Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

#Replay : homme de Néandertal, révolution VHS et Alan Moore

Be kind, replay
#Replay : homme de Néandertal, révolution VHS et Alan Moore
Crédits : KLH49/iStock

Ces derniers jours, le petit écran a imaginé les possibilités inédites d'un futur numérique, est revenu sur l'époque des cassettes VHS (avec leurs conséquences culturelles) et a longuement discuté avec Alan Moore, figure emblématique des comics.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Lendemain numérique, cinéma subversif et îles écolo

Cette semaine, Arte multiplie les séries thématiques. Dans Demain peut-être, la chaîne explore certaines des possibilités du futur numériques, avec deux épisodes diffusés pour le moment. D'un côté, elle évoque l'idée de manipuler les souvenirs, quand de l'autre, elle songe à prédire l'avenir grâce aux outils statistiques et algorithmiques modernes.

La chaine revient aussi sur les coulisses de tournage des films Scanners et Chromosome 3 de David Cronenberg, grand maître du body horror. Presque deux heures d'émission pour les passionnés du cinéaste et les curieux. Ces derniers pourront aussi être intéressés par un documentaire sur Rocky IV, montré ici comme un outil du doute idéologique du bloc soviétique (jusqu'au 2 septembre). Arte diffuse, aussi, une rétrospective sur la vie d'Orson Welles, qui n'a (étonnamment) pas contribué qu'à La Classe américaine (jusqu'au 4 septembre).

Une autre série documentaire permet de se rendre sur « les îles du futur », présentées comme pionnières de la transition énergétique. La série Sous les étoiles contient, elle, l'émission Éclipse solaire en Indonésie (jusqu'au 30 septembre), qui invite à suivre des chercheurs dans l'observation du phénomène.

Comment l'homme de Néandertal s'est éteint

La semaine dernière, France 5 proposait un documentaire sur « le coupable » de la disparition de l'homme de Néandertal. Cette fois, la chaine boucle la série en se penchant sur les conditions réelles de cette « fin », alors que les Néandertaliens ont bien cotoyé des hommes modernes, selon l'émission.

Comme d'habitude, celle-ci marche sur les pas de scientifiques dans leur découverte, notamment l'exploration d'une grotte où ces générations se sont croisées. Par de nombreux éléments techniques, comme l'étude précise des sédiments, l'équipe explique en détail les liens qu'elle peut établir entre nos différents ancêtres.

La révolution VHS (jusqu'au 31 octobre)

La cassette a démocratisé le cinéma à la maison et donné naissance à de nombreux films qui n'auraient pas eu la même place ailleurs. Ce documentaire reprend les codes visuels du format (stries et rembobinages compris) pour revenir sur l'impact de ce support (aujourd'hui abandonné) aux États-Unis et dans l'Union soviétique dans les années 80.

Pour le client, le choix était inédit, tout comme la facilité à pirater des films dans la discrétion de sa maison, qui n'a pas manqué d'inquiéter l'industrie du cinéma. De quoi se créer une culture de manière plus ou moins légale, qui fût loin de tuer les studios.

Alan Moore, géant du comics américain

Parmi ses nombreuses séries en ligne, Arte Creative entre dans la psychée de l'auteur de comics Alan Moore, derrière des monuments comme V pour Vendetta et Watchmen.  En huit épisodes, l'équipe l'accompagne pour revenir à la fois sur l'influence de son oeuvre (comme le fameux masque de V pour Vendetta, emblème du mouvement Anonymous) et sur des événements récents, comme le Brexit.

Chacun d'eux permet, sur un ton calme et pour quelques minutes de visionnage, de mieux comprendre les tenants de son œuvre. La série n'est pas réservée qu'aux amateurs des bandes dessinées ou de ses adaptations cinéma, mais tous ceux qui veulent découvrir une personnalité atypique, que tous ne connaissent pas.

20 commentaires
Avatar de PercevalIO Abonné
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 01/09/17 à 16:33:04

Bon au moins avec la VHS, on pouvait sauter les mentions légales, et on pouvait contourner assez facilement les bridages sur peritel... Copie de cassette, montage, aaaah nous on a eu le plaisir de bien pouvoir s'amuser avant que la hdmi ne verrouille tout... ☺
Hs, mais pourquoi on peut plus commenter depuis FF mobile ?

Avatar de PnYMaT INpactien
Avatar de PnYMaTPnYMaT- 01/09/17 à 17:48:08

Je me rappel comme si c'était hier des protection pourris anti copie sur les VHS, tu avais acheté légalement un film, tu le met dans ton magnétoscope et là ... le drame, l'image qui scroll vers le haut en permanence. J'avais beau bidouiller l'alignement des têtes rien n'y fesait, idem avec les VHS de location, j'ai du changer 2 fois de magnétoscope pour suivre cette pourriture de DRM.

L'arrivé du DVD (que j'utilise toujours, et plus tard peut être blueray) a été un grand bonheurs, beaucoup moins de problèmes de DRM, même en location, quelques soucis parfois, mais rien de comparable au VHS.

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Quand je vois une vidéo youtube qui provient d'un enregistrement VHS, j'ai l'impression d'être sur instagram avec ses filtres odieux.
 :singe:

Avatar de PercevalIO Abonné
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 02/09/17 à 06:49:24

PnYMaT a écrit :

Je me rappel comme si c'était hier des protection pourris anti copie sur les VHS, tu avais acheté légalement un film, tu le met dans ton magnétoscope et là ... le drame, l'image qui scroll vers le haut en permanence. J'avais beau bidouiller l'alignement des têtes rien n'y fesait, idem avec les VHS de location, j'ai du changer 2 fois de magnétoscope pour suivre cette pourriture de DRM.

Ben non il fallait juste faire passer le flux via un appareil détecté comme télé et c'était bon 😋 c'est pour le coup plus difficile avec les DVD et avec les sécurités de la hdmi aujourd'hui...
bon sinon le must c'était de ripper les laserdisc ;-)

Avatar de Chamaloxxx Abonné
Avatar de ChamaloxxxChamaloxxx- 02/09/17 à 08:30:35

PercevalIO a écrit :

Ben non il fallait juste faire passer le flux via un appareil détecté comme télé et c'était bon 😋 c'est pour le coup plus difficile avec les DVD et avec les sécurités de la hdmi aujourd'hui...
bon sinon le must c'était de ripper les laserdisc ;-)

Non. Pour la VHS les protections étaient analogiques, de mémoire la protection reposait sur un affaiblissement de certaines caractéristiques du signal enregistré qui du coup ne passaient pas à la copie.

Et effectivement certains magnétoscopes étaient trop sensibles à cette baisse (analogique les gars...), et n'arrivaient pas à se caler sur le signal appauvri.

La soluce -pour pirater- consistait à insérer entre les deux magnétoscopes un amplificateur de signal qui permettait à nouveau la copie. 

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 02/09/17 à 08:55:13

La vhs, c'était bien, mais heureusement que le net est apparu, cela à permis d'avoir accès à plus de série.:transpi:

Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 02/09/17 à 10:32:06

Allez hop ! Visionnage direct du docu sur la VHS (que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitreeeeuh) :)

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 02/09/17 à 11:14:35

Chamaloxxx a écrit :

Non. Pour la VHS les protections étaient analogiques, de mémoire la protection reposait sur un affaiblissement de certaines caractéristiques du signal enregistré qui du coup ne passaient pas à la copie.

Et effectivement certains magnétoscopes étaient trop sensibles à cette baisse (analogique les gars...), et n'arrivaient pas à se caler sur le signal appauvri.

La soluce -pour pirater- consistait à insérer entre les deux magnétoscopes un amplificateur de signal qui permettait à nouveau la copie. 

Avec le petit boitier de la CGV :D

Avatar de PercevalIO Abonné
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 02/09/17 à 11:31:03

Ah oui ça c'est vrai ! Mais c'est vrai que j'avais des vieux magnétoscopes (dont Amstrad), il n'y avait aucune protection  :-D

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 02/09/17 à 18:05:06

Ami-Kuns a écrit :

La vhs, c'était bien, mais heureusement que le net est apparu, cela à permis d'avoir accès à plus de série.:transpi:

D'un autre côté le moindre vidéoclub de campagne avait plus de titres que Netflix. Le seul avantage de Netflix c'est l’immédiateté d'un côté et la simultanéité de l'autre. 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2