Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Uber abdique en Russie et se rapproche de Yandex

Bons baisers de Russie
Economie 3 min
Uber abdique en Russie et se rapproche de Yandex

En Russie, Uber doit désormais partager son trône. Le spécialiste des VTC a en effet signé en fin de semaine dernière un accord avec le géant russe Yandex afin de combiner les forces d'Uber et UberEats avec son service maison, Yandex.Taxi.

Les derniers mois ont été plutôt compliqués pour Uber. L'entreprise traverse une crise profonde, secouée par de nombreux scandales. En février, Google accusait le spécialiste des VTC d'avoir volé plusieurs de ses propriétés industrielles en embauchant un ancien ingénieur de Waymo, sa filiale dédiée au développement de véhicules autonomes, parti avec plus de 14 000 documents secrets en poche. Pour tenter de calmer le jeu, Uber a licencié le fautif, mais les poursuites n'ont pas cessé pour autant.

Plus proche de nous, en France l'Urssaf a perquisitionné fin mars le centre d'Uber pour les chauffeurs, situé à Aubervilliers. Sur le fond, l'organisme affirme qu'Uber doit verser les cotisations sociales des travailleurs indépendants qu'il emploie, à cause du lien de subordination qui lie la plateforme aux chauffeurs. Il accuse même l'entreprise de détourner le statut de ces indépendants.

Ajoutez à cela la class-action lancée par un chauffeur Lyft contre la plateforme, l'accusant de concurrence déloyale et de violation de la vie privée, la récente saillie de l'avocat général de la CJUE contre Uber Pop, ou encore la démission de son PDG, réclamée par le conseil d'administration... le tableau a de quoi donner le vertige. En Russie, la situation se complexifie également pour le géant des VTC.

Poupées russes

Après avoir abandonné le marché chinois, où il était lourdement déficitaire, en laissant son concurrent Didi Chuxing racheter ses activités sur place, Uber continue de faire le tri dans ses filiales, afin de laisser de côté les moins rentables. Aujourd'hui, c'est sur la question russe que l'entreprise s'est penchée.

Ne parvenant pas à prendre le dessus sur son concurrent local Yandex.Taxi, appartenant au principal moteur de recherche en Russie, Uber a tout simplement décidé de s'associer avec lui. Une opération coûteuse, qui devrait néanmoins permettre au spécialiste des VTC de limiter la casse. 

Yandex.Taxi et la branche russe d'Uber vont en effet fusionner. Uber doit injecter 225 millions de dollars en sus de sa filiale afin d'obtenir 36,6 % des parts, tandis que Yandex en obtiendra 59,3 % en ajoutant 100 millions de dollars seulement. Les 4,1 % restants seront distribués aux salariés, rapporte TechCrunch. Uber de son côté affirme que ses parts sont valorisées à environ 1,4 milliard de dollars. 

VTC et plus si affinités

La transaction ne concerne pas seulement les activités de VTC d'Uber en Russie. Elle inclut aussi la branche locale d'UberEats, son service de livraison de repas à domicile, que le géant américain propose actuellement dans quelques villes russes, mais également en région parisienne par exemple.

Sur le plan des VTC, le nouvel ensemble sera présent dans 127 villes en Arménie, Azerbaïdjan, Belarus, Georgie, Kazakhstan et en Russie. Sur ce total, Uber n'était présent que dans 21 localités, preuve du retard pris par le groupe américain, qui avait pourtant investi 170 millions de dollars pour s'implanter dans ces régions. Au total, les deux entités assureront environ 35 millions de courses chaque mois sur ces territoires. 

L'opération doit être finalisée dans le courant du quatrième trimestre, ce qui laisse le temps aux deux entreprises de faire le point avec les autorités de la concurrence concernées. Les conseils d'administration des deux sociétés ont quant à eux déjà donné leur accord. Par la suite, le nouvel ensemble pourrait éventuellement faire son entrée en bourse. En effet, si Uber n'est pour l'instant pas côtée, c'est le cas de Yandex, qui ne verrait pas d'un mauvais œil cette opportunité de faire entrer un peu d'argent frais. La question ne devrait dans tous les cas pas se poser d'ici 2018.

29 commentaires
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 17/07/17 à 09:18:39

J'appelle plutôt cela une opération intelligente et pertinente pour contourner la (ré)pression économique locale. Ce n'est pas comme si les alliances, associations, fusions, rapprochements, rachats, accords bilatéraux, etc. étaient des opérations inconnues sur le marché. Et maintenant ils sont en monopole.

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 17/07/17 à 09:25:03
  1. les USA dénonce l’expansionnisme de la méchante Russie.

    1. l'UE décrète un embargo envers la Russie.
    2. les USA font des affaires avec la Russie, libéré de la concurrence de l'UE.

    Une affaire rondement menée :bravo:

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Finalement, la Russie démontre que les GAFAM et les NATU peuvent investir un marché avec une politique protectionniste (comme la Chine le démontre aussi, avec par exemple l'alliance famille Peugeot/Dongfeng Motor/État français dans le groupe PSA).

Avatar de Vilainkrauko Abonné
Avatar de VilainkraukoVilainkrauko- 17/07/17 à 09:31:49

ProFesseur Onizuka a écrit :

  1. les USA dénonce l’expansionnisme de la méchante Russie.

    1. l'UE décrète un embargo envers la Russie.
    2. les USA font des affaires avec la Russie, libéré de la concurrence de l'UE.

    Une affaire rondement menée :bravo:

Pour les Ricains, l'argent n'as pas d'odeur ... ils font des affaires avec n'importe qui pourvu qu'ils y gagnent de l'argent ... :roll:
(Prenons par exemple le liens qu'on eux certaines personnes/entreprises US avec le régime nazi ! :D)

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 17/07/17 à 09:59:40

joma74fr a écrit :

NATU 

on parle toujours du pokémon vol-psy qui évolue en xatu et que tu trouves planqué dans les ruines d'alpha ?

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 17/07/17 à 10:03:19

Netflix, AirBnB, Tesla, Uber si mes souvenirs sont bons.

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 17/07/17 à 10:04:02

ProFesseur Onizuka a écrit :

  1. les USA dénonce l’expansionnisme de la méchante Russie.

    1. l'UE décrète un embargo envers la Russie.
    2. les USA font des affaires avec la Russie, libéré de la concurrence de l'UE.

    Une affaire rondement menée :bravo:

Je peux t'assurer que l'UE (ou en tout cas la France) fait des affaires avec la Russie :)

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 17/07/17 à 10:08:09

J'confirme, y'a de l'import de mugs et tout.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 17/07/17 à 10:14:39

joma74fr a écrit :

Finalement, la Russie démontre que les GAFAM et les NATU peuvent investir un marché avec une politique protectionniste (comme la Chine le démontre aussi, avec par exemple l'alliance famille Peugeot/Dongfeng Motor/État français dans le groupe PSA).

D'où on en déduit que le marché est une forme émergente si naturelle de coopération pacifique et mutuellement bénéfique que ce n'est pas étonnant de la retrouver de tout temps partout. Il est étonnant que certains résistent encore inutilement à cet état de fait parfaitement humain et normal plutôt que de l'embrasser.

Avatar de vizir67 Abonné
Avatar de vizir67vizir67- 17/07/17 à 12:03:17

je me pose une question :

  • " à QUOI peut bien servir l'aileron situé à l'AR de la voiture (sur le côté) " ?
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3