Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Voiture autonome : Audi, Cadillac, Porsche et Renesas se lancent, chacun à sa manière

Sans les mains !
Tech 4 min
Voiture autonome : Audi, Cadillac, Porsche et Renesas se lancent, chacun à sa manière

La voiture autonome est en plein boum et plusieurs nouveaux acteurs ont décidé de se lancer dans l'aventure. Audi et Porsche mettent leurs efforts en commun. Avec « Super Cruise », Cadillac permettra de conduire sans les mains... Quand Renasas lance sa plateforme Autonomy.

Dans le petit monde des voitures autonomes, les constructeurs sont en train de passer la seconde. Chacun veut sa part du gâteau, tout en évitant de laisser une route trop dégagée à Tesla qui a déjà annoncé son option « conduite entièrement autonome », mais sans dévoiler de date de disponibilité (lire notre analyse).

Afin d'unir les forces en présence et ne pas se retrouver sur la touche, les annonces de partenariats et/ou de rachat se multiplient. En l'espace de quelques mois, Intel a par exemple racheté Mobileye et croqué 15 % de HERE, tandis que Renault a ouvert deux laboratoires à quelques jours d'intervalle.

Audi et Porsche roue dans la roue pour la « mobilité du futur »

Aujourd'hui, ce sont deux autres fabricants qui se lancent dans l'aventure : Audi et Porsche. On notera qu'un tel rapprochement n'est pas vraiment surprenant puisque Porsche est actionnaire majoritaire de Volkswagen, lui-même détenant plus de 99 % des parts d'Audi.

Le but de cette alliance est de « façonner ensemble la mobilité du futur »... ce qui n'est évidemment pas sans rappeler le « futur de la mobilité » de Renault. Plusieurs domaines sont évoqués : électrification, numérisation et bien sur la conduite autonome. Pour du concret par contre, on repassera.

En effet, au cours des prochains mois, les deux sociétés vont préparer leur coopération et définir une feuille de route qui s'étalera jusqu'en 2025. Bref, nous ne sommes pour le moment face qu'à un effet d'annonce pour occuper le terrain, alors que les concurrents avancent à grands pas. 

 Audi Porsche

Cadillac « Super Cruise » pour une conduite sans les mains...

De son côté, Cadillac a justement du concret à annoncer pour l'édition 2018 de sa voiture CT6 : son « Super Cruise ». Selon le fabricant, il s'agit de « la première technologie de conduite mains libres de l'industrie pour l'autoroute ». Elle sera disponible dès cet autonome aux États-Unis et au Canada, mais rien n'est précisé concernant son prix.

Pour rappel, Tesla propose déjà un « pilotage automatique » qui permet à la voiture de rouler sur une même file et de changer de voie « sans intervention du conducteur », mais ce dernier doit garder les mains sur le volant afin de reprendre le contrôle si besoin.

Cadillac explique que son « Super Cruise » permettra au conducteur garder ses mains libres afin de gérer les tâches courantes comme utiliser le système de navigation, ajuster l'autoradio et même « prendre un appel téléphonique ». 

... mais pas sans faire attention à la route

Mais attention, cela ne signifie pas que vous pourrez dormir ou regarder un film pendant le trajet. Le constructeur explique en effet qu'il est « important de garder le conducteur engagé » lorsque la voiture se conduit toute seule. Pour cela, une petite caméra infrarouge a été placée sur le dessus de la colonne de direction afin de suivre la position de la tête du chauffeur et déterminer là où il regarde.

La voiture vérifie ainsi qu'il est concentré sur la route et pas sur autre chose, peu importe la position de ses mains. Si elle estime qu'il a détourné son attention de la route pendant trop longtemps, « Super Cruise » lui demandera de se concentrer dessus à nouveau.

Dans le cas contraire, la voiture continuera de rouler de manière autonome, mais en rappelant de façon de plus en plus insistante (indications visuelles, sonores et même « tactiles » via le siège) au conducteur qu'il doit regarder la route. En cas de non-réponse prolongée, la voiture s'arrêtera automatiquement et pourra prévenir le service d'assistance OnStar de General Motors.

Renesas présente sa plateforme pour la conduite autonome 

Enfin, la dernière annonce de ces derniers jours concerne Renesas. Pour rappel, cette société est spécialisée dans le développement de puces, comme nous avons déjà eu l'occasion de l'évoquer à plusieurs reprises au sujet de l'USB 3.0 par exemple.

Elle dévoile aujourd'hui Autonomy, une plateforme annoncée comme « ouverte » permettant de proposer une aide à la conduite automobile (ADAS) et/ou un système de pilotage autonome. Renesas en profite pour présenter son premier SoC de cette famille qui est spécialisé dans la reconnaissance d'images, le poétiquement baptisé R-Car V3M. Celui-ci intègre notamment deux cœurs Cortex-A53 et deux autres Cortex-R7. Les quelques détails techniques dévoilés se trouvent par ici.

Une démonstration de R-Car V3M est prévue pour aujourd'hui au salon Renesas DevCon au Japon. Il faudra par contre être patient pour voir cette puce débarquer dans des voitures puisque les premiers exemplaires du R-Car V3M sont attendus pour le mois de décembre 2019, tandis que la production de masse devrait débuter en juin de la même année. 

