Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Uber doit verser 20 millions de dollars de dommages pour publicité trompeuse

Ça ne va pas arranger leurs comptes...
Droit 2 min
Uber doit verser 20 millions de dollars de dommages pour publicité trompeuse

La Federal Trade Commission (FTC), le gendarme américain du commerce, a annoncé avoir trouvé un accord avec Uber, dans une affaire qui les oppose depuis de longs mois, concernant les promesses faites par l'entreprise à ses chauffeurs. Le géant des VTC devra débourser 20 millions de dollars pour arrêter les poursuites.

En plus de devoir chercher à attirer des clients, l'une des principales problématiques d'Uber concerne le « recrutement » de chauffeurs indépendants pour assurer son service. Pour y parvenir, le géant des VTC leur expliquait sur son site web que les personnes travaillant pour son réseau pouvaient récolter des revenus conséquents.

Paroles, paroles, paroles...

Selon la FTC, Uber affirmait que le revenu médian annuel de ses chauffeurs UberX excédait 90 000 dollars à New York et 74 000 dollars à San Francisco, des sommes plutôt rondelettes. En pratique, selon les mesures du gendarme du commerce, ces valeurs se situaient respectivement à 61 000 et 53 000 dollars. « En tout, moins de 10 % des chauffeurs dans ces villes atteignaient les revenus vantés par Uber » résume l'agence fédérale.

Par ailleurs, la FTC avait également remarqué plusieurs offres d'emploi publiées sur le site de petites annonces Craigslist, où des revenus horaires très élevés, 20 dollars de l'heure, étaient mentionnés. « Mais le chauffeur Uber moyen ne pouvait pas gagner ces sommes là dans la plupart des villes » précise l'autorité.

L'enquête ne se limitait pas aux revenus promis aux chauffeurs, mais concernait également les conditions avantageuses qu'Uber faisait miroiter à ses futurs chauffeurs pour l'acquisition d'un nouveau véhicule, adapté à leur tâche. L'entreprise affirmait proposer « les meilleures options de financement disponible, indépendamment de l'historique de crédit du chauffeur » et mettait en avant un prix d'appel de 140 dollars par semaine pour un achat, ou de 119 dollars par semaine en location.

En pratique la FTC a noté des tarifs plus élevés, avec des médianes de respectivement 160 et 200 dollars entre fin 2013 et avril 2015. Pire encore, elle estime que les chauffeurs se voyaient proposer des contrats de crédit avec des taux moins avantageux que ceux qui auraient été proposés ailleurs à des consommateurs ayant un historique semblable au leur. Enfin, contrairement à ce qu'Uber annonçait, les contrats de location comprenaient une limitation quant au kilométrage pouvant être effectué par les véhicules. Au total, ce point précis concernerait déjà plus de 5 000 chauffeurs.

20 millions contre la paix

L'affaire aurait pu aller jusqu'au procès, mais la FTC et Uber sont parvenus à trouver un accord mettant fin aux poursuites. Celui-ci prévoit le versement de 20 millions de dollars de dommages, qui seront redistribués aux chauffeurs ayant été confrontés à ces publicités trompeuses. 

Si la somme peut sembler élevée, il convient d'y opposer le nombre de personnes qui devront se la partager. Outre les 5 000 chauffeurs dont les prêts étaient trop chers, des milliers d'autres peuvent prétendre à réparation pour les promesses de revenus non tenues. Au bout du compte, les indemnisations ne devraient donc pas dépasser quelques milliers de dollars, dans le meilleur des cas.

60 commentaires
Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 21/01/17 à 10:14:23

Selon la FTC, Uber affirmait que le revenu médian annuel de ses
chauffeurs UberX excédait 90 000 dollars à New York et 74 000 dollars à
San Francisco, des sommes plutôt rondelettes. En pratique, selon les
mesures du gendarme du commerce, ces valeurs se situaient respectivement
à 61 000 et 53 000 dollars.

Uber aurait du expliquer qu'il parlait en dollars canadiens (1CAD = 0.75USD)
Donc 61 000 USD = 81 000 CAD ce qui avouons le n'est pas éloigné des 90 000.
Et 53 000 USD = 70 000 CAD ce qui encore une fois est très proche des 74 000.

il n'y a vraiment rien à leur reprocher.:8

Avatar de Reparateur INpactien
Avatar de ReparateurReparateur- 21/01/17 à 10:19:31

comme quoi sans aucune formation/talent on peut se faire du blé

Édité par Reparateur le 21/01/2017 à 10:19
Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Les belles promesses des NATUet de la Silicon Valley... On dirait que le vent tourne depuis que Barack Obama et les Démocrates ont quitté la Maison blanche.

« I am Donald Trump and I approve this message » :transpi:

Édité par joma74fr le 21/01/2017 à 10:44
Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 21/01/17 à 11:13:39

C'est beau la justice étatsunienne :love:
Tu payes, et hop, on te laisse tranquille...

