Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Wiko fait le point, multiplie les partenariats (DxO, PV Nova) et monte en gamme

Price changer
Mobilité 7 min
Wiko fait le point, multiplie les partenariats (DxO, PV Nova) et monte en gamme

D'ici quelques mois, Wiko va lancer des smartphones Pulse de milieu de gamme, ainsi que son WIM qui vise le haut de gamme avec un tarif de 400 euros. Plusieurs accessoires sont également dévoilés, ainsi qu'une nouvelle identité sonore. Bref, Wiko veut sortir de son carcan de terminaux pas cher d'entrée de gamme.

Qui se rappelle des débuts de Wiko ? La jeune société était alors prise en défaut, tantôt en raison de son SAV pas toujours très efficace, tantôt à propos de sa communication axée sur sa nationalité française. Et ce, alors que son capital est en partie chinois. Peu après, on la retrouvait dans le fameux reportage de Cash Investigation consacrés aux téléphones portables (et autres journalistes invités au MWC). 

Deux ans plus tard et six ans après sa création, l'équipe marseillaise a fait du chemin et semble avoir atteint la maturité, tant au niveau de ses produits que de sa communication, poussé par de bonnes ventes et de nombreux partenariats avec les opérateurs. C'est plutôt une bonne chose tant elle doit faire face à de nouveaux défis, entre l'arrivée de marques comme Honor, très active, mais aussi le renforcement de l'offre d'Alcatel, Archos ou Lenovo sur son terrain de prédilection : les appareils de 100 à 300 euros.

Et alors que les « gros » constructeurs enchainaient les conférences parfois pompeuses dès dimanche (voir notre compte rendu), Wiko conviait la presse et les visiteurs du MWC à une présentation plus informelle et surtout plus efficace de ses nouveautés sur son stand.

Wiko montre ses muscles, ses effectifs n'ont pas bougé en 1 an

Comme l'année dernière, le fabricant a commencé par faire le point sur sa situation. 10 millions d'unités ont été vendues en 2016, un chiffre multiplié par deux en deux ans affirme le constructeur. Ses produits sont proposés dans 30 pays différents avec des lancements au Japon, au Ghana, etc. La société revendique 500 employés à travers le monde, dont 200 à son siège social marseillais... des chiffres en tout point identiques à ceux de l'année dernière.

Au MWC 2016, Wiko revendiquait aussi la deuxième place en France et visait le top 5 mondial d'ici 2020. Aujourd'hui, la marque indique qu'elle est en 5e position dans l'Europe de l'Ouest, toujours 2e dans l'Hexagone. Dans les autres pays la situation est la suivante : 3e au Portugal (-1 place) et en Suisse, 4e en Italie (stable) et en Belgique (+1 place). 

La marque profitait de sa conférence pour annoncer un partenariat avec le musicien et youtubeur français PV Nova et l'agence Sixième Son afin de doter Wiko d'une « identité sonore ». Un moyen pour la marque sino-française de jouer sur la « French Touch » (plutôt que des coqs).

Upulse (Lite) : deux smartphones avec lecteur d'empreintes à moins de 200 euros

Wiko anonce ensuite deux nouvelles références à sa gamme « U » : les Pulse et Pulse Lite. Comme les U Feel (Lite), ils sont équipés d'un lecteur d'empreintes digitales. Le premier dispose d'un écran de 5,5 pouces, mais en 720p seulement, accompagné d'un SoC quad core à 1,3 GHz, de 3 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage.

Plus petite avec une dalle 720p de 5,2 pouces, la version « Lite » n'intègre plus que 2 Go de mémoire vive, mais les 32 Go sont toujours présents. Dans les deux cas, la batterie est de 3 000 mAh et Android 7.0 (Nougat) est aux commandes.

Les deux smartphones seront disponibles en mai : 199,99 euros pour le Upulse, contre 179,90 euros pour la version Lite. Ils risquent d'avoir fort à faire face aux Moto G5 de Lenovo qui ont l'avantage d'avoir une définition 1080p, tout en proposant également un capteur d'empreintes digitales.

Wiko MWC 2017Wiko MWC 2017

WIM : un smartphone avec deux caméras à l'arrière pour 400 euros

Il était ensuite question des WIM (Lite), qui sont sans doute un pari pour la marque puisqu'il visent un segment dont elle est pour le moment absente : le haut de gamme. Le WIM dispose ainsi d'un écran Full HD AMOLED de 5,5 pouces, avec un Snapdragon 626, 4 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. 

