Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Activision Blizzard cartonne au 1er trimestre, mais craint une année 2017 plus difficile

Under watch
Economie 6 min
Activision Blizzard cartonne au 1er trimestre, mais craint une année 2017 plus difficile

2017 commence de la plus belle des manières pour Activision Blizzard. L'éditeur de Call of DutyCandy Crush Saga et Overwatch a réalisé le meilleur premier trimestre de son histoire en pulvérisant toutes ses prévisions.

« Lors de ce trimestre, nous avons réalisé des revenus, des bénéfices par actions, et un cash-flow record, en plus de surpasser nos précédentes prévisions ». Bobby Kotick, le PDG d'Activision Blizzard ne pouvait rêver de meilleure manière d'introduire son discours aux actionnaires et analystes, et de démarrer 2017. 

Record battu

Effectivement, avec un chiffre d'affaires de 1,726 milliard de dollars Activision a connu une croissance de 18 % en l'espace d'un an. Une progression inespérée pour l'éditeur qui ne tablait que sur 1,550 milliard de dollars de revenus. Un joli score qui se trouve être le plus haut jamais réalisé par l'entreprise lors d'un premier trimestre. 

Du côté du bénéfice net, la surprise est là aussi de taille. Activision estimait celui-ci à environ 190 millions de dollars. Finalement, il inscrit 426 millions au compteur, ce qui est son meilleur résultat sur le premier quart d'une année. Si ce score est nettement plus élevé que prévu, l'éditeur ne se risque pas pour autant à se lancer dans des prévisions plus optimistes pour les prochains trimestres

Activision Blizzard Q117

Blizzard est roi

L'un des principaux enseignements de la présentation de ces résultats se trouve du côté de la répartition des revenus entre les différents segments de l'éditeur. Depuis le lancement d'Overwatch, Blizzard monte en puissance et voit ses ventes enfler trimestre après trimestre. Si bien que sur les trois premiers mois de l'année, les revenus de ce label représentaient le double de ceux d'Activision. 

Sur un an, les revenus de Blizzard ont en effet augmenté de 50 %, tandis que son bénéfice opérationnel a doublé sur la même période. L'éditeur justifie ces bons scores par le succès d'Overwatch, devenu la huitième franchise Activision Blizzard à franchir le milliard de dollars de ventes, mais également de World of Warcraft, dont les ventes de contenu en jeu ont significativement augmenté. Certains y verront là sans doute un des effets de la disponibilité du jeton WoW, permettant d'échanger avec d'autres joueurs un mois d'abonnement ou des fonds sur Battle.net contre de l'or.

Blizzard a également enregistré une nette hausse du temps passé par les joueurs sur ses titres, ainsi que de leur nombre. Overwatch continue de voir son public croître avec désormais plus de 30 millions de joueurs. Pour Hearthstone, l'éditeur se vante même d'avoir vu son nombre d'utilisateurs mensuels grimper lors du premier trimestre, alors même qu'il n'avait proposé aucun contenu nouveau. La tendance devrait se poursuivre sur les trois prochains mois avec Heroes of the Storm, dont la récente mise à jour 2.0 aurait fait revenir le public vers le titre.

Activision compte sur Call of Duty et Destiny

Du côté d'Activision, c'est le calme plat. L'éditeur a choisi de mettre de côté cette année sa franchise Skylanders afin de lui donner un peu de temps pour respirer, tandis que le dernier volet de la saga Call of Duty n'a pas exactement été un succès, tout du moins sur le plan des critiques. Il ne peut pas non plus compter sur Destiny pour le moment, le titre étant plus ou moins en fin de vie.

Activision Blizzard Q1 17

Son plan de relance s'appuie donc sur deux jeux pour cette fin d'année : Call of Duty : WWII et Destiny 2. Si vous vous attendiez à des idées radicalement nouvelles de la part du géant américain, c'est loupé. Cependant, cette stratégie vue et revue semble quand même porter ses fruits. 

Activision explique en effet que les précommandes ont connu un démarrage fulgurant dans le cas de Call of Duty, ce alors que sa bande-annonce a été la plus appréciée et la plus rapide à atteindre le seuil des 10 millions de vues dans l'histoire de la franchise. Concernant Destiny 2, l'éditeur assure que « les premiers indicateurs, dont les précommandes, sont très robustes ». Fait notable, les versions du jeu comprenant le season pass représentent... la majorité des précommandes.  

King reste dans le coup

Chez King, les trimestres se suivent et se ressemblent. La franchise Candy Crush reste celle qui porte les résultats de la branche, tandis que le revenu moyen par joueur payant progresse tranquillement, atteignant aujourd'hui son plus haut niveau historique, après sept trimestres consécutifs de croissance. 

L'éditeur de jeux mobiles était d'ailleurs ce trimestre la première source de revenus du géant américain et s'est distingué par une marge opérationnelle de 35 %, lui permettant de dégager le même bénéfice opérationnel que Blizzard. À titre de comparaison, Activision ne s'en est tiré qu'avec une marge de 11 % sur les trois derniers mois. Blizzard culminait de son côté à 38 %. 

Pour renforcer sa position, King compte sur le lancement de plusieurs titres. Il est ainsi question de jeux de casino développés en partenariat avec PlayStudios, un spécialiste du genre, et d'un pour mobile basé sur la saga Call of Duty. Une synergie qui était attendue de longue date. 

Une dette qui se résorbe progressivement

Le trimestre aura été également marqué par la décision prise par Activision Blizzard de rembourser par anticipation une partie de ses dettes. L'éditeur a ainsi reversé 500 millions de dollars à ses créanciers, ce qui a réduit sa dette brute de 4,94 à 4,44 milliards de dollars. 

Ces trois derniers mois ayant été bien meilleurs que prévus, la société n'a même pas eu besoin de sacrifier sa trésorerie. Celle-ci se trouve en effet exactement au même niveau qu'au trimestre précédent, à 3,27 milliards de dollars. Le niveau de sa dette nette se réduit donc nettement, passant de 1,9x son EBITDA il y a un an, à 0,5x aujourd'hui, ce qui est plus que supportable.

Activision Blizzard Q1 17Activision Blizzard Q1 17

Les prévisions d'Activision Blizzard pour l'année à venir sont quant à elles très conservatrices. Pour le prochain trimestre, l'éditeur évoque un chiffre d'affaires de 1,425 milliard de dollars, soit environ 10 % de moins qu'un an plus tôt à la même période, avec un résultat net gravitant autour des 115 millions de dollars. Un niveau significativement inférieur aux 151 millions enregistrés sur le deuxième quart de 2016. 

Sur l'ensemble de l'année, l'éditeur joue encore la prudence, avec des revenus de 6,1 milliards de dollars, contre 6,6 milliards de dollars en 2016.  Le bénéfice net devrait quant à lui graviter autour de 675 millions de dollars, contre 967 millions l'an passé. 

En bourse, ces annonces ont légèrement refroidi les investisseurs, l'action de l'éditeur reculant d'environ 1 % au moment où nous rédigeons cette actualité. La valorisation d'Activision Blizzard atteint aujourd'hui près de 40 milliards de dollars, c'est 47 % de plus qu'au début de l'année, et 54 % de mieux sur un an. 

9 commentaires
Avatar de Tchikow INpactien
Avatar de TchikowTchikow- 05/05/17 à 13:00:25

Fait notable, les versions du jeu comprenant le season pass représentent... la majorité des précommandes

Les gens ne comprendront donc jamais?.. Ca me rend super triste de voir que plus le temps passe plus les consommateurs se la mettent eux même... :craint:

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 05/05/17 à 13:23:23

Ben chacun fait ce qu'il veut de son argent. Pour ma part ça me rend triste de dilapider de l'argent en micro-trasactions pour afficher un skin (et c'est encore pire pour les lootsboxes)
Mais qui suis-je pour juger ?

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 05/05/17 à 13:27:28

Sinon Blibli a remis la main sur le code source de Starcraft :transpi:

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 05/05/17 à 13:30:12

Apres le coup de production a explosé en 10 ans alors que le prix du jeu est resté pareil, il faut bien compenser quelque part.

Pour destiny il me semble que Activision blizzard a signé un contrat de 10 ans pour cette licence a $1billions a bungie et derriere bungie récupère la licence a la fin du contrat...

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 05/05/17 à 13:31:42

Blizzard est assez genereux au pres de ces personnes... J'attends toujours une petite remise sur ow pour l'offrir a deux potes, je leur ai demandé mais rien y fait.

Édité par ThomasBrz le 05/05/2017 à 13:32
Avatar de maxscript INpactien
Avatar de maxscriptmaxscript- 05/05/17 à 13:58:28

à quand un équivalent de Diablo dans l'Univers de starcraft ?

Avatar de Loeff Abonné
Avatar de LoeffLoeff- 05/05/17 à 14:04:50

ThomasBrz a écrit :

Apres le coup de production a explosé en 10 ans alors que le prix du jeu est resté pareil, il faut bien compenser quelque part.

Pour destiny il me semble que Activision blizzard a signé un contrat de 10 ans pour cette licence a $1billions a bungie et derriere bungie récupère la licence a la fin du contrat...

Les coûts ont explosé, mais le marché est également bien plus important qu'il y a 10ans, peut-être pas de manière équivalente, certes.

Avatar de Methio INpactien
Avatar de MethioMethio- 06/05/17 à 13:41:33

ThomasBrz a écrit :

Apres le coup de production a explosé en 10 ans alors que le prix du jeu est resté pareil, il faut bien compenser quelque part.

Pour destiny il me semble que Activision blizzard a signé un contrat de 10 ans pour cette licence a $1billions a bungie et derriere bungie récupère la licence a la fin du contrat...

"Il faut bien compenser quelque part", on parle bien d'Activision Blizzard là ? Les pauvres c'est vrai...

Cet argument faut le garder pour les petits studios et indépendants qui proposent des jeux à 10-20€ et qui au final ne sont pas acheté sans discount sur steam ou autre.

Mais pas à un société qui t'augmente le prix de 10€ sur les boîtes, te font la version digitale full price sans jamais une promo et qui arrivent quand même à vendre encore plus, tout en multipliant versions deluxe et cash shop. D'autant qu'ils vendent par millions, sur un DVD ou un téléchargement vendu, il y a un potentiel de marge énormissime (sûrement utilisé d'ailleurs en partie).

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 06/05/17 à 14:20:01

Pas forcement blizzard mais c'est pour dire qu'il faut arrêter de se plaindre que c'est trop cher ou des dlc...
Et puis quoi c'est la faute des gros si les jeux indés se vendent pas? Désolé mais les bons jeux indé marche si ils sont bons. Chez les gros c'est different la campagne marketing fait que le jeu va se vendre mais le cout n'est pas le meme et puis le jeu n'est pas forcement rentable derriere un jeu comme destiny si il se vend 5 millions d'exemplaire, il n'est pas rentable.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.