Creative Commons lance la préversion de son nouveau moteur de recherche, CC Search

Tout au même endroit
Internet 3 min
Creative Commons lance la préversion de son nouveau moteur de recherche, CC Search
Crédits : alexsl/iStock

Creative Commons propose depuis peu un tout nouveau moteur de recherche pour simplifier l’accès aux contenus. Baptisé CC Search, il se veut à la fois beaucoup plus simple et pratique. Il s’agit cependant d’une bêta, volontairement limitée pour l’instant.

Les contenus Creative Commons se caractérisent par une licence spécifique, accordant plus ou moins de droits selon celle retenue. Elles sont cependant toutes liées par une philosophie commune : faciliter le partage, en opposition aux licences plus strictes, pour lesquelles il faut parfois s’acquitter de droits.

CC Search : une préversion limitée

Le site Creative Commons propose depuis longtemps un moteur de recherche, mais l’expérience d’utilisation pouvait laisser à désirer. L’organisation à but non lucratif a donc décidé de moderniser tout ça et propose CC Search, un moteur de recherche flambant neuf.

Dans un premier temps, cette nouvelle version est volontairement limitée. On y trouve environ 10 millions d’images, soit 1 % du total normalement accessible. Les autres contenus tels que les fichiers audio et les vidéos ne sont pas encore accessibles. En outre, seuls les contenus provenant de Flickr, 500px, du Rijksmuseum, de la New York Public Library et du Metropolitan Museum of Art sont actuellement disponibles.

Creative Commons cc search

Des tags, des licences, des noms d'auteurs...

La présentation se veut évidemment beaucoup plus moderne, dans la lignée de ce qu’on trouve aujourd’hui dans un moteur de recherche d’image, comme ceux de Google, Microsoft ou même Qwant. On tape ainsi un ou plusieurs mots puis une grille de résultats s’affiche. Les mots peuvent concerner des étiquettes (tags), titres, types de licence, noms d’auteurs ou encore des institutions, pour limiter par exemple les images aux seules provenant de Flickr.

Certaines fonctionnalités ne sont par ailleurs disponibles que si l’utilisateur dispose d’un compte et qu’il est connecté. Il pourra par exemple créer des listes et les enregistrer, voire les partager sur les réseaux sociaux. Ajout d’étiquettes et mise en favoris sont également de la partie.

Une ouverture progressive vers d'autres dépôts

Pour l’instant, Creative Commons cherche surtout à obtenir les retours des éventuels testeurs. C’est seulement suite aux avis et critiques que l’ajout des fonctionnalités continuera, notamment l’augmentation du nombre de sources. Actuellement, l’organisation référence environ 1,1 milliard de travaux, un chiffre qui comprend à la fois ceux protégés par des licences CC et le domaine public. Sans parler de la multiplicité des sources qui alimentent cette base de données.

Notez que les retours attendus ne proviendront pas tous des utilisateurs. L’équipe cherche ainsi à savoir si les API ouvertes utilisées fonctionnent correctement et espèrent donc des remontées des développeurs impliqués. Quel que soit votre rôle, les retours pourront être envoyés via un formulaire particulier, sur Twitter, Facebook, par email ou même sur Slack.

L'aventure commence tout juste

Le travail va donc continuer pendant au minimum plusieurs mois. Les critiques aideront à façonner le service, tandis que l’équipe augmentera petit à petit le nombre de sources pour alimenter la bibliothèque disponible. L’organisation indique quoi qu’il en soit qu’il s’agit pour elle d’un « grand moment » car elle réfléchissait depuis longtemps à un moyen de simplifier l’accès à ces contenus.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !