Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

SpaceX prévoit six lancements avec un premier étage recyclé en 2017

Un premier avant la fin du mois
Tech 3 min
SpaceX prévoit six lancements avec un premier étage recyclé en 2017
Crédits : SpaceX

Cette année, SpaceX compte bien rattraper son retard et multiplier les lancements, que ce soit avec des lanceurs neufs ou avec un premier étage récupéré d'une précédente mission. Six de ce genre sont prévus, le premier devrait même avoir lieu avant la fin du mois.

Si Elon Musk donne régulièrement des détails sur ses différences sociétés, il n'est pas la seule voix entendue pour le cas de SpaceX.  Gwynne Shotwell, la directrice des opérations, est généralement bavarde lors des conférences, quitte parfois à s'avancer un peu trop vite sur un calendrier de retour en vol.

SES-10 : un lancement avec un premier étage recyclé avant la fin du mois

Lors de la conférence Satellite 2017, elle s'est exprimée sur un point important de la stratégie de SpaceX : la réutilisation du premier étage des fusées Falcon 9. Il faut dire qu'ils s'entassent dans les hangars de la société, mais qu'aucun d'entre eux n'est pour le moment retourné dans l'espace.

La première mission du genre, baptisée SES-10 (avec le premier étage de CRS-8), devrait avoir lieu d'ici la fin du mois, si l'on en croit la société SES, propriétaire du satellite qui sera mis en orbite. Début février, un essai de mise à feu statique des moteurs s'était déroulé sans anicroche, ouvrant la voie à un nouveau lancement.

 

De son côté, Gwynne Shotwell confirme le calendrier de ce lancement. Dans tous les cas, c'est là encore en retard sur le planning initial qui prévoyait un lancement au quatrième trimestre 2016, mais l'explosion de Falcon 9 sur son pas de tir en septembre a depuis chamboulé les plans.

Six lancements du même genre prévus pour 2017

Quoi qu'il en soit, SpaceX ne compte pas en rester là. L'annonce la plus intéressante durant cette conférence était certainement la suivante : cette année, « nous prévoyons de réutiliser environ six fusées » (avec un premier étage recyclé) affirme la directrice des opérations, comme le rapportent nos confrères de Space News.

L'enjeu est double pour la société d'Elon Musk : d'un côté, réduire les coûts, mais on ne sait toujours pas dans quelle proportion, de l'autre, « supprimer une partie de la pression sur la production ». En effet, après avoir été cloué au sol pendant plusieurs mois, le carnet de commandes de SpaceX est plein et les retards s'accumulent.

SpaceX accélère le rythme, Blue Origin en embuscade

Pour rappel, début février Gwynne Shotwell expliquait qu'elle souhaitait faire décoller une fusée toutes les 2 ou 3 semaines. Une promesse déjà faite en 2016 (et qui n'était pas loin d'être atteinte au milieu de l'année), mais qui n'avait pas pu être tenue sur la fin de l'année.

Alors que la société d'Elon Musk était seule sur le créneau des fusées réutilisables, elle doit maintenant faire avec un nouvel acteur : Blue Origin, une des entreprises de Jeff Bezos. Cette dernière développe un lanceur du même genre, New Glenn, qui a déjà remporté un premier contrat avec Eutelsat. De son côté, Ariane 6 ne sera pas réutilisable, mais promet 40 à 50 % d'économie malgré tout (voir notre analyse). Il reste encore quelques années de tranquillité à SpaceX puisque News Glenn et Ariane 6 ne devraient pas arriver avant 2020.

27 commentaires
Avatar de wolorn INpactien
Avatar de wolornwolorn- 10/03/17 à 10:15:20

Le lien Origin ne cacherait-il pas une blague ?

Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Les hyperliens sur les mots clefs ,c'est l'avenir :non:

Édité par Papa Panda le 10/03/2017 à 10:19
Avatar de Firefly' Abonné
Avatar de Firefly'Firefly'- 10/03/17 à 10:27:30

ça sens le tool au propose automatiquement des liens, et Sébastien à cliqué sans regarder :p

Dans l'idée, le recyclage permet combien d'économie théorique sur un lancement ? ( je sais plus combien ils avaient annoncé )

Avatar de gathor Équipe
Avatar de gathorgathor- 10/03/17 à 10:31:44

Corrigé :chinois:

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 10/03/17 à 10:57:25

Ils en ont combien actuellement des premiers étages récupérés?

Avatar de cassoulet INpactien
Avatar de cassouletcassoulet- 10/03/17 à 11:04:47

Presque une centaine de décollages par an, il va bien tourner l'atelier de recyclage.

Reste a voir combien seront recyclées sous la forme de cubes de ferraille ... :D

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 10/03/17 à 11:15:59

1 décollage toutes les deux ou trois semaine = une centaine de décollage ? Tu vis sur quelle planète ? :transpi:

Avatar de Mustard27 INpactien
Avatar de Mustard27Mustard27- 10/03/17 à 11:19:34

12 ont été récupéré.
Mais le premier est destiné au musée de SpaceX, il est probable que d'autres aient été entièrement démonté pour l'analyse.
Donc difficile à dire sur le nombre en attente de revoler. Mais on peut tabler sur 8 à 10.

Avatar de Mustard27 INpactien
Avatar de Mustard27Mustard27- 10/03/17 à 11:44:50

A priori le lancement de SES-10 avec le premier étage réutilisé serait pour le 27 mars.

Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Bonne question.

En tout cas , ils prennent de l'avance sur le future à long terme...enfin si nous nous auto détruisons pas avant ^^".

car ils auront le monopole sur le trafic dans notre système solaire (pour commencer je pense)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3
  • Introduction
  • SES-10 : un lancement avec un premier étage recyclé avant la fin du mois
  • Six lancements du même genre prévus pour 2017
  • SpaceX accélère le rythme, Blue Origin en embuscade
S'abonner à partir de 3,75 €