Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Orange poursuit ses recrutements grâce à la 4G et la fibre

Un agrume riche en fibres
Economie 7 min
Orange poursuit ses recrutements grâce à la 4G et la fibre
Crédits : arcoss/iStock

Orange est le premier des quatre grands opérateurs français à présenter ses résultats pour le premier trimestre. Ses revenus en France n'ont pas encore renoué avec la croissance, mais la situation s'améliore. Quant aux recrutements, ils se portent bien, tant sur le fixe que sur le mobile.

Les affaires marchent plutôt bien pour Orange. L'opérateur historique a en effet publié des résultats satisfaisants à ses investisseurs ce matin. On note une légère progression de son chiffre d'affaires au premier trimestre, qui atteint 10,07 milliards d'euros, contre 9,99 milliards un an plus tôt à la même période, soit 0,8 % de mieux. Il s'agit du troisième trimestre consécutif de croissance pour le géant français.

Cette amélioration est principalement le fruit de l'augmentation des revenus de la marque en Espagne, où ils ont bondi de 101 millions d'euros en l'espace d'un an. En France, l'agrume note encore un léger recul (-0,1 %) de ses revenus par rapport à l'an dernier, mais la situation tend à s'améliorer, notamment grâce aux recrutements du groupe sur les marchés fixes et mobiles, qui vont bon train. 

Orange Q1 17

Orange affiche également un EBITDA en croissance, atteignant 2,578 milliards d'euros, contre 2,439 milliards sur le premier trimestre 2016, soit une hausse de 5,7 %. Il s'agit du seul indice que l'entreprise a donné sur son niveau de rentabilité, celle-ci réservant la publication de son résultat net, lors de ses présentations pour le premier semestre et pour l'année complète. Rendez-vous donc dans trois mois. 

Le point sur le fixe

Sur le marché fixe, Orange s'en est plutôt bien sorti sur le dernier trimestre. Le déploiement de son réseau fibre s'est poursuivi à bon train, et celui-ci compte au 31 mars 7,35 millions de prises éligibles. Fort logiquement, le nombre de clients FTTH de l'opérateur continue de grimper et dépasse désormais la barre du million et demi.  Pendant ce temps, la base de clients en ADSL poursuit son érosion, mais les recrutements en fibre compensent largement cette perte.

Voici donc les chiffres clés à retenir : 

  • Clients haut débit : 10.962 millions (+73 000 en trois mois, +392 000 en un an)
  • Clients ADSL : 9,329 millions (-52 000 en trois mois, -110 000 en un an)
  • Clients FTTH : 1,579 million (+127 000 en trois mois, +504 000 en un an)
  • Prises FTTH : 7,351millions (+472 000 en trois mois, +1 887 000 en un an)
  • Clients « satellite et autres » : 53 000 (-2 000 sur trois mois, -3 000 en un an)
  • Clients bas débit (56k) : 3 000 (- 22 000 en trois mois, - 53 000 en un an)
  • ARPU Haut débit : 33,6 euros (+0,1 euro sur trois mois, +0,5 euro sur un an)

On retiendra pêle-mêle la quasi disparition de la clientèle 56k, ce qui est loin d'être une mauvaise nouvelle, mais aussi la poursuite de l'augmentation de l'ARPU des clients haut débit. Une progression que l'opérateur met sur le compte du lancement de sa nouvelle Livebox, qui était accompagnée d'offres un peu plus chères que par le passé. Si ce n'est pas évoqué par Orange, certains y verront ici aussi l'effet de l'offre Famille By Canal chez les clients fibre concernés permet de gonfler le prix hors taxe sans trop toucher au tarif TTC, sur le même modèle que Free.

Orange Q1 17

Côté fibre, Orange précise que 51 % de ses recrutements ont été effectués auprès de clients qui étaient auparavant abonnés chez la concurrence. En filigrane, on comprend qu'une bonne partie de la perte d'abonnés ADSL correspond en fait à des migrations du cuivre vers la fibre de clients existants.

Dernier point intéressant, l'opérateur a affirmé lors de sa conférence réservée aux investisseurs que ses concurrents sont de plus en plus enclins à co-investir pour le fibrage des zones moins denses. Une accélération qui devrait favoriser les déploiements en FTTH dans ces zones, tout du moins on l'espère. 

Les recrutements se poursuivent sur le mobile

Côté mobile, la tendance observée ces derniers mois se confirme. Non seulement Orange continue à engranger de très nombreux abonnés auprès de la clientèle M2M, mais du côté des forfaits pour particuliers, les recrutements au dernier trimestre sont moins élevés que l'an dernier à la même période.

L'agrume compte en effet 87 000 clients de plus sur les trois derniers mois, alors qu'il était plutôt question de 33 000 recrutements sur le premier trimestre 2016. Face aux assauts de la concurrence, le numéro un français entend poursuivre sa politique de promotions, en se concentrant sur la marque Sosh.

Là encore, voici les principaux chiffres à retenir :  

  • Clients mobiles (hors MVNO) : 30,489 millions (+456 000 en trois mois, +1 877 000 en un an)
  • Clients forfait : 27,090 millions (+604 000 en 3 mois, +2 509 000 en un an)
  • Clients forfait hors (MtoM) : 20,862 millions (+87 000 en trois mois, +557 000 en un an)
  • Clients Sosh : 3,342 millions (+65 000 en trois mois, +320 000 en un an)
  • Clients MVNO : 725 000 (-14 000 en trois mois, -26 000 en un an)
  • ARPU :  21,4 euros (-0,5 euro en trois mois, -0,2 euro en un an) 
  • Couverture 4G : 89 % de la population (88 % il y a trois mois, 81 % il y a un an)

Autre bonne nouvelle pour Orange, son taux de résiliation sur le mobile est en nette baisse, passant en l'espace d'un an de 12,8 % à 11,5 % seulement. Une évolution permise par la part grandissante prise par les offres « convergentes » regroupant fixe et mobile pour les particuliers. 57 % des clients fixe du groupe en France font appel à ce type de forfait.

Orange Q1 17

 

La tendance des Français à bouder les forfaits avec téléphone subventionné se confirme elle aussi. Désormais côté mobile, 70 % des clients d'Orange s'appuient sur une offre « SIM-only », un taux en progression de 15 points sur un an. La base de clients ayant un « contrat 4G » augmente elle aussi de 15 points sur un an pour atteindre 64 %. Contrairement à certains de ses concurrents, l'agrume ne communique pas sur l'enveloppe data utilisée en moyenne par ses clients. 

La locomotive espagnole

Nous nous attarderons rapidement sur le cas espagnol, où Orange réalise de meilleures performances qu'en France depuis maintenant plusieurs trimestres. L'opérateur, pourtant secoué par une concurrence plutôt rude sur place, s'appuie fortement sur son réseau FTTH pour tenter de séduire sa clientèle.

De l'autre côté des Pyrénées, Orange dispose d'ailleurs d'un réseau plus étendu que dans l'Hexagone, avec 10 millions de prises éligibles. L'entreprise déploie d'ailleurs très rapidement ce réseau, celui-ci ayant été enrichi de 2,5 millions de prise sur les 12 derniers mois (contre 1,9 million en France). Là bas, elle compte 1,8 million de clients fibre (environ 800 000 de plus que l'an dernier), soit 43 % de sa base d'abonnés haut débit fixe. 

Orange Q1 17

La convergence entre fixe et mobile est aussi plus avancée que par chez nous, avec 82 % des clients fixe ayant opté pour des offres convergentes, un taux en progression de 1,5 point sur un an. Par contre, 99 % des clients mobiles de l'opérateur en Espagne ne jurent que par les contrats SIM-only. Un marché très différent, qui semble néanmoins bien profiter à l'entreprise.

Des objectifs maintenus

Avzc ces résultats, Orange maintient ses objectifs pour l'année en cours. Le groupe estime donc être en mesure de cumuler un EBITDA plus important qu'en 2016, ce afin de maintenir son ratio d'endettement autour de 2x, à moyen terme. L'entreprise n'exclut toutefois pas de se lancer dans diverses acquisitions « selon une politique sélective et créatrice de valeur en se concentrant sur les marchés sur lesquels il est déjà présent ». 

En bourse, ces chiffres ont été accueillis fraichement, par un recul de 1,5 % au moment où nous rédigeons cette actualité. Le groupe est ainsi valorisé à un peu plus de 38,5 milliards d'euros, soit une baisse de 3 % environ sur un an et un niveau stable (+0,5 %) depuis le premier janvier.

25 commentaires
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 27/04/17 à 09:39:39

wow, les modems 56k s'écroulent littéralement. Je ne pensais pas qu'il en restait autant actuellement, ceci dit.

C'est principalement en raison des modems 4G qu'ils disparaissent ?

Avatar de Berri-UQAM INpactien
Avatar de Berri-UQAMBerri-UQAM- 27/04/17 à 10:00:56

Étonnant que l'ARPU mobile en Espagne soit bien plus bas que celui de la France. Les forfaits sont si peu chers là-bas ?

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 27/04/17 à 10:06:05

Beaucoup de prépayé si mes souvenirs sont bons.

Sinon un forfait 100 minutes d'appel + 10 Go c'est 25,95 € par mois chez Orange Espagne.

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 27/04/17 à 10:32:19

Les forfaits Orange en Espagne sont nettement moins onéreux qu'en France.

Édité par coket le 27/04/2017 à 10:32
Avatar de Vachalay INpactien
Avatar de VachalayVachalay- 27/04/17 à 12:15:16

coket a écrit :

Les forfaits Orange en Espagne sont nettement moins onéreux qu'en France.

Normal, les Orange sont produites là bas ... Ok, je sors.:D

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 27/04/17 à 12:20:25

Vachalay a écrit :

Normal, les Orange sont produites là bas ... Ok, je sors.:D

et en France on nous presse comme des citrons, voilà ? :dd:

Avatar de Ectoplasm INpactien
Avatar de EctoplasmEctoplasm- 27/04/17 à 12:39:56

coket a écrit :

Les forfaits Orange en Espagne sont nettement moins onéreux qu'en France.

A mettre en perspective, dans le sens ou ces forfaits sont avec engagement, et aucun tarif n'est proposé pour l'achat d'un nouveau mobile.
Comparé à Sosh ou autre, c'est soit bien plus onéreux, soit moins de services à tarif égal.

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 27/04/17 à 13:08:57

Je parle d'Orange, pas de Sosh.

 

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Ellierys a écrit :

Beaucoup de prépayé si mes souvenirs sont bons.

Sinon un forfait 100 minutes d'appel + 10 Go c'est 25,95 € par mois chez Orange Espagne.

Pourvu que Telefonica débarque en France pour réveiller le marché du prépayé et pour rendre la monnaie de sa pièce à Orange  :fumer:

(on peut rêver!)

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 27/04/17 à 14:43:19

De mon expérience, le marché du prépayé s'est fait un peu tuer par le forfait à 2€ de free.
J'avais une carte téléphonique avant, je t'assure que vu le prix à la minute, free était plus rentable, même dans sa version originale 60SMS/60 minutes.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3