47 commentaires
Avatar de Apone Abonné
Avatar de AponeApone- 11/04/17 à 08:37:03

super !
on avait bien besoin d'un parc hétérogène !!!

alors que ça serait tellement plus sûr et meilleur marché si toutes les voitures avaient le même système avec des possibilités de communiquer !

Avatar de LeJediGris Abonné
Avatar de LeJediGrisLeJediGris- 11/04/17 à 08:38:44

Salut,

Ca arrive bientôt avec la 5G et surtout la G5 (c'est malin pour la confusion...) qui est en fait du 802.11p.

A+

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 11/04/17 à 08:43:31

Apone a écrit :

super !
on avait bien besoin d'un parc hétérogène !!!

alors que ça serait tellement plus sûr et meilleur marché si toutes les voitures avaient le même système avec des possibilités de communiquer !

Le problème est que pour arriver à la voiture totalement autonome, le parc hétérogène est un passage obligé... Même si ca fout un peu plus la merde. Ensuite quand les méthodes seront fiabilisées, ca ira mieux.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 11/04/17 à 08:44:18

Apone a écrit :

super !
on avait bien besoin d'un parc hétérogène !!!

alors que ça serait tellement plus sûr et meilleur marché si toutes les voitures avaient le même système avec des possibilités de communiquer !

Je vois pas en quoi utiliser un système totalement homogène serait un gain. Sans même parler d'un bug qui toucherait l'ensemble des véhicules concernés ou, pire, d'une faille de sécurité qui rendrait vulnérable le parc automobile entier, les constructeurs doivent pouvoir présenter des solutions maisons si ils le veulent pour se différencier.

Après, au delà de ça, l'hétérogénéité n'est pas un problème en soi avec un minimum d'interopérabilité. C'est l'interopérabilité qui est importante, pas l'homogénéité.
Et comme tu le dis, ça serait bien que les voitures soient en mesure de communiquer entre elles (mais ça risque quand même d'être sacrément compliqué à mettre en place et à sécuriser) et je suis sur que les constructeurs sont assez intelligents pour se mettre à travailler ensemble lorsque leur propre R&D sera assez avancée sur le sujet pour faire des propositions concrètes...

Avatar de Gu0sur20 Abonné
Avatar de Gu0sur20Gu0sur20- 11/04/17 à 08:45:45

Le parc automobile est par nature hétérogène. En pratique, la durée de vie d'un véhicule c'est 15/20 ans en moyenne voir plus pour les véhicules de collection (30 ans minimum). Du coup même en 2030 on continuera à croiser des veilles 4L et des Tesla hors d'age.

Avatar de Toorist INpactien
Avatar de TooristToorist- 11/04/17 à 08:55:45

Porsche est actionnaire majoritaire de Volkswagen

Je croit que Porsche est actionnaire de référence uniquement, ils ont pas 50% ?
Et VW à racheté Porsche, même si à la base Porsche voulait racheter VW.
Enfin ... l'histoire de ce rachat était assez étrange mais au final, c'est Porsche (et Audi) qui appartien(en)t à VW.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 11/04/17 à 08:57:11

Petits joueurs :fumer:

Ca fait 10 ans que Renault a inventé la voiture qui avance toute seule !

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 11/04/17 à 08:57:17

Pour la communicationdes voitures, je pense qu'un genre de transpondeur comme pour les avions + info trafic (internet / radio etc.) permettrait une bonne autnomie des véhicules, incluant la décision de parcours.

Par contre pour les villes, un système de pod homogène contrôlé par un super ordinateur central (sans aller jusqu’à une 'IA' véritable) + une autonomie de secours dans les pods, permettrait d'être bien plus efficace en terme de déplacement et d'urbanisme. J'avais vu une émission sur le sujet, peut-être sur national geographic.

Le concept de pod "normalisé" a pas mal d'avantages : adapatation des structures routières, parking automatisé, flux des pods gérés en globalités ce qui permet de réguler la vitesse et donc d'éviter les bouchons... mais aussi de passer les intersections à fond la caisse...
Possibilité d'avoir des aménagements genre télésiège mais qui attache les pods directement pour faire traverser des zones sans routes (espaces verts, plan d'eau). Bref pour les grandes villes avec un centre ville toujours congestionné, ca permet de remplacer la plus part des transports routiers public et privé.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 11/04/17 à 09:01:00

C'est plus ou moins expliqué ici : Wikipedia à la rescousse :transpi:

Avatar de t1nt1n INpactien
Avatar de t1nt1nt1nt1n- 11/04/17 à 09:01:51

Curieux de voir ce qu'on aura en matière d'interopérabilité.
Ça serait extra d'avoir un réseau de véhicules coordonnés, pour l'optimisation du trafic et l'allocation des bornes de recharge et des places de parking par exemple.
Ou en rêve, qu'on passe les véhicules autonomes en biens publics et qu'ils viennent nous chercher et nous déposent où on veut.

Édité par t1nt1n le 11/04/2017 à 09:02
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5