Apple : 8,7 milliards de dollars de bénéfice et des ventes d'iPad qui repartent à la hausse

De quoi acheter 39 fois Neymar
Economie 4 min
Apple : 8,7 milliards de dollars de bénéfice et des ventes d'iPad qui repartent à la hausse
Crédits : Justin Sullivan/Getty Images News/Thinkstock

Apple a présenté ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice 2017. La marque à la pomme se satisfait du maintien de ses ventes d'iPhone, et d'une nette croissance des revenus tirés des services, pendant que l'iPad crée la surprise.

Ce n'est pas encore aujourd'hui que l'on commencera à se faire du mouron pour Apple. Le géant de Cupertino a déballé ses résultats pour le dernier trimestre et, comme à son habitude, se porte plus que bien. Pas besoin de lire 50 tableaux pour s'en rendre compte. 

Bénéfice stratosphérique

Le chiffre d'affaires d'Apple atteint donc des sommets. Sur les trois derniers mois il s'est établi à 45,408 milliards de dollars, ce qui représente 7 % de mieux que celui réalisé un an plus tôt à la même période. Le bénéfice opérationnel connait quant à lui une progression de 6 % à 10,768 milliards de dollars. 

Quant au résultat net... il grimpe de manière fulgurante. Les 7,796 milliards de dollars signés l'an passé au troisième trimestre font en effet pâle figure face aux 8,717 milliards enregistrés sur les trois derniers mois. Sur les neuf derniers mois, la progression est moins spectaculaire, puisque l'on passe de 36,673 milliards de dollars à 37,637 milliards. 

L'iPad rebondit, les Mac assurent

Cette progression des revenus, Apple ne la doit pour une fois pas à son produit phare, l'iPhone. Les ventes du smartphone fétiche ont légèrement grimpé, avec 41,026 millions d'unités sur les trois derniers mois, mais cela ne représente qu'une croissance de 2 % en volume et de 3 % en valeur, ce qui n'est pas suffisant pour justifier l'évolution des revenus et des bénéfices de l'entreprise. 

Du côté de l'iPad, 11,424 millions de tablettes ont trouvé preneur. C'est 15 % de plus que l'an dernier, et 28 % de mieux qu'il y a trois mois. Cependant, en termes de revenus, la progression n'est que de 2 % sur un an. Là encore, ce seul élément ne peut pas expliquer à lui seul le bond du chiffre d'affaires et des bénéfices d'Apple.

Les ventes de Mac se portent elles aussi plutôt bien. Si les volumes n'ont progressé que de 1 % sur un an, à 4,292 millions d'unités, leur prix moyen a tendance à augmenter, notamment depuis le lancement des derniers MacBook Pro équipés d'une barre tactile. La vente d'ordinateurs a rapporté 5,592 milliards de dollars à Apple, soit 7 % de mieux que l'an dernier. 

Les services font recette

La plus grosse augmentation en valeur est à mettre à l'actif des services, c'est-à-dire de la vente de contenus sur l'App Store, d'Apple Music, d'Apple Pay ou encore de l'AppleCare. Ceux-ci représentent 7,266 milliards de dollars de revenus au dernier trimestre, soit 22 % de mieux qu'il y a un an. Ces services génèrent par définition de très fortes marges et sont donc en grande partie à l'origine de la nette croissance des bénéfices que l'on a noté plus haut. 

Enfin, le segment Other Products d'Apple connait lui aussi une forte progression, avec une croissance de 23 % des revenus sur un an, à 2,735 milliards de dollars. Ce chiffre regroupe les ventes d'Apple TV, de la Watch, de l'iPod, des produits Beats et des produits tiers portant la marque Apple (chargeurs, coques...).

Des réserves colossales

Comme a chaque trimestre, Apple fait également le point sur ses liquidités disponibles. Cette fois-ci elles s'élèvent à 76,8 milliards de dollars, si l'on ne compte que la trésorerie du groupe, et ses investissements financiers à court-terme. Il faut ajouter à cela 184,7 milliards de dollars de placements à plus long terme, et le total atteint alors 261,5 milliards de dollars. Un sacré bas de laine. 

Pour pouvoir payer ses dividendes et racheter ses actions en vue d'augmenter les retours à ses investisseurs, Apple a également souscrit à d'importants emprunts. Une manoeuvre qui permet au groupe de ne pas avoir à rapatrier de sommes stockées dans des paradis fiscaux, qui seraient lourdement taxées, tout en profitant de taux d'intérêt très bas. Cette dette atteint désormais 89,9 milliards de dollars, contre 75,4 milliards il y a neuf mois. 

En bourse, ces quelques annonces ont fait bondir le cours de l'action Apple, qui gagne 6,3 % lors des échanges en pré-séance à Wall Street. La valorisation d'Apple devrait dans ces conditions dépasser les 830 milliards de dollars lors de l'ouverture du NASDAQ cet après-midi. Depuis le début de l'année, l'action Apple a gagné plus de 35 %, et près de 50 % sur un an.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !