Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Galileo : le GPS européen est enfin disponible

Comme le lapin d'Alice, il est bien en retard...
Tech 2 min
Galileo : le GPS européen est enfin disponible

Galileo, le système de géolocalisation européen fait enfin ses débuts, avec un nombre de satellites et une couverture restreints pour le moment. La situation s'améliorera au fil des lancements d'Ariane avec un déploiement complet et une disponibilité optimale des services attendus pour 2020.

17 ans après le début du projet, le démarrage de l'exploitation du système de positionnement par satellites Galileo est enfin officiel. Il ne s'agit pour le moment que des services initiaux, aussi bien pour les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics.

Galileo vient jouer sur les plates-bandes du GPS et de GLONASS

Initié au début des années 2000, Galileo sera à terme composé d'une constellation d'une trentaine de satellites (dont 24 opérationnels, les autres sont prêts à prendre le relai) qui doit permettre à l'Europe de s'émanciper du GPS américain et du GLONASS russe, entre autres. