Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Facebook cofonde News Integrity, une initiative d'éducation aux médias

Draguer les médias en dix leçons
Internet 2 min
Facebook cofonde News Integrity, une initiative d'éducation aux médias

25 fondations et entreprises annoncent le lancement de la News Integrity Initiative, un fonds de 14 millions de dollars dédié à la recherche et à l'éducation aux médias. Pour Facebook, il s'agit d'un pas de plus vers le monde de la presse, alors qu'il fait de la lutte contre les fausses nouvelles un de ses nouveaux thèmes centraux.

Facebook continue de s'attirer les bonnes faveurs de la presse. Dans le cadre de son Journalism Project, l'entreprise s'associe à 25 fonds et partenaires, sous l'égide de l'école de journalisme CUNY de New York. L'objet : la News Integrity Initiative, un fonds de 14 millions de dollars censé financer la recherche appliquée et des rencontres avec des experts du secteur.

S'attaquer à la désinformation, encore

Cette somme de départ doit être complétée avec l'arrivée de nouveaux membres, alors que s'affichent pour le moment le réseau publicitaire AppNexus, BetaWorks, la fondation Ford, la Knight Foundation ou encore Mozilla. Sans surprise, Facebook affirme que le programme « s'attaquera au problème de la désinformation et utilisera les opportunités qu'offre Internet pour discuter de nouvelles manières avec le public »

Avec son Journalism Project, lancé en janvier, le réseau social répond aux nombreuses critiques sur la diffusion de fausses nouvelles (fake news) sur son réseau social lors de l'élection présidentielle américaine, l'an dernier. Après avoir brièvement nié toute implication dans le dossier, elle s'est impliquée sur la question de l'éducation aux médias et la lutte contre la désinformation, alors que les élections européennes sont largement entamées.

Des ponts nombreux avec les médias

En France, la société a ouvert son système de fact-checking avec plusieurs médias, dont Le Monde, qui a par ailleurs mis en place son application Décodex, via un financement de Google. Les deux géants du Net sont aussi derrière CrossCheck, une mise en commun de l'information entre médias. Autant de ponts avec la presse construits rapidement, où le rôle central de Facebook dans la diffusion de l'information sur le Net est vu comme un atout à exploiter pour assurer la véracité de l'information.

Par ailleurs, le réseau social se voit comme la prochaine infrastructure sociale de l'Humanité (voir notre analyse). Le contrôle de l'information qui y est diffusé est donc une composante importante, même si Facebook refuse officiellement de devenir juge de la vérité, tout comme les médias auquel il s'associe.

22 commentaires
Avatar de Liara T'soni INpactien
Avatar de Liara T'soniLiara T'soni- 03/04/17 à 13:02:23

vtff !  :cartonrouge:

Avatar de gogo77 INpactien
Avatar de gogo77gogo77- 03/04/17 à 13:05:30

Facebook qui se soucie de la qualité du contenu publié sur son réseau... cette blague quand même :mdr:

M'enfin, pourquoi pas... tant que ça ne dérive pas vers une sorte de censure aux critères arbitraires. Le plus important restant de donner les clés aux lecteurs pour leur donner les moyens de faire eux même le tri.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 03/04/17 à 13:27:39

"News Integrity Initiative, un fonds de 14 millions de dollars dédié à la recherche et à l'éducation aux médias" : bonne idée, mais 14 millions de dollars ça paraît peu au regard des besoins ; ce matin encore dans une émission de radio j'entendais quelqu'un (évoluant dans le milieu éducatif) dire combien les jeunes (collégiens) avaient tendance à gober les trucs farfelus qu'ils trouvent en ligne.
J'aurai sans doute un peu de boulot le jour où mon fils commencera ses lectures en ligne, quoique tout le monde même enfant n'est pas forcément imprudent et naïf dans ce qu'il lit, surtout si ses ainés lui disent de faire attention et lui donnent les moyens de détecter les faux (pour moi il y a souvent des tournures de phrases et des mots-clés chez les conspirationnistes ou assimilés, rien que la forme peut être une alerte).

Édité par OlivierJ le 03/04/2017 à 13:28
Avatar de Liara T'soni INpactien
Avatar de Liara T'soniLiara T'soni- 03/04/17 à 13:28:09

gogo77 a écrit :

tant que ça ne dérive pas vers une sorte de censure aux critères arbitraires

Les vaches pondent-elles des oeufs ?

Avatar de Tchikow INpactien
Avatar de TchikowTchikow- 03/04/17 à 13:30:04

Et c'est bien ça le problème... J'ai bien peur qu'on se dirige vers une société où l'info est de plus en plus triée sur le volet... Je ne dis pas que le système actuel est bien mais déjà ça pousse chacun à essayer de multiplier les points de vue, et les sources d'information pour essayer de démêler le vrai du faux.

Par ce que ça ouvre quand même la voie à une certaine censure...

Avatar de Tchikow INpactien
Avatar de TchikowTchikow- 03/04/17 à 13:33:13

Je dirais que pas encore mais on sait jamais ce qui peut arriver grâce à la science!

Et puis bientôt on va découvrir que le complot mondial franc-maçon reptilien alien qui a pour but de nous abrutir et de faire de nous des esclaves pour nos élites est réel, et là on aura pas l'air c*n :pastaper:

Édité par Tchikow le 03/04/2017 à 13:33
Avatar de gogo77 INpactien
Avatar de gogo77gogo77- 03/04/17 à 13:46:44

Vivement les vols touristiques de SpaceX qu'on puisse aller voir nous même ce qui se trame sur la face cachée de la Lune :transpi:

Avatar de gogo77 INpactien
Avatar de gogo77gogo77- 03/04/17 à 13:58:04

Liara T'soni a écrit :

Les vaches pondent-elles des oeufs ?

Je sais pas, je vis à Paris :transpi: Mais j'avais cru comprendre que oui https://www.youtube.com/watch?v=_uUm6lIqTx8

Édité par gogo77 le 03/04/2017 à 13:58
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 03/04/17 à 14:57:26

gogo77 a écrit :

M'enfin, pourquoi pas... tant que ça ne dérive pas vers une sorte de censure aux critères arbitraires. Le plus important restant de donner les clés aux lecteurs pour leur donner les moyens de faire eux même le tri.

Ca tombe bien, c'est le principe de l'association de Facebook avec Crosscheck et autres décodeurs/fact-checkers.
(pfff "censure", cf plus bas)

Tchikow a écrit :

Et c'est bien ça le problème... J'ai bien peur qu'on se dirige vers une société où l'info est de plus en plus triée sur le volet... Je ne dis pas que le système actuel est bien mais déjà ça pousse chacun à essayer de multiplier les points de vue, et les sources d'information pour essayer de démêler le vrai du faux.
Par ce que ça ouvre quand même la voie à une certaine censure...

C'est quand même inouï qu'à chaque fois qu'il est question que Facebook essaie de limiter la diffusion de fausses nouvelles, et de signaler comme douteuses les informations qui sont détectées comme telles, on a des commentaires parlant de censure :craint: .
Ça serait pas mal si l'information qui circule pouvait être un peu plus triée en effet. Ça n'a rien à voir avec la censure et ça n'empêchera ni un Mediapart ni un Canard Enchaîné de faire leur boulot, sans parler des autres journaux raisonnables comme le Point qui savent aussi sortir des trucs.

Édité par OlivierJ le 03/04/2017 à 14:58
Avatar de gogo77 INpactien
Avatar de gogo77gogo77- 03/04/17 à 15:13:19

Tu trouves ça inouï de se méfier des actions entreprises par Facebook? Moi pas. Après ce n'est pas quelque chose qu'ils font tout seuls de leur côté non plus, mais je ne m'excuserai pas de prendre des pincettes lorsqu'une(des) entreprise(s) privées pour qui la diffusion/circulation de "l'information" est une composante centrale de leur business jouent les cavaliers blancs sur ce sujet. On est en droit de penser que les choix faits pourraient être plus dans leur intérêt que dans celui des utilisateurs.

Bref, je suis pas en train de dire qu'ils font quelque chose de mal, mais qu'il ne faut pas non plus boire leurs paroles pleines de bonnes intentions sans se poser de questions.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3