulevé d'autres questions.
Ou qu'elle n'a pas répondu à certains points.
Ou que...

Enfin bref, il existe des tas d'autres possibilités que "des conclusions qui ne vont pas" et devraient être changées.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 24