Google programme la mort de son API Hangouts au 25 avril

D'API à sad
Logiciel 2 min
Google programme la mort de son API Hangouts au 25 avril

Sans annonce ni trompette, Google a indiqué dans un recoin de l’un de ses sites que l’API Google+ Hangouts sera retirée le 25 avril prochain. À cette date, les développeurs ne pourront plus proposer aucune application s’y rapportant, et celles qui l’utilisent actuellement ne fonctionneront plus.

Signe des temps, Google coupera l’accès à son API Hangouts dans quelques mois. La société n’a pas fait la moindre annonce : aucun billet de blog, aucune note envoyée aux développeurs, pas même un tweet. Il a fallu que certains se baladent sur la FAQ de l’API pour s’apercevoir que plusieurs questions concernaient l’arrêt, fixé au 25 avril.

Hangouts continue son voyage vers l'entreprise

À cette date, plus aucune application basée sur cette interface de programmation ne fonctionnera. Les existantes seront supprimées du service, et les développeurs ne pourront plus en proposer d’autres. Hangouts retrouvera son interface et ses fonctionnalités classiques, même si les utilisateurs avaient l’habitude d’utiliser des compléments, comme Scoot & Doodle.

Google donne dans cette FAQ quelques pistes sur les raisons d’un tel arrêt. L’éditeur indique que son API était au départ prévue pour fournir à Hangouts des capacités sociales au sein de Google+, selon ce que les développeurs voulaient en faire. Cependant, l’éditeur a donné une nouvelle inflexion à son service en septembre dernier, dont le destin est de finir en entreprise comme un service dédié.

Certaines applications continueront cependant de fonctionner : toutes celles permettant de déclencher un appel via un numéro (DialPad, RingCentral, etc.), tout ce qui touche aux intégrations avec d’autres outils de communication en entreprise (comme Slack), ainsi que les outils de diffusion Hangouts on Air (Toolbox, Control Room et Cameraman).

Une stratégie décidément fragmentée

Aujourd’hui, Google estime que les mises à jour de son service suffisent pour la grande majorité des scénarios. L’entreprise ne l’évoque pas, mais la sortie de l’application Duo joue nécessairement un rôle dans la stratégie de l’éditeur sur la conversation vidéo. À ceci près que Duo, comme son nom l’indique, n’est fait que pour un tête-à-tête, alors que Hangouts peut afficher jusqu’à dix webcams au sein d’un même session.

C’est d’ailleurs là tout le problème actuel des solutions de communication chez Google : les services se multiplient et se chevauchent parfois, mais ne se remplacent pas vraiment. Hangouts continuera d’exister pendant qu’Allo et Duo prendront petit à petit leur essor. Un souci global que nous avons évoqué à plusieurs reprises, tant l’offre de Google en la matière est presque incompréhensible pour une partie des utilisateurs.

Une stratégie fragmentée que le mouvement de Hangouts vers le monde professionnel ne risque guère d’arranger. Notez cependant que même s’il s‘agit de la volonté actuelle de Google, Hangouts reste pour l’instant accessible à tous, dès que l’on possède un compte maison. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !