Samsung : ventes de smartphones en baisse mais bénéfices en hausse

Pas de naufrage en vue
Economie 4 min
Samsung : ventes de smartphones en baisse mais bénéfices en hausse
Crédits : Luc Willame/iStock

Samsung Electronics a présenté cette semaine ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'ensemble de 2016. Le scandale du Galaxy Note 7 n'a pas empêché l'entreprise d'afficher une croissance de ses revenus, mais aussi de ses bénéfices.

Au début du mois, Samsung Electronics a informé ses actionnaires d'une révision de ses objectifs pour l'ensemble de son exercice 2016. S'il était raisonnable de s'attendre à voir des chiffres plonger suite au scandale du Galaxy Note 7 et de ses batteries explosives, le contraire s'est produit, notamment grâce aux bons résultats obtenus par le Galaxy S7 et ses dérivés. 

De meilleures marges en 2016

Samsung a en effet réalisé sur l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires de 201 870 milliards de wons (161,6 milliards d'euros), contre 200 650 milliards (160,6 milliards d'euros) en 2015. Une étonnante stabilité au vu des difficultés qui se sont dressées devant le géant coréen. 

Samsung Q4 2016

La marge opérationnelle de l'entreprise a quant à elle progressé de façon très nette. Elle s'établit sur l'ensemble de 2016 à 14,5 % contre 13,2 % en 2015, ce qui est plutôt bon signe. Il faut dire que le dernier trimestre compte pour beaucoup dans cette performance, puisque sur cette période la marge opérationnelle de Samsung a atteint 17,3 % contre 11,5 % l'an dernier.

Avec un chiffre d'affaires stable et des marges en nette progression, il est logique de voir le bénéfice net de l'entreprise grimper dans les mêmes proportions. Il s'établit sur 2016 à 22 730 milliards de wons, soit 18,2 milliards d'euros, et 19,2 % de mieux qu'en 2015. Cette année, Samsung Electronics assure également avoir payé au total 7 990 milliards de wons d'impôts, soit 6,4 milliards d'euros.

Le mobile en baisse, les semi-conducteurs à la fête

Si l'on se penche dans le détail des résultats des principales branches de Samsung, on s'aperçoit qu'elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Par exemple, du côté des semi-conducteurs, on note une hausse de 8 % des revenus, portée notamment par une progression de 10 % des ventes de mémoire, aussi bien pour les modules de DRAM que de NAND. Une tendance que Samsung estime pouvoir maintenir au prochain trimestre, ce malgré la saisonnalité de cette activité. 

Samsung Q4 2016

La branche mobile a quant à elle vu ses revenus reculer de 3 % cette année, pour les raisons que l'on connait. Cependant Samsung note une légère augmentation des ventes de Galaxy S7 et S7 Edge lors du dernier trimestre ainsi qu'une amélioration des ventes et de la rentabilité des produits de milieu et d'entrée de gamme. Pour 2017, Samsung s'attend à un ralentissement de la croissance du marché des smartphones mais estime pouvoir tirer ses marrons du feu en misant « sur des services comme l'intelligence artificielle pour se différencier » de la concurrence.

Du côté de la section « Consumer Electronics », qui chapeaute notamment la vente de téléviseurs, ce sont les bons résultats obtenus sur les segments haut de gamme qui sont mis en avant par Samsung. Le constructeur se félicite d'avoir vu sur l'année ses livraisons de modèles progresser « SUHD » de 36 %, celles de téléviseurs incurvés de 60 % et celles de postes d'au moins 60 pouces de 56 %. Malgré cela, le chiffre d'affaires de la branche a reculé de 2 % notamment parce que sur l'entrée de gamme la situation est plus difficile, mais aussi en raison de fluctuations sur les marchés monétaires.

La même tendance se vérifie dans la section « Display Panel » de l'entreprise, qui vend des dalles d'affichage à d'autres industriels. Les revenus sont en baisse de 2 %, Samsung limitant la casse en se focalisant sur le haut de gamme, avec des modèles UHD ou au format 21:9. Là encore, le géant coréen va chercher à se différencier en proposant à ses partenaires des produits « frameless », ou sans bordures.

Cash machine

Grâce à ses copieux bénéfices, Samsung a pu encore faire croître ses réserves de liquidités. En tenant compte des montants nécessaires à l'entreprise pour régler les dettes qu'elle a souscrite et des dépenses liées au rachat de Harman il lui reste un épais matelas de 58,4 milliards d'euros, contre 47 milliards un an plus tôt. De quoi lui permettre de dormir sur ses deux oreilles, ce même si les investisseurs du groupe regardent ce pactole avec insistance, espérant le voir se transformer en coquets dividendes. 

Le fonds activiste Eliott Management a d'ailleurs mené une fronde contre l'entreprise à ce sujet. Il estime que sa structure est trop complexe et qu'au bout du compte cela profite surtout à la famille des fondateurs. Samsung a répondu à ces inquiétudes en promettant de faire entrer de nouvelles têtes à son conseil d'administration, mais également en reversant à ses actionnaires la moitié du cash qu'elle génèrera en 2016 et 2017.

Autre volet important de cette affaire, Samsung assure ne pas vouloir garder plus de 56 milliards d'euros de liquidités, et de redistribuer tout excédent à ses actionnaires, sous forme de dividendes ou de rachats d'actions.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !