Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Persona 5 : Atlus promet des sanctions contre les spoils en vidéo

Ça rigole zéro
Persona 5 : Atlus promet des sanctions contre les spoils en vidéo

C'est hier que Persona 5, un jeu attendu de longue date par les fans de la série, est enfin sortie. Atlus s'attend à ce que de nombreux joueurs diffusent des images du titre, notamment en streaming et leur adresse un avertissement clair : ne divulguez pas la fin du jeu, ou ça finira mal pour vous.

Acclamé par la critique, avec un score de 94/100 côté presse et de 9,3/10 côté utilisateurs sur Metacritic, Persona 5 (disponible sur PS3 et sur PS4) est l'un des jeux les plus attendus de l'année. Atlus, le studio à l'origine du titre, joue donc très gros avec ce lancement et ne voudrait surtout pas voir ses ventes gâchées par une avalanche de spoilers, qui pourraient dissuader certains fans de se procurer leur précieux. 

Spoiler alert ?

Pour s'y préparer, le studio a pris toutes ses précautions. Ainsi, le bouton Share de la PlayStation 4 n'est fonctionnel que lors des 20 premières minutes de gameplay, ce afin d'éviter que des captures d'écran ou de courts extraits vidéo pris lors de phases de jeu avancées ne viennent gâcher le plaisir de certains. Si cette solution est efficace avec les joueurs ne disposant pas de matériel de capture vidéo, les youtubeurs et les adeptes de Twitch eux ne sont pas freinés par cette limitation. 

Atlus a donc décidé d'aller encore un peu plus loin. Sur son site web, un billet détaille avec précision ce qui peut être montré et ce qui ne doit surtout pas l'être, le tout en évitant autant que possible de trop en dire. Pèle-mêle, le studio affirme en effet que ses équipes « se sont arrachées pour être certains que Persona 5 mérite de porter le nom Persona » et qu'étant donné que le jeu a vocation à n'être terminé qu'une seule fois, les joueurs doivent faire preuve de la plus grande prudence concernant le divulgachage.

Une liste précise, et de lourdes sanctions

Sans trop en dire, Atlus demande à ceux qui publieront des vidéos qu'ils ne montrent sous aucun prétexte ce qu'il se passe en jeu, une fois la date du 7 juillet atteinte. En outre, l'éditeur enjoint les joueurs à ne pas diffuser de spoilers majeurs tels que les combats de boss à la fin des palaces, tout ce qui concernerait « LE tableau », l'éveil d'un protagoniste particulier ou encore « un certain enquêteur ». 

Le studio affirme enfin qu'il n'hésitera pas à prendre des sanctions si ces quelques règles ne sont pas respectées. Dans le cas d'une vidéo ou d'un stream montrant ce qu'il se passe après le 7 juillet, les menaces d'Atlus sont claires : « vous prenez le risque de recevoir une notification Content ID, ou pire, un "strike" voire une suspension de votre compte ». En bref, vous pouvez jouer à Persona 5 autant que vous le voulez, mais évitez de jouer avec le feu.

91 commentaires
Avatar de Orphee Abonné
Avatar de OrpheeOrphee- 05/04/17 à 07:32:48

J'y connais rien, mais est-ce vraiment légal ?
Personne n'oblige un viewer à regarder le streamer Twitch qui déciderait de diffuser si ?
A partir du moment où le jeux est disponible, il n'est plus question de NDA si ?

Avatar de Ellierys INpactien
Avatar de EllierysEllierys- 05/04/17 à 07:36:11

Quand tu "achètes" un jeu, tu n'en es pas propriétaire, tu n'obtiens qu'une licence te permettant de l'utiliser sous certaines conditions. Libre à l'éditeur de fixer les conditions qu'il veut.

Avatar de Alexyu INpactien
Avatar de AlexyuAlexyu- 05/04/17 à 07:36:31

Pendant une période Nintendo envoyait des strikes à toutes les vidéos youtube utilisant leurs jeux, mettant en avant les droits d'auteur. Du coup ça doit l'être.

Avatar de Ayak973 Abonné
Avatar de Ayak973Ayak973- 05/04/17 à 07:38:38

Perso, ça fait plus penser à : "Notre jeu est trop court/trop chiant, ne divulguez pas sa médiocrité afin que l'on maximise nos ventes...".
A voir, je suis peut être légèrement pessimiste parfois.

Avatar de Jaskier Abonné
Avatar de JaskierJaskier- 05/04/17 à 07:41:38

Quand je vois la réaction d'Atlus, ça me donne juste envie de ne pas prendre ce jeu...:fumer:

Avatar de Ewil INpactien
Avatar de EwilEwil- 05/04/17 à 07:45:44

Je pense plus a : "notre jeu n'a aucune re-jouabilité, si tu vois un let's play tu l'achetera pas"

Un peu comme life is strange, firewatch, etc

Avatar de TheStig INpactien
Avatar de TheStigTheStig- 05/04/17 à 07:46:33

Voilà quelque chose qui ne donne même pas envie d'acheter le jeu...

Quand j'achète un jeu, un DVD ou un livre, je souhaite pouvoir en faire l'usage qui me plait (dans la limite des lois sur la contrefaçon bien entendu), hors m'imposer ce genre de limitation, j'estime que c'est empiéter sur les libertés du consommateur.

Avatar de Gromsempai Abonné
Avatar de GromsempaiGromsempai- 05/04/17 à 07:49:36

> Libre à l'éditeur de fixer les conditions qu'il veut.

Pas sûr quand même... Comme tout contrat il y a des conditions abusives, et ça ne m'étonnerai pas que le "non spoil" en soit une.

Avatar de jacklejack Abonné
Avatar de jacklejackjacklejack- 05/04/17 à 07:52:42

Dans les limites légales.

Je suis persuadé que diffuser un extrait du jeu, contenant la fin ou non, devrait tomber sous le droit de citation. On a tout à fait le droit de citer un passage de livre, une image ou un extrait vidéo d'une œuvre cinématographique, ou un extrait enregistré d'une partie de jeu vidéo.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 05/04/17 à 07:53:42

"les conditions qu'il veut", certes, mais pas si cela contredit la loi. La prochaine contrainte, ça sera quoi ? On n'a pas le droit d'en parler autour de soi ? On n'a pas le droit d'émettre une critique négative ?

D'autant plus que c'est ridicule d'interdire la diffusion d'un bout, mais pas d'un autre. S'ils veulent faire jouer la propriété intellectuelle, ça concerne tout le jeu, et pas uniquement la fin. C'est comme si Bein Sports disait "vous avez le droit de montrer un bout du match, mais pas les buts".

En tout cas, s'ils exécutent leur menace, je doute que ça tiene devant un tribunal.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10