Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Chrome : liste de lecture sur iOS et onglets moins gourmands sur les ordinateurs

Une liste synchronisée, mais isolée
Logiciel 2 min
Chrome : liste de lecture sur iOS et onglets moins gourmands sur les ordinateurs

Même si Chrome 57 est disponible sur les ordinateurs depuis la semaine dernière, Google revient à la charge pour en expliquer les bénéfices sur la consommation d’énergie. Sur iOS, la nouvelle mouture du navigateur intègre une liste de lecture synchronisée.

La dernière révision de Chrome pour Linux, macOS, Windows et Android est disponible depuis la semaine dernière. Curieusement, Google a attendu hier soir pour communiquer sur une amélioration importante sur la gestion des onglets en arrière-plan.

Une consommation réduite de 25 % en moyenne

L’éditeur explique ainsi que Chrome dispose déjà depuis longtemps de certains mécanismes pour limiter la consommation d’énergie des onglets en arrière-plan. Les timers, qui définissent leur rythme de calcul ne démarrent ainsi qu’une fois par seconde. Mais même comme ça, ils peuvent encore représenter un tiers de la consommation totale de Chrome, ce que Google voulait encore réduire.

Depuis la dernière version, les délais imposés sur les timers peuvent augmenter de manière à ce qu’on onglet en arrière-plan ne puisse jamais dépasser 1 % de la charge d’un seul cœur du processeur. Deux exceptions cependant : les onglets diffusant du son et ceux disposant de connexions temps réel de type WebSockets et WebRTC.

Ce changement provoque globalement une baisse de 25 % de la consommation pour ces onglets. Idéalement, Google aimerait à terme les geler complètement, supprimant ainsi leur impact sur les ressources. De nouvelles API pour les services workers permettraient alors de maintenir les tâches qui ont besoin de l’être.

Dans l’immédiat, ce sont évidemment les utilisateurs sur ordinateurs portables qui en profiteront le plus, même si des machines de bureau un peu anciennes pourraient bien y trouver leur compte. On notera également que ce type d’amélioration est devenu courant dans la guerre des navigateurs, au bénéfice de l’internaute.

Chrome 57 pour iOS embarque une liste de lecture

Parallèlement, la nouvelle mouture pour iOS embarque surtout une nouvelle fonction : une liste de lecture intégrée.

Depuis n’importe quelle page, on pourra ouvrir le menu général puis appuyer sur l’icône de partage pour faire apparaître une nouvelle option : Liste de lecture, avec l’icône du navigateur. La page est sauvegardée dans une liste accessible depuis le menu général ici aussi. Les pages sont disponibles hors ligne, ce que les utilisateurs devraient apprécier. Tout du moins ceux qui n’ont pas déjà une application de ce type.

La fonction tient ses promesses, mais on peut se demander pourquoi Google n’a pas attendu pour l’intégrer dans toutes les éditions d’une seule traite. Car de retour devant l’ordinateur, la liste n’est pas disponible. De fait, les utilisateurs de services dédiés comme Pocket ou Instapaper ne devraient guère être intéressés par cette nouveauté.

chrome ioschrome ioschrome ioschrome ios

7 commentaires
Avatar de MisterDams Abonné
Avatar de MisterDamsMisterDams- 15/03/17 à 09:04:41

Bonne nouvelle pour les onglets en arrière-plan, on sent parfois que le ventilo du laptop tourne plus pour un onglet en arrière-plan que pour ce qu'on consulte.

Autre piste à explorer : il faudrait pouvoir rendre certaines extensions inactives lorsque l'utilisateur n'est pas sur un site en particulier.
Il y a des tas d'extensions pour améliorer Facebook, Tumblr, Twitter ou encore des outils de développement qu'on utilise que sur ses propres sites... Au final ils tournent en permanence même quand on est pas sur un site qui peut en profiter. Il suffirait que le développeur déclare quel(s) adresse(s) déclenche(nt) le lancement de l'extension et ça économiserait aussi des ressources.

Avatar de Joskym INpactien
Avatar de JoskymJoskym- 15/03/17 à 13:50:16

Est ce que je suis le seul à trouver que Chrome consomme beaucoup de CPU sur Twitch?

Avatar de Firefly' Abonné
Avatar de Firefly'Firefly'- 16/03/17 à 16:08:06

y as eut des travaux sur l'acceleration materiel de blink, pour améliorer le support de certains format , test les dernières canaris pour voir :) ( sinon, ptètre un driver pas à jour chez toi ? Mais du cpu sur de la vidéo ça sent le soucis d'acceleration materiel.. )

Avatar de Joskym INpactien
Avatar de JoskymJoskym- 16/03/17 à 17:50:10

Après je regarde souvent des lives à grosses quantité de viewer, donc le chat défile assez vite.
Mais pour avoir testé une app "Modern UI" non officielle pour twitch, c'est de l'ordre de 50% moins de CPU utilisé

Avatar de Firefly' Abonné
Avatar de Firefly'Firefly'- 16/03/17 à 22:37:21

reste plus qu'à test avec Firefox pour voir si ça viens du navigateur où du site du coup :p

Avatar de Joskym INpactien
Avatar de JoskymJoskym- 17/03/17 à 10:45:11

En tout cas, même combat sur Edge. Il utilise le même moteur que Chrome non?

Avatar de Firefly' Abonné
Avatar de Firefly'Firefly'- 17/03/17 à 15:48:39

non !

edge c'est trident, firefox c'est gecko, safari c'est webkit, et opera/chrome c'est blink ( un fork de webkit )
donc c'est bien un soucis de site web qui gère mal certaine configurations de stream avec bcp d'audience

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.