Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Chill, le service qui veut dématérialiser vos DVD et Blu-ray, ne sortira pas sur Livebox

Une exclusivité loupée
Internet 3 min
Chill, le service qui veut dématérialiser vos DVD et Blu-ray, ne sortira pas sur Livebox
Crédits : HSNPhotography/iStock

Lors de ses Show Hello, Orange présente des nouveaux services et fonctionnalités. Cette année, il était par exemple question de la virtualisation de la box. Mais parfois les projets ne vont pas jusqu'au bout, c'est notamment le cas de Chill qui voulait dématérialiser vos DVD et Blu-ray.

Durant son Show Hello de l'année dernière, Orange présentait Chill, un service né sur les cendres de Plizy et Stream Nation. Son but : « dématérialiser tous les DVD qui trainent chez vous ». En avril de l'année dernière, Jonathan Benassaya, cofondateur de Deezer et également à l'origine de Chill, nous expliquait que son projet n'était « qu'une idée, un concept pour le moment ».

Des représentants étaient sur place pour des démonstrations, car « Orange souhaitait tester l'appétence sur le sujet ». Chill devait débarquer en exclusivité sur la Nouvelle Livebox durant le second semestre 2017. Un an plus tard, les nouvelles ne sont pas bonnes : le projet est finalement laissé de côté par le fournisseur d'accès à Internet. 

Scanner un code-barre pour enrichir votre vidéothèque en ligne

Pour rappel, son principe de fonctionnement est le suivant : une fois inscrit sur le service, on scanne le code-barre d'un DVD ou d'un Blu-ray pour l'ajouter à sa vidéothèque en ligne, sans avoir besoin d'uploader la vidéo. La boite et le disque physique ne sont ensuite plus nécessaires pour profiter des contenus.

Via le paiement d'un abonnement mensuel ou à l'unité (dont le tarif restait à définir), vous pouvez ensuite profiter des films de votre vidéothèque en streaming, sur votre télévision votre ordinateur ou votre mobile. L'année dernière, un « catalogue de 50 000 titres » était déjà annoncé comme disponible.

Une protection contre la triche, la revente d'occasion autorisée

Afin d'éviter qu'un client scanne des films en série dans une boutique, l'ajout ne peut se faire qu'en Wi-Fi depuis son domicile. De plus, « chaque scan sera validé par un humain » via Amazon Mechanical Turk, nous affirmait Chill l'année dernière.

Son représentant ajoutait que le concept avait été validé par les majors à l'issue « de longues discussions ». Une des problématiques concernait la revente d'occasion, un sujet ou le service voulait être très souple : « techniquement il n'y a rien qui empêche de scanner un DVD et de le revendre ».

Un concept intéressant sur le papier, mais dont la concrétisation a visiblement posé des soucis.

Chill ne verra finalement pas le jour sur la Livebox

En effet, François Dubois, directeur marketing chez Orange nous expliquait récemment que Chill ne sera finalement pas disponible sur les Livebox : « ce partenariat n'a malheureusement pas été conclu entre les gens d'Orange France et les partenaires. Cela a été soldé en décembre par l'arrêt des négociations ». Bien évidemment, rien n'empêche Chill de se lancer de manière individuelle, mais force est de constater que ce n'est pas (encore ?) le cas.

De notre côté, nous avons contacté Jonathan Benassaya afin de savoir s'il comptait toujours lancer son service (sous ce nom ou un autre) en partenariat avec un autre opérateur ou de manière indépendante. Nous mettrons à jour cette actualité lorsque nous aurons une réponse.

Pour rappel, Vodkaster, qui proposait un service comparable, fermait ses portes en juin 2016. Son principe reposait par contre sur l'envoi postal des DVD à la société avant de pouvoir en profiter en streaming. Les studios ne voulaient pas d'un tel modèle, lui préférant celui de Chill. Ne voyant plus de moyen de se différencier, Vodkaster s'est recentré sur son réseau social. Reste maintenant à voir si une telle solution verra finalement le jour en France.

28 commentaires
Avatar de kwak-kwak INpactien
Avatar de kwak-kwakkwak-kwak- 11/05/17 à 09:18:18

Afin d'éviter qu'un client scanne des films en série dans une boutique, l'ajout ne peut se faire qu'en Wi-Fi depuis son domicile
Par ce que prendre en photo un code barre d'une boutique et/ou l'imprimer est d'une immense difficulté technique. /hackerman

Édité par kwak-kwak le 11/05/2017 à 09:18
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 11/05/17 à 09:21:53

C'était plus une copie privée faite par un tiers qu'une vraie dématérialisation (pas d'envoi du dvd, le scan n'est que le droit d'entrée au service). Pas sûr qu'il y ait un public pour ce genre de services.

Édité par Jarodd le 11/05/2017 à 09:22
Avatar de kwak-kwak INpactien
Avatar de kwak-kwakkwak-kwak- 11/05/17 à 09:34:45

Jarodd a écrit :

C'était plus une copie privée faite par un tiers qu'une vraie dématérialisation (pas d'envoi du dvd, le scan n'est que le droit d'entrée au service). Pas sûr qu'il y ait un public pour ce genre de services.

Surtout qu'au final il faut payer pour pouvoir regarder ses propres DVD ...

Via le paiement d'un abonnement mensuel ou à l'unité (dont le tarif restait à définir), vous pouvez ensuite profiter des films de votre vidéothèque en streaming

... Sachant que par dessus tout, en plus de l'accès au service payant, la RCP a été payée sur le disque local et sera payée sur le stockage en ligne. En bref, c'est tout l'art de payer 4 fois son DVD.

Cela dit, certains DVD possèdent un numéro de licence permettant directement et gratuitement l'accès en ligne.

Édité par kwak-kwak le 11/05/2017 à 09:36
Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 11/05/17 à 09:38:07

C'est pas une mauvaise idée. J'ai encore pas mal de dvd, j'en rip un de temps en temps mais c'est plus pratique de n'avoir qu'un code à scanner évidemment.

Édité par seboquoi le 11/05/2017 à 09:38
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 11/05/17 à 09:45:16

Payer un abonnement mensuel pour regarder ses propres DVD, en voilà une idée qu'elle est bonne !
Mais je comprends bien la réticence des clients potentiels qui peuvent faire la même chose gratuitement.
 

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 11/05/17 à 09:45:45

c'est complètement con, donc au lieu d'avoir ton film en meilleure qualité possible en physique, hors ligne, tu vas dépendre du réseau et consommer de la bande passante, pour rien ? :fume:
vaut mieux se faire des isos à la main soi même, à la limite, mais :reflechis:

Avatar de vloz INpactien
Avatar de vlozvloz- 11/05/17 à 09:50:36

on scanne le code-barre d'un DVD ou d'un Blu-ray

... heu... Ca se truande pas en 30s les code barre?  

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 11/05/17 à 10:05:52

Toi aussi copie le principe de Grooveshark, mais en faisant payer les utilisateurs... :D

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 11/05/17 à 10:13:28

Faire payer les gens 2 fois, une à l'achat, l'autre mensuellement pour regarder les films qu'ils ont déjà acheté, effectivement c'est une idée de génie :incline:

Ou pas...

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 11/05/17 à 10:16:19

techniquement il n'y a rien qui empêche de scanner un DVD et de le revendre

Il n'y a rien non plus qui empêche de générer le code-barre d'un DVD qu'on n'a pas acheté...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3