Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Visual Studio : la version Mac terminée et disponible, la mouture 2017 enrichie

L'héritage de Xamarin
Logiciel 4 min
Visual Studio : la version Mac terminée et disponible, la mouture 2017 enrichie

Hier soir, alors que démarrait sa conférence BUILD, Microsoft a mis à en ligne la version finale de Visual Studio pour Mac. Parallèlement, l’éditeur propose une importante mise à jour 15.2 pour l’édition 2017, sortie il y a deux mois.

Microsoft a donc profité de sa grand-messe annuelle consacrée aux développeurs pour publier plusieurs nouveautés importantes. La principale est Visual Studio pour Mac, désormais disponible en version finale. Une diffusion qui fait suite à un peu plus de six mois de test, la première préversion ayant été présentée en novembre dernier.

Visual Studio pour Mac n’est pas une transcription directe de la mouture 2017 classique. Microsoft a repris la base de Xamarin Studio puis s’est penché sur l’interface et les fonctionnalités pour les aligner sur la mouture Windows, tout du moins en bonne partie. De fait, il existe de nombreuses similitudes, mais également des différences notables.

Du développement multiplateforme avant tout

L’orientation principale du nouvel environnement est de permettre le développement multiplateforme. Les développeurs pourront ainsi créer des applications pour Windows, macOS, Android et iOS/tvOS/watchOS. Pour celles visant les systèmes d’Apple, Xcode devra être installé pour que Visual Studio accède aux fonctions du compilateur. La présence de Xcode peut d’ailleurs être détectée en réseau depuis une autre machine.

Compatible avec GitHub et Teams Services, Visual Studio pour Mac est centré sur les langages C# et F#. Les dernières versions Core de .NET et ASP.NET sont également de la partie, sans parler de tout ce qui touche à Xamarin, JavaScript, Unity et autres. On retrouve évidemment IntelliSense, la gestion des paquets NuGet, le même format pour les projets, le moteur MSBuild, les tests unitaires et ainsi de suite.

visual studio mac

Développement web et cloud hybride

Contrairement à Xamarin, Visual Studio pour Mac dispose d’un véritable mode pour le développement et comprend de nombreux outils dédiés au développement web, notamment tout ce qui touche au HTML, aux CSS et à JSON.

La nouvelle édition prend finalement appui sur tout ce que Microsoft a à proposer aux développeurs, notamment les services en ligne et Azure, le cloud hybride, etc. Les applications et services peuvent donc être envoyés vers l’infrastructure de l’éditeur, ou bien sur des serveurs locaux.

Les trois mêmes éditions que sous Windows 

Comme pour Visual Studio 2017, la version Mac est proposée en trois éditions. Une Community gratuite, une Professionnal et une Enterprise. Notez que la première a pratiquement toutes les fonctionnalités de la seconde mais est réservée aux étudiants, développeurs seuls et petites équipes. Il semble que cette mouture Mac obéisse aux mêmes abonnements que pour Visual Studio 2017, avec notamment une version Professional à 45 dollars par mois. Nous avons contacté Microsoft et attendons actuellement une réponse.

En attendant, cette version finale peut être récupérée depuis le site officiel. Le bouton de téléchargement principal renvoie d’ailleurs vers l’édition Community.

Une importante mise à jour 15.2 pour Visual Studio 2017

Même si la sortie n’est pas aussi mise en avant que l’édition Mac, la nouvelle mise à jour 15.2 pour Visual Studio 2017 risque d’être accueillie les bras ouverts par les développeurs.

Les améliorations sont nombreuses, avec notamment le support des installations concurrentielles de TypeScript. Traduction, plusieurs moutures du compilateur peuvent être installées parallèlement, à la manière de l’environnement .NET. Outre l’habituel lot de corrections diverses (particulièrement dans Team Explorer), l’IDE permet de changer l’emplacement du cache pour les paquets, voire de le désactiver complètement pour les installations, modifications et réparations.

Le développement pour Unity propose désormais d’installer la version 5.6 du moteur, tandis que l’intégration de CMake prend en charge la mouture 3.7.2 de ce dernier. Du côté de Linux C++, des améliorations ont été portées sur la visualisation des types pendant la phase de débogage, tandis que tout ce qui touche au Python profite désormais de traductions pour toutes les langues supportées par Visual Studio (dont le français évidemment).

Cette version 15.2 se récupère directement depuis Visual Studio. L’installation complète de l’environnement tient également compte de ces améliorations sur une nouvelle machine.

Notez que Microsoft en a profité pour publier une première Preview de la version 15.3, qui contient là encore des améliorations notables. Par exemple, un premier support de .NET Core 2.0, le Live Unit Testing pour .NET Core, un renforcement des outils visant les conteneurs logiciels, etc. Il n’y a pour l’instant pas de date pour la mouture finale, mais si on tient compte du rythme actuel, les développeurs ne devraient pas attendre plus de quelques semaines. 

4 commentaires
Avatar de gundz Abonné
Avatar de gundzgundz- 11/05/17 à 09:47:11

Reste plus qu'a esperer qu'il soit pas aussi lent que sur windows...

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 11/05/17 à 10:30:11

Ce n'est pas dredi pourtant...
Je ne sais pas quel config PC tu as, chez moi il tourne au poil sur une solution de 60+ projets c++. Niveau rapidité / réactivité /stabilité ils se sont grandement amélioré depuis leur veau de VS 2012...

Édité par sephirostoy le 11/05/2017 à 10:30
Avatar de PèrePatience Abonné
Avatar de PèrePatiencePèrePatience- 11/05/17 à 10:56:22

Il fonctionne également très bien sur VM le 2015/2017 :)

Avatar de gundz Abonné
Avatar de gundzgundz- 11/05/17 à 13:39:59

sephirostoy a écrit :

Ce n'est pas dredi pourtant...
Je ne sais pas quel config PC tu as, chez moi il tourne au poil sur une solution de 60+ projets c++. Niveau rapidité / réactivité /stabilité ils se sont grandement amélioré depuis leur veau de VS 2012...

Ca c'est ameliore sur le 2017, mais sur la machine du taff et celle a la maison le parsing prend parfois (de facon completement arbitraire en plus) dans les 10 secondes.
Pour la coloration c'est pas bien grave, mais quand ca bloque la completion c'est un peu plus emmerdant...
 
La seule grosse amelioration que j'ai remarque ca reste le temps de compilation qui a presque ete divise par 2.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.