Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Mageia 6 disponible après de gros retards, l'équipe revient sur ses soucis

Destination Finale
Logiciel 5 min
Mageia 6 disponible après de gros retards, l'équipe revient sur ses soucis

Après plus de deux ans de développement et bien des soucis, la version 6 de la distribution GNU Linux Mageia est disponible au téléchargement, avec d’importants changements. Nous en avons profité pour nous entretenir avec deux membres de l’équipe de développement pour éclaircir certains points.

Mageia 6 est donc disponible au téléchargement depuis quelques jours. Une version si en retard que certains commençaient à se dire qu’elle ne sortirait pas et que la distribution pouvait bien disparaître. L’équipe a dû revoir d’ailleurs sa manière de communiquer pour montrer plus de transparence.

En termes de philosophie sur les paquets, le positionnement de Mageia reste quelque part entre une Debian et une Fedora, comme nous l’explique Samuel Verschelde, coresponsable pour le tri des bugs : « La plupart des composants principaux sont LTS, mais on ne s’interdit pas de mettre les dernières versions pour les applications courantes, à quelques exceptions près ». Un fonctionnement qui n’empêche pas non plus certains changements majeurs.

Les grandes différences depuis la version 5

Que l’utilisateur sous Mageia 5 ait fait la mise à jour vers la 5.1 ou non, les changements restent importants avec Mageia 6. Le plus important sautera aux yeux : adieu KDE SC 4, et bonjour à KDE Plasma 5.8.7 (LTS évidemment), avec à la clé un nouveau look général et un nouveau fond d’écran. Bien que la distribution soit traditionnellement associée à KDE, GNOME 3.24.2, MATE 1.18, Cinnamon 3.2.8, Xfce 4.12.1 et LXQt 0.11 sont aussi de la partie.

Puisque l’on parle de composants importants, signalons également le kernel 4.9.35 (LTS), systemd 230, X.org 1.19.3, Wayland 1.11.0 et Mesa 17.1.4. Côté kits d’outils, on retrouve Qt 5.6.2 (LTS) et GTK+ 3.22.16. Les applications sont elles aussi présentes, avec notamment LibreOffice 5.3.4.2, Firefox 52.2.0 ESR, Thunderbird 52.2.1 ou encore Chromium 57. Notez que Firefox est l’une des exceptions abordées plus haut : l’équipe de Mageia a préféré rester sur la branche ESR qu’inclure la dernière révision du navigateur, estampillée 54.

Le gestionnaire de paquets DNF fait son entrée, mais pas pour remplacer urpmi, qui reste présent. Il est disponible en parallèle et fournit quelques avantages. Il est par exemple compatible avec AppStream et ses métadonnées, donc avec Logiciels dans GNOME et Plasma Discover. Fedora COPR et openSUSE Build Service sont également pris en charge, autorisant les mainteneurs à proposer des paquets utilisables directement dans Mageia 6 (et versions ultérieures). DNF pourra en outre être utilisé avec dnfdragora, une interface inspirée de rpmdrake.

Autre gros changement, GRUB2 est désormais le gestionnaire de démarrage par défaut. Enfin, les architectures ARMv5 et ARMv7 ont été incluses dans le système de compilation du système, mais les images ne sont pas encore prêtes.

mageia 6mageia 6

Petit chamboulement du côté des images ISO

Évolution de l’informatique oblige, des modifications importantes sont à noter dans les images d’installation. Les versions Live 32 bits pour GNOME et KDE disparaissent, de même que les versions doubles, qui permettaient de se lancer en 32 ou 64 bits. Désormais, seul ce dernier mode est supporté.

Par contre, on trouve un nouvel entrant dans la liste : Xfce. Disponible cette fois en 32 et 64 bits, cette version se destine avant tout à ceux qui souhaitent un bureau plus léger, par exemple pour des machines moins puissantes.

Pour le reste, les images DVD classiques d’installation sont elles aussi toujours présentes en 32 et 64 bits. À l’inverse d’autres distributions, seule l’architecture x86 est cependant supportée. Comme indiqué, des images ARM sont cependant prévues, et l’équipe communiquera à ce sujet sur son blog en temps voulu.

Une bien longue gestation

Évidemment, même si les utilisateurs seront heureux de se tourner vers une nouvelle version majeure (en prenant soin de sauvegarder ses données importantes avant), la grande question est de savoir pourquoi ce travail a nécessité tant de temps.

Nous avons donc discuté avec Samuel Verschelde et Nicolas Lécureuil, ce dernier étant responsable des équipes KDE et sysadmin. Il nous a ainsi expliqué que l’un des principaux contributeurs avait dû prendre ses distances avec le projet pour des raisons médicales, durant l’été 2016. Il a été difficile à remplacer, provoquant ainsi de premiers retards importants.

Ensuite, sachant que l’arrivée de Mageia 6 allait être nettement reportée, l’équipe a décidé de s’atteler à une mouture 5.1 pour faire patienter. Elle devait également permettre aux nouveaux utilisateurs de ne pas à avoir à retélécharger la longue liste de mises à jour. Mais ce développement a pris finalement plus de temps que prévu.

Une fois Mageia 5.1 sortie, c’est essentiellement la présence de plusieurs bugs bloquants qui a empêché Mageia 6 de paraître. Par bugs bloquants, Samuel Verschelde nous précise qu’il s’agit de problèmes assez sérieux pour provoquer des catastrophes chez les utilisateurs. Une partie concernait d’ailleurs GRUB2, avec les soucis que l’on peut imaginer sur le démarrage de la machine.

Quelle suite pour le projet ?

La question s’est également posée car les retards successifs de Mageia 6 ont fait craindre que la distribution soit proche de l’abandon. Comme ont insisté Samuel Verschelde et Nicolas Lécureuil, il n’en est rien. Le travail sur la version 7 a d’ailleurs déjà commencé, mais il ne faudra pas attendre de sortie avant au moins un an. Aucun calendrier précis n’a encore été fixé, mais des bêtas seront de toute façon proposées.

Interrogés sur le financement de l’équipe, Samuel Verschelde s’est voulu rassurant : « Nous sommes relativement à l’aise grâce aux dons pour tout ce qui touche à l’infrastructure ». Mais le matériel et l’hébergement n’étant pas nécessairement le plus onéreux, il nous confirme : « Par contre, nous n’avons absolument pas les moyens de salarier qui que ce soit ». Ce n’est d’ailleurs pas forcément le but recherché, la distribution s’étant toujours appuyée sur les contributions volontaires.

Nicolas Lécureuil, pour sa part, nous a signalé que le développement de Mageia 6 avait attiré de « nouveaux contributeurs intéressants, dont Martin qui nous a libéré de pas mal de bugs gênants ». Actuellement, le projet compte quelques dizaines de contributeurs réguliers, plusieurs centaines d’occasionnels, sans compter tous ceux qui signalent spontanément les problèmes rencontrés.

On nous l’assure donc, tout est rentré dans l’ordre. Il ne faut de toute façon pas oublier que dans l’esprit de l’équipe, il n’y a pas de « deadline » particulière à respecter. Par contre, les deux contributeurs nous ont affirmé que la communication avait de ce fait beaucoup évolué, pour être plus transparente. Sur le blog de Mageia, un billet hebdomadaire résume ainsi toute l’activité de la semaine.

36 commentaires
Avatar de LouisDuXVII Abonné
Avatar de LouisDuXVIILouisDuXVII- 20/07/17 à 14:52:32

Je leur souhaite bon vent.

Ancien utilisateur de Mandriva, pour moi la distribution a toujours répondu à mes maigres attentes.
Ancien actionnaire de Mandriva... euh... :D

Par contre, je dois avouer que les distributions supportées par des entreprises comme Fedora ou Open Suse me font de plus en plus de l'oeil.
Leur coté "sortie à rythme régulier" (ou presque) est rassurant tandis que la distrib' faite par des bénévoles... il y a toujours un peu d'incertitude

Avatar de trOmAtism INpactien
Avatar de trOmAtismtrOmAtism- 20/07/17 à 14:54:01

Je le connais pas cette distribution. Elle fait quoi en particulier?

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 20/07/17 à 15:03:59

Je suis toujours étonné que des projets comme ceux-ci, qui n'ont a priori pas des moyens extra ordinaires, se fassent chier à supporter 5 environnements de bureau différents.
Ce serait tellement plus simple de faire des choix tranchés pour chaque composante du système, et de se concentrer sur l'amélioration des fonctionnalités importantes comme la sécurité, l'UX, l'UI, et évidemment la stabilité.

Avatar de Phil_OGM Abonné
Avatar de Phil_OGMPhil_OGM- 20/07/17 à 15:06:09

J'utilise depuis Mandrake 9, et toujours satisfait. Cette dernière version s'est certes faite attendre, mais pour l'utilisateur "lambda" que je suis, elle est particulièrement réussie pour ce que j'ai à en faire...

