Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Chrome : Google bloque les sauts de page intempestifs et interpelle les développeurs

Protéger l'expérience de lecture
Logiciel 3 min
Chrome : Google bloque les sauts de page intempestifs et interpelle les développeurs

Google vient d’activer dans Chrome une fonctionnalité qui devrait faire des heureux. Le navigateur peut ainsi empêcher une page web de bouger pendant une lecture, quand le site essaye par exemple d’insérer une image. L’éditeur explique son fonctionnement dans un billet de blog.

Il s’agit d’un cas presque ordinaire tellement il est courant : l’internaute en train de lire une page web peut être contraint de revenir à son texte quand elle bouge brutalement, le plus souvent pour revenir tout en haut. Un glissement dû la plupart du temps à un chargement tardif d’un contenu, provoquant le plus souvent un saut de page désagréable, particulièrement sur mobile.

Bloquer le défilement d'une page en cas de chargement d'un autre contenu

Avec la dernière mise à jour poussée vers Chrome, Google ajoute du coup une nouvelle fonctionnalité baptisée « scroll anchoring », littéralement un « ancrage de défilement ». Le fonctionnement en est simple : le navigateur repère où l’internaute en est de sa lecture et considère cette position comme fixe. Si un élément doit apparaître dans la page et en faire bouger le positionnement, Chrome « l’ignore ».

Google est particulièrement enthousiaste sur cette fonctionnalité, qu’il considère comme étant de « celles qui brillent sans que personne ne les remarque ». Notez cependant que le système n’est pas encore parfait. Selon l’éditeur, la fonction bloque en moyenne presque « trois sauts par page vue », mais elle reste en amélioration constante.

Il faut donc comprendre que ces statistiques sont fournies à Google par la télémétrie de Chrome, et que l’entreprise va continuer à observer l’évolution de près, surtout maintenant que la fonctionnalité est déployée chez tous les utilisateurs à compter de Chrome 56 (nous en sommes à la version 58).

Google revient sur les erreurs communes du chargement progressif

Par ailleurs, Google attire l’attention des développeurs sur cet ancrage, afin de leur en expliquer le fonctionnement. La société sert ici un double objectif : présenter sa fonctionnalité et sa manière d’agir sur une page, et faire quelques rappels de bon aloi sur le chargement progressif des pages. Elle considère en fait qu’un manque d’attention à ce niveau provoque des comportements jugés « abusifs ».

Conséquence, Google range ces sauts de page intempestifs dans la même catégorie que les sites distribuant des malwares ou les onglets déclenchant la lecture d’un son. Ici, Chrome se pose donc en intermédiaire de ces comportements qui nuisent globalement à l’expérience de surf sur la Toile. L’éditeur fournit ainsi, en accompagnement de l’ancrage, la compatibilité avec la propriété CSS « overflow-anchor », qui permet aux développeurs web d’intégrer eux-mêmes le blocage.

Les développeurs invités à fournir des retours

Notez également que l’ancrage de défilement ne s’active pas obligatoirement sur toutes les pages. Si Chrome détecte une « disposition interactive complexe », il le désactive automatiquement. Par contre, il l’active systématiquement durant les opérations Précédent et Suivant, pour essayer de restaurer la position de page enregistrée avant l’action.

Enfin, Google encourage les développeurs à donner leur avis dans un groupe communautaire créé pour l’occasion. Ils sont notamment enjoints de signaler tous les problèmes qui pourraient apparaître sur leur site, dans le cas où l’ancrage provoquerait par exemple des incompatibilités.

Pour le reste, nul besoin de télécharger une nouvelle version de Chrome. Le navigateur se met à jour tout seul, et il suffit de vérifier simplement dans l’À propos que l’on dispose de la dernière révision. Signalons tout de même, comme c'est souvent le cas dans le domaine des navigateurs, qu'il y a de bonnes chances pour que la concurrence copie ce comportement. Il ne reste donc plus qu'à attendre quelques mois pour voir Microsoft, Mozilla ou encore Opera réagir sur ce sujet.

37 commentaires
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 12/04/17 à 12:18:21

le navigateur repère où l’internaute en est de sa lecture et considère cette position comme fixe. Si un élément doit apparaître dans la page et en faire bouger le positionnement, Chrome « l’ignore ».

J'aurais tendance a dire qu'avec "noscript" il n' y a pas d'élément qui apparait spontanément.
Raison pour laquelle je n'ai jamais eu ce problème de saut intempestif.

Avatar de Niktareum INpactien
Avatar de NiktareumNiktareum- 12/04/17 à 12:18:27

Super initiative !!!

Même si c'est plus courant et désagreable (et ô combien !) sur smartphone, je ne basculerai pas de Safari vers Chrome sur mon iPhone.
Mais sur le pc de la maison, ce sera un confort de plus :incline:.

Avatar de Niktareum INpactien
Avatar de NiktareumNiktareum- 12/04/17 à 12:20:00

J'ai essayé noscript (surement suite a un de tes posts, ou d'un autre confrere inpactien, sur une news recente sur le rachat de Ghostery).
Ca m'a particulierement gonflé, je comprends qu'il faille beaucoup whitelister de trucs au début pour qu'a terme ce soit au poil, mais j'ai pas eu le courage de persister.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 12/04/17 à 12:20:19

127.0.0.1 a écrit :

J'aurais tendance a dire qu'avec "noscript" il n' y a pas d'élément qui apparait spontanément.
Raison pour laquelle je n'ai jamais eu ce problème de saut intempestif.

Moi si, et pas à cause du chargement progressif "scripté" mais parce que ma connexion est lente et que les images se chargent après que j'ai commencé la lecture... du coup quand le navigateur commence à charger l'image, il décale parfois violemment le contenu en fonction de la taille finale de l'image.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 12/04/17 à 12:21:25

Perso je suis passer de noscript que je trouvais "trop bourrin", à umatrix.

Avatar de Niktareum INpactien
Avatar de NiktareumNiktareum- 12/04/17 à 12:23:31

Je vais test, merci a toi !

J'ai déja adblock et celui qui bloque un peu des trackers avec une tête de blaireau.

Édité par Niktareum le 12/04/2017 à 12:25
Avatar de Meewan Abonné
Avatar de MeewanMeewan- 12/04/17 à 12:27:21

de mémoire sur iphone chrome et firefox ne sont que des skin de safari

Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 12/04/17 à 12:29:06

J'ai installé Noscript aussi sur mon PC fixe et c'est vrai que c'est "saoulant" de whitelister plein de trucs.
Ma femme est venu sur mon PC et n'a jamais réussi à aller voir ce qu'elle voulait sur le net. Dès que je lui ai montré ce qu'il fallait faire, elle est parti allumer son PC portable... (Ca me permet d'être tranquille sur mon PC au moins ... :mdr:)

Avatar de Niktareum INpactien
Avatar de NiktareumNiktareum- 12/04/17 à 12:30:55

Non justement, car safari est dans le noyau (au sens empirique du terme hein, tu comprend l'idée), pas les autres.
J'utilise le Firefox Focus (un adblock pour smartphone assez efficace, qui fait aussi navigateur unipage) qui se greffe au noyau et fonctionne sous safari, mais pas sur les navigateurs tiers.

Sauf si ca a changé récemment.

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 12/04/17 à 12:31:05

Meewan a écrit :

de mémoire sur iphone chrome et firefox ne sont que des skin de safari

Mais pas intégrés à l'OS : un clic sur un lien dans une app = Safari, sauf si l'app permet de choisir Chrome, mais c'est au cas par cas et au final c'est chiant. On finit par apprécier Safari de force :/ (qui heureusement, n'est pas si mal).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4