Édité par loser le 21/01/2017 à 11:14
Avatar de PtiDidi Abonné
Avatar de PtiDidiPtiDidi- 21/01/17 à 11:28:29

"Si la somme peut sembler élevée"
Ben au contraire, avec tous les griefs évoqués je pensais que ça serait plus que ça..

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 21/01/17 à 11:30:06

PtiDidi a écrit :

"Si la somme peut sembler élevée"
Ben au contraire, avec tous les griefs évoqués je pensais que ça serait plus que ça..

Surtout que ça n'est pas cette somme qui risque de mettre l'entreprise en difficulté, elle peut même voir ça comme un investissement, même si le soucis est quand même assez localisé

Avatar de Gilles.T INpactien
Avatar de Gilles.TGilles.T- 21/01/17 à 12:11:14

C'est ce qu'on appelle un  règlement à l'amiable... C'était juste le principe du procès de faire payer Uber, hein.

Avatar de matroska INpactien
Avatar de matroskamatroska- 21/01/17 à 13:19:30

Tout ça à cause des chauffeurs de taxi qui pratiquent des tarifs exorbitants.

😅😅

Avatar de The RedBurn INpactien
Avatar de The RedBurnThe RedBurn- 21/01/17 à 13:55:40

Ce qui est surtout beau, c'est "qui seront redistribués aux chauffeurs ayant été confrontés à ces publicités trompeuses.".
La Commission Européenne, elle ne redistribue pas le montant des amendes.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 21/01/17 à 15:29:33

matroska a écrit :

Tout ça à cause des chauffeurs de taxi qui pratiquent des tarifs exorbitants. 😅😅

La faute aussi au transport en commun non adaptés... Lundi dernier j'ai voulu aller en ville, je regarde sur l'appli le passage du prochain bus, 6 minutes. Une fois arrivé à l'arret il restais 4 minutes à attendre. Au bout de 5 minutes le bus à été "zappé" et j'ai du attendre le prochain affiché à 8 minutes. Au bout de 9 minutes il à aussi été "zappé" et il fallais encore attendre 10 minutes... La t'a un type qui me sort "fais chier ça fait 25 minutes que j'attend", autrement dit le bus d'avant annoncé avant que j'arrive n'est pas passé non plus.

Et forcément "l’abribus" est ouvert donc tu est protégé de la pluie mais pas du froid... Du coup attendre le bus pendant 20 minutes sans bouger avec une température de -5 dehors c'est un vrai carnage. Et cerise sur le gâteau, tout ça pour faire 3.5 KM ! Soit 11 minutes en voiture ou 12 minutes en vélo ou encore 38 minutes à pied. Dans l'absolu si j'avais tapé le trajet à pied je serais arrivé en même temps que le bus.
Je ne parle même pas des arrêt en ville qui n'ont pas de toit c'est le fol-clore quand il pleut :fumer:

D'après les gens d'ici ( majoritairement en bagnole ) les transport en commun sont au top... Désolé mais pour moi faire 3.5km en 35 minutes je ne trouve pas vraiment que c'est le top mais plutôt la grosse lose, surtout en fin d'après midi vers 16h30...

De la à faire une règle toute simple, chaque personne "juge" un emploi sans en être utilisateur... Le rer c'est super selon les banlieusard véhiculés par papa maman, le bus est génial pour ceux qui ce déplacent en voiture, les vtc c'est plus mieux que les taxis, ect...

Ce qui est fou c'est qu'ont est en 2017 et qu'il y à toujours pas de moyen simple de ce déplacer dès que l'ont habite pas dans l'hypercentre d'une ville. Et je ne parle même pas de paris avec ses vélibs ou les quartier situées en hauteur sont en pénurie au bout de 10 minutes et ou les stations sont remplies à 4h du mat... Par chez moi il y à des monoplace électrique, cocasse le fait de ne pas avoir un habitacle fermé, quand il fais bien froid ou quand il pleut.

Pour le moment la seule solution c'est d'acheter une bagnoles pour s'en servir 6 fois dans l'année... Cher pour ce que c'est surtout pour l'assurance / entretiens sans parler de cette mafia du permis ( au usa ont peut passer le permis pour combien déjà ? ).

Et pour le coup je comprend totalement uber d'en avoir RAF de leur chauffeurs et d'investir un maximum dans la voiture autonome, qui ce situe entre la voiture de location, taxi, transport en commun et voiture personelle. Par contre j'ai du mal à voir comment ils vont s'en sortir concrètement à moins d'avoir de sacrés prix qui rendront l'achat d'une voiture caduque même si frais partagés lors d'une utilisation "mutualisée".

N’empêche ont est en 2017 et il est absolument anormal que pour faire 3 ou 4 km il soit quasiment impossible de le faire dans de bonne condition et ce peut importe le moyen de transport. Le bus est toujours en retard, le ferré oblige à payer une blinde pour un loyer, le vélo oblige à être tout sale au boulot et la voiture pollue à mort et coute une blinde.

En 2000 c'était les voitures volante c'est ça ? :francais:

 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6