Merci à toute l'équipe de développement, et à Next Inpact pour cet article ! :chinois:
 

Avatar de Phil_OGM Abonné
Avatar de Phil_OGMPhil_OGM- 20/07/17 à 15:09:28

Pour trOmAtism:
elle ne fait rien de "particulier": distrib généraliste "grand public".  Au départ, c'est un fork de Mandriva.

Avatar de Valeryan_24 Abonné
Avatar de Valeryan_24Valeryan_24- 20/07/17 à 15:09:57

N'étant pas utilisateur de Mageia, je me garderai bien de commenter la distribution en elle-même, par contre ayant assisté à quelques polémiques (notamment sur le retard de la version 6), il est clair que la communication avait besoin d'être améliorée.

Même si ce n'est jamais évident, dans une équipe resserrée de bénévoles ayant leur contraintes (vie familiale et professionnelle, santé...), de se manger des critiques (pas toujours constructives, il faut aussi l'admettre) en pleine face, parfois il faut savoir prendre le recul nécessaire pour ne pas réagir à chaud et renforcer l'image négative.

Sur les deadlines, il n'y en a pas pour les sorties, mais il y en a une pour l'End of Life et l'arrêt du support, notamment en terme de mise à jour de sécurité :
http://www.mageia.org/fr/support/ : Mageia 5 will be supported until October 31th, 2017

Espérons donc qu'un autre incident comme celui ayant affecté une partie de leurs services sera cette fois évité :
http://linuxfr.org/users/coquelicot-bleu/journaux/pas-de-mises-a-jour-de-securit...
 
Au-delà du problème en lui-même, c'est la réaction de déni initiale qui a choqué, surtout sur un aspect majeur comme la sécurité - un problème peut arriver à tout le monde, ça s'est produit même pour des grosses entités, mais dans ce cas transparence absolue nécessaire pour maintenir la confiance des utilisateurs, fussent-ils non clients !

Après, je leur souhaite que tous les soucis soient bien derrière eux et que Mageia puisse voguer vers un bel avenir :yes:

Édité par Valeryan_24 le 20/07/2017 à 15:12
Avatar de samuel_v2 INpactien
Avatar de samuel_v2samuel_v2- 20/07/17 à 15:44:11

C'est ce que font certaines distributions mais pas Mageia, et c'est à la fois un héritage et un choix. Il faut bien comprendre qu'on parle ici de bénévoles. Ceux qui sont motivés par GNOME ou XFCE n'ont absolument aucune motivation pour contribuer au packaging de Plasma. Qu'on décide que seul Plasma sera supporté et c'est la moitié des développeurs en moins, sans compter les utilisateurs qui partiront.
 
Le centre de contrôle de Mageia, lui, est cependant disponible et identique quel que soit l'environnement choisi. On y perd un peu en intégration, on y gagne en liberté pour l'utilisateur (si je veux passer à GNOME ou CINNAMON ou encore MATE je ne suis pas obligé de changer de distribution), et contrairement à ce qu'on pense ce n'est pas vraiment plus coûteux car les contributeurs travaillent naturellement sur ce qui les intéresse.

On ne s'est pas réunis un jour en disant "bon, les amis, on va supporter tous les bureaux de la liste de suivante" "Ah t'es sûr, c'est pas un peu beaucoup pour nous ?" "C'est décidé et c'est comme ça, tant pis si la qualité en pâtit !". Non, chaque bureau intégré dans Mageia, chaque paquetage, c'est un contributeur qui arrive avec ses petites mains et sa motivation et qui fait le boulot. Si plus personne ne fait le boulot, le paquetage disparaît. C'est assez organique comme fonctionnement et difficile de faire autrement quand on est justement uniquement des bénévoles. On ne peut pas donner des ordres, seulement fixer des objectifs.

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 20/07/17 à 16:30:28

Allez, je sais à quoi je vais passer mes vacances !

J'ai une Mageïa 6 beta à réinstaller sur une de mes bécanes, ça va me faire un peu de boulot.

J'avais commencé Tux avec Mandrake 10, j'aime bien en retrouver le look and feel avec Mageia.

À suivre de près !

Avatar de Possum Abonné
Avatar de PossumPossum- 20/07/17 à 16:40:51

Amusant. Y'a deux semaines j'ai rallumé mon vieux netbook qui était sous mga4, j'ai fait la mise à jour vers la 5, et ce soir, du coup, je sais ce que je vais faire.

En tout cas, content d'en voir des nouvelles ici :)

(Et dire que ma première distro était une Mandrake 5 et des bananes... Je me sens subitement vieux)

Avatar de Gats Abonné
Avatar de GatsGats- 20/07/17 à 16:41:15

Merci Samuel pour cette petite mise au point. :yes:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4