Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Roaming toute l'année chez Free Mobile : entre « liens stables » et « utilisation raisonnable »

Une anticipation des règles de l'UE
Mobilité 3 min
Roaming toute l'année chez Free Mobile : entre « liens stables » et « utilisation raisonnable »
Crédits : vladans /iStock

Ce matin, Free Mobile a annoncé du changement pour son forfait à 19,99 euros : le roaming est valable toute l'année (plutôt que 35 jours par an), avec 5 Go de 3G par mois. Une offre soumise à conditions évidemment, notamment pour éviter les « abus ».

La première chose à savoir, c'est que ce forfait est « réservé aux abonnés résidants ou justifiants de liens stables impliquant une présence fréquente et significative en France métropolitaine ». La notion de « liens stables » n'est pas nouvelle et on la retrouve dans la mise en place de la fin des frais de roaming en Europe qui aura lieu le 15 juin 2017 (voir notre analyse).

Du roaming toute l'année, avec des conditions à respecter

La Commission européenne explique en effet que le « roaming comme à la maison n'est pas destiné à être utilisé de façon permanente » et qu'une « consommation nationale plus élevée ou une présence nationale majoritaire du client en itinérance pendant la période d’observation est considérée comme constituant la preuve d’une utilisation normale et non abusive des services d’itinérance ». 

De son côté, Free Mobile ajoute dans sa fiche d'information standardisée que ses clients doivent rester dans le cadre d'une « utilisation raisonnable des services ». L'opérateur donne deux exemples de situations ne satisfaisant pas à cette définition :

  • Consommation ou présence en roaming majoritaire par rapport à une consommation ou une présence nationale pendant une période d’observation de 4 mois
  • Inactivité prolongée d’une carte SIM, associée à une utilisation en roaming très fréquente, voire exclusive

En cas d'utilisation abusive, Free facturera en hors forfait

Inutile donc d'espérer souscrire à un forfait en France puis partir pour l'utiliser exclusivement à l'étranger. De même pour ceux qui souscrivent à un forfait pour ne l'utiliser que lors d'un déplacement en dehors de l'Hexagone... une solution à laquelle certains ont probablement pensé, notamment avec les promotions du forfait à 2,99 euros par mois.

En cas d'une utilisation jugée comme abusive, « Free Mobile se réserve la possibilité de facturer les communications au tarif en vigueur ». Il n'est par contre pas précisé si, et comment, le client sera informé qu'il n'est pas dans les clous définis par l'opérateur.

Pour rappel, il est actuellement question de 0,057 euro par Mo depuis l'Europe et les DOM, 0,50 euro par Mo depuis le Canada, 0,15 euro par Mo depuis les États-Unis, etc. Tous les tarifs sont disponibles par ici.

Free anticipe la fin des frais de roaming dans l'Union européenne

Free Mobile se prépare donc à la suppression des frais de roaming dans l'Union européenne pour les consommateurs en intégrant les nouvelles règles en la matière. Pour rappel, après des années de bataille entre les institutions européennes, elle sera effective à partir du 15 juin prochain, mais avec certaines limites.

Le nombre de Go disponible en roaming dépend du montant (HT) de votre abonnement et du tarif de gros (HT) que se facturent les opérateurs entre eux qui va baisser progressivement jusqu'en 2022. Dans le cas d'un forfait Free Mobile à 19,99 euros par mois (16,66 euros HT), cela donne 4,32 Go en roaming sans frais par mois, pas très loin donc des 5 Go annoncés ce matin par l'opérateur.

Avec la baisse des tarifs de gros, cette limite passera à 5,55 Go en 2018, 7,40 Go en 2019 et jusqu'à 13,33 Go en 2022. Free Mobile va par contre plus loin que ce que propose l'Union européenne puisqu'il inclut également du roaming toute l'année dans des pays supplémentaires, dont les États-Unis. Une destination courante mais souvent mise de côté par la concurrence hors des forfaits entre 40 et 120 euros.

Dans tous les cas, les annonces des opérateurs sur le roaming devraient se multiplier dans les trois prochains mois, ne serait-ce que pour se mettre en conformité avec les nouvelles règles de la Commission européenne.

70 commentaires
Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 14/03/17 à 09:48:37

du coup, si je saisis bien, cette offre peut être souscrite par un frontalier étranger travaillant en France?

Avatar de Antwan Abonné
Avatar de AntwanAntwan- 14/03/17 à 09:49:22

Voila. Mais c'est juste en 3G a l’étranger (cela devrait changer en juin, il n'y a que Free qui fait ça).

Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 14/03/17 à 09:50:57

Le nombre de Go disponible en roaming dépend du montant (HT) de votre abonnement et du tarif de gros (HT) que se facturent les opérateurs entre eux qui va baisser progressivement jusqu'en 2022. Dans le cas d'un forfait Free Mobile à 19,99 euros par mois (16,66 euros HT), cela donne 4,32 Go en roaming sans frais par mois, pas très loin donc des 5 Go annoncés ce matin par l'opérateur.

Ça veut dire que les opérateurs ne peuvent pas se facturer entre eux si la data est en-dessous de 4.32 Go ? Je n'avais pas compris ça en lisant ça dans une précédente news.

Édité par Soltek le 14/03/2017 à 09:51
Avatar de Xire INpactien
Avatar de XireXire- 14/03/17 à 09:51:41

donc on ne peut pas souscrire chez Free juste avant de partir en vacances aux US mais prévoir au moins 4 mois à l'avance...

Avatar de vince120 Abonné
Avatar de vince120vince120- 14/03/17 à 09:53:49

Et ils font sauter la limite à 3Go de data en France métropolitaine ou pas ?

Avatar de zouzou INpactien
Avatar de zouzouzouzou- 14/03/17 à 09:57:27

Si on peut, à condition de ne pas rester 4 mois aux US. Il faut juste une utilisation prépondérante en France sur une période de 4 mois.

Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 14/03/17 à 09:58:44

Ça c'est uniquement si tu as un vieux téléphone qui ne gère pas la 4G et plusieurs INpactiens ont déjà largement dépassé ces 3 Go l'année dernière sans problème.
La 3G c'est 20 Go si le tél s'est connecté au moins une fois dans sa vie à une antenne 4G.

Avatar de coucou_lo_coucou_paloma INpactien
Avatar de coucou_lo_coucou_palomacoucou_lo_coucou_paloma- 14/03/17 à 09:59:08

Inutile donc d'espérer souscrire à un forfait en France puis partir pour l'utiliser exclusivement à l'étranger. De même pour ceux qui souscrivent à un forfait pour ne l'utiliser que lors d'un déplacement en dehors de l'Hexagone... une solution à laquelle certains ont probablement pensé, notamment avec les promotions du forfait à 2,99 euros par mois.
Quel est le problème pour Free ?
Dans tous les cas, on paie l'abonnement. Et dans le cas où on ne l'utilise qu'à l'étranger, on coûte moins à Free en France puisqu'il n'y a alors pas d'utilisation de bande passante.

edit : si c'est imposé par l'UE pour limiter la concurrence entre opérateur de différents pays, auquel cas je trouve ça justifié. Mais ça dépend à l'opérateur de "dénoncer" son client, et je ne vois pas son intérêt (sauf s'il est également opérateur dans les autres pays).

Édité par coucou_lo_coucou_paloma le 14/03/2017 à 10:02
Avatar de Soltek INpactien
Avatar de SoltekSoltek- 14/03/17 à 10:04:48

Les opérateurs des autres pays facturent à Free la data qu'on consomme chez eux, non ?

Édité par Soltek le 14/03/2017 à 10:04
Avatar de Northernlights Abonné
Avatar de NorthernlightsNorthernlights- 14/03/17 à 10:04:50

coucou_lo_coucou_paloma a écrit :

Dans tous les cas, on paie l'abonnement. Et dans le cas où on ne l'utilise qu'à l'étranger, on coûte moins à Free en France puisqu'il n'y a alors pas d'utilisation de bande passante.

La BP lui coute plus en roaming qu'en interne.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7