Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Square prend pied en Europe en proposant ses solutions de paiement au Royaume-Uni

Et bientôt la France ?
Economie 3 min
Square prend pied en Europe en proposant ses solutions de paiement au Royaume-Uni

Jusqu'ici, Square ne proposait ses services qu'en Amérique du Nord, en Australie et au Japon. Après de longues années d'existence, l'entreprise fait enfin ses premiers pas sur le vieux continent, en commençant par le Royaume-Uni.

Depuis son introduction en bourse fin 2015, Square poursuit son bonhomme de chemin. L'entreprise spécialisée dans les solutions de paiement s'est installée dans plusieurs pays en dehors des États-Unis, dans des marchés aussi variés que l'Australie ou le Japon. Si les bénéfices ne sont pas encore au rendez-vous, cela n'empêche pas la société de poursuivre son expansion à l'étranger. 

Brex-in

Si jusqu'ici l'Europe ne pouvait pas encore profiter des services de Square, nos voisins d'outre-Manche peuvent désormais s'y essayer. L'entreprise dirigée par Jack Dorsey (également PDG de Twitter) propose maintenant ses services aux petits commerçants locaux en quête d'une solution pour accepter les paiements par carte bancaire dans leurs échoppes.

L'offre de l'entreprise se veut plutôt simple. Il suffit aux commerçants de se procurer un lecteur de cartes vendu 39 livres (hors taxes) par Square, ainsi qu'un smartphone afin de télécharger l'application (sous Android ou iOS) nécessaire au fonctionnement du terminal. Celle-ci permet également de suivre les stocks disponibles en magasin ou encore d'éditer des tickets de caisse pour les envoyer par SMS ou e-mail.

Un équilibre économique qui reste à trouver

L'idée est de permettre aux magasins de se passer du terminal facturé par leur banque, souvent plus onéreux. La vente du lecteur (et d'accessoires comme des coques pour l'intégrer à un téléphone) n'est pourtant pas la seule source de revenus de l'entreprise.

Celle-ci prélève une commission de 1,75 % sur chaque vente réalisée en boutique, et 2,5 % sur celles conclues en ligne. Une valeur qui couvre largement les commissions d'interchange de Mastercard ou Visa par exemple (de l'ordre de 0,2 à 0,3 % en France) et permet à Square de de dégager une petite marge.

Petite, et pas encore suffisamment importante pour permettre à la société d'obtenir de premiers bénéfices. Dans son rapport du quatrième trimestre 2016, publié en février dernier, on apprend ainsi que ses pertes se sont élevées à 15 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 452 millions sur les trois derniers mois. Sur l'ensemble de l'année, les pertes nettes atteignent 171 millions de dollars sur 1,7 milliard de dollars de revenus.

Square terminal
Le terminal de paiement de la société - Crédits : Square

La tendance est toutefois favorable à Square. Son EBITDA est positif depuis maintenant trois trimestres de suite et progresse régulièrement. Il atteint ainsi 30 millions de dollars sur les trois derniers mois. Autre bonne nouvelle, la part des vendeurs confiant plus de 500 000 dollars de transactions par an à l'entreprise progresse nettement. Elle est en effet passée de 9 % fin 2014 à 14 % fin 2016

Vers d'autres territoires ?

Pour s'étendre encore un peu plus, Square a bouclé au début du mois de mars une levée de 400 millions de dollars de dettes, remboursables dans cinq ans. Cela avec un taux d'intérêt annuel très bas : 0,375 %, preuve d'une certaine confiance de la part des investisseurs.

Square ne précise pas exactement comment seront utilisés ces fonds, déclarant seulement qu'ils couvriront « les besoins généraux » de l'entreprise. Les applications de la marque ayant déjà été traduites en français et en espagnol pour les besoins des marchés américains et canadiens, il ne serait pas étonnant que son avancée sur le vieux continent se poursuive, si la recette prend au Royaume-Uni.

5 commentaires
Avatar de Xanatos Abonné
Avatar de XanatosXanatos- 30/03/17 à 06:49:11

Brex-in :non:

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 30/03/17 à 08:18:46

Ma réaction :
 "Lis le titre de la news"
Quoi squarenix se lance dans les moyens de payement ?
Ah non en fait rien à voir...

Avatar de Goreman INpactien
Avatar de GoremanGoreman- 30/03/17 à 10:52:51

+1 :chinois:

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 30/03/17 à 11:06:56

Elle est ou la nouveauté ou l'avantage de ce système ?

Avatar de woodcutter Abonné
Avatar de woodcutterwoodcutter- 30/03/17 à 17:20:30

misterB a écrit :

Elle est ou la nouveauté ou l'avantage de ce système ?

Pareil, je ne comprends pas trop l'utilité.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.