Comme c'est la tendance ces derniers mois, il intègre deux capteurs optiques Sony IMX258 de 13 Mpixels à l'arrière. L'un en noir et blanc, l'autre en couleur, tous les deux avec une ouverture f/2.0. De son côté, la caméra avant est de 16 Mpixels, de quoi ravir probablement les amateurs de selfies.

Pour la partie logicielle et le traitement de l'image, Wiko s'est associé à DxO afin d'améliorer le traitement des photos. Il est aussi question d'un partenariat avec Vidhance pour de la stabilisation et une fonction Auto-zoom. Cette dernière détecte et permet de suivre « un sujet de façon cinématographique. Vous obtenez ainsi des transitions fluides entre des plans larges et rapprochés pour des vidéos de qualité professionnelle ».

Quelques démonstrations étaient proposées sous la forme de vidéo, avec un résultat assez prometteur dans l'ensemble. À voir maintenant dans la pratique lors des tests en conditions réelles.

Wiko MWC 2017

Bien évidemment, un lecteur d'empreintes digitales est présent. On retrouve aussi une batterie de 3 200 mAh avec Quick Charge 3.0 de Qualcomm, une puce NFC, etc. Android 7.0 est de la partie et le WIM sera proposé à partir du mois de juin, pour 399,99 euros.

Avec son smartphone, Wiko proposera un « smart folio » WiVIEW. Il est composé d'un volet translucide qui se place sur le devant de l'écran afin de le protéger, tout en permettant de profiter de certaines fonctionnalités sans avoir besoin de l'ouvrir : notifications avec réponses rapides, appareil photo, lecteur de musique, raccourcis vers les paramètres principaux, emojis et appels. Le prix n'est pas encore précisé.

Une version Lite dans tous les sens du terme, à 249,90 euros

Comme c'est souvent le cas sur ce genre de produit, Wiko propose une version « Lite » de son smartphone. Si les différences semblent assez peu marquées dans le cas des Upulse, ce n'est pas le cas sur la série WIM. L'écran est plus petit avec 5 pouces, tandis que la dalle AMOLED laisse sa place à de l'IPS (toujours en 1080p).

Le SoC descend d'un cran avec un Snapdragon 435, qui n'est plus épaulé que par 3 Go de mémoire vive avec 16 Go de stockage. Ce dernier point est un peu faible pour un smartphone qui sortira mi-2017 (même si un lecteur de cartes microSD est disponible), d'autant que beaucoup de fabricant commencent à passer à 32 Go minimum. Adieu également le double capteur photo à l'arrière et les technologies qui en découlent, il faudra se contenter d'un seul de 13 Mpixels.

Pour le reste, la caméra de 16 Mpixels en façade, le lecteur d'empreintes digitales et Android 7.0 Nougat sont reconduits sur cette déclinaison. Le WIM Lite sera disponible en juillet, pour 249,99 euros.

Wiko MWC 2017

De nouveaux accessoires

Cette conférence était aussi l'occasion de lancer un nouveau bracelet connecté (que l'on pourrait qualifier de montre vu ses caractéristiques techniques), le WiMATE Prime. Il dispose d'un écran AMOLED (taille non précisée), d'un GPS intégré et d'un cardiofréquencemètre. Il sera disponible dans le courant de l'année, pour 169,99 euros.

Plus discret, moins cher et sans écran, le WiMATE Lite propose simplement des notifications par LED. Il dispose d'une autonomie de 6 mois et il ne faudra pas lui en demander beaucoup plus. Son tarif : 39,99 euros. Enfin, les écouteurs WiSHAKE passent au sans-fil. Ils sont livrés dans une coque qui fait également office de station de charge, pour 89,99 euros l'ensemble.

Wiko MWC 2017

Nouvelle gamme de smartphones Max

L'année dernière, le fabricant dévoilait ses séries de smartphones « K » (entrée de gamme), « Y » (entrée de gamme « colorée ») et « U » (milieu de gamme). Aujourd'hui, la seconde revient dans une version Max avec une batterie largement revue à la hausse. 

Le smartphone est évidemment plus épais, mais l'autonomie s'en retrouve forcément rallongée : 2 500 mAh pour le Sunny Max (contre 1 200 mAh) et 4 900 mAh pour les Jerry Max et Lenny 3 Max au lieu de 2 000 mAh. Un concept intéressant et qui pourrait plaire à certains, on regrette simplement que cela ne soit pas (encore ?) étendu à d'autres gammes de smartphones.

34 commentaires
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 28/02/17 à 14:48:22

Sébastien a écrit :

Et ce, alors que son capital est en partie chinois.

ce maniement épique de l'euphémisme :transpi:

J'attends de voir... déçu comme je l'ai été par le Slim :/

Édité par WereWindle le 28/02/2017 à 14:49
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 28/02/17 à 14:57:26

Je prédis une chute des ventes.

Wiko est numéro 2 en France en raison de ses prix. Il s'est toujours présenté comme de l'entrée de gamme pas cher .

Passer de 70-140 euros en moyenne à des gammes 2 voire 3 fois plus chères, je suis pas que les clients y accrochent facilement.

400 euros le wiko, quand à côté tu as des téléphones quasi-identiques, de marques bien plus réputées et pour moins cher, je vois pas quel est l'élément différenciant qui va attirer le client chez eux.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 28/02/17 à 14:57:43

J'ai été un des premiers à acheter un Wiko, on n'en trouverait nulle part en boutique, maintenant il y en a partout :transpi:

Mais j'ai tellement été déçu par leur SAV que je ne veux pas retenter. La pièce détachée qui coûte plus cher qu'un nouvel appareil neuf :reflechis:

D'ailleurs ça serait pas mal d'avoir une liste des tarifs des pièces détachées, par marque et/ou appareil, histoire de savoir le prix du téléphone sur le long terme :ouioui:

Avatar de Biour Abonné
Avatar de BiourBiour- 28/02/17 à 15:01:03

2 tel wiko ici, un sunset et un Rainbow Up 4G, rien a  dire pour le 1er, le deuxième est une sombre bouse et je pèse mes mots, inutilisable tellement il est lent, plus d'une minute pour avoir le clavier pour le pincode etc...

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 28/02/17 à 15:08:50

Wiko. Obsolescence programmée powered...:fumer:

Plus jamais.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 28/02/17 à 15:09:56

Biour a écrit :

2 tel wiko ici, un sunset et un Rainbow Up 4G, rien a  dire pour le 1er, le deuxième est une sombre bouse et je pèse mes mots, inutilisable tellement il est lent, plus d'une minute pour avoir le clavier pour le pincode etc...

Ma femme à un Raibow aussi. Je confirme. Une bouse, il n'y a pas d'autres mots.:chinois:

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 28/02/17 à 15:15:52

Ricard a écrit :

Ma femme à un Raibow aussi. Je confirme. Une bouse, il n'y a pas d'autres mots.:chinois:

on parle bien du téléphone là :transpi:

Avatar de DUNplus Abonné
Avatar de DUNplusDUNplus- 28/02/17 à 15:18:14

WereWindle a écrit :

ce maniement épique de l'euphémisme :transpi:

J'attends de voir... déçu comme je l'ai été par le Slim :/

Quand je pense que Aldebaran est acheté par des Japonais... Softbanks...

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 28/02/17 à 15:22:16

Acheté en début d'année un Ufeel lite en urgence suite à la perte de mon One Plus X. Pour 134€, j'en ai eu pour mon argent, 4G, double sim + carte mémoire (utilisable même si on a deux sim) et une puissance suffisante pour mes usages (le téléphone est fluide, ça me va).
Bien sûr, l'appareil photo est exécrable et l'écran pas terrible, mais quand on regarde le prix, il ne faut pas demander la lune.
Enfin l'autonomie est comme sur tous les smartphone que j'ai utilisé : insuffisante (i.e j'ai du mal a finir ma journée)
 

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 28/02/17 à 15:36:07

darkbeast a écrit :

on parle bien du téléphone là :transpi:

:mdr2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4
  • Introduction
  • Wiko montre ses muscles, ses effectifs n'ont pas bougé en 1 an
  • Upulse (Lite) : deux smartphones avec lecteur d'empreintes à moins de 200 euros
  • WIM : un smartphone avec deux caméras à l'arrière pour 400 euros
  • Une version Lite dans tous les sens du terme, à 249,90 euros
  • De nouveaux accessoires
  • Nouvelle gamme de smartphones Max
S'abonner à partir de 3,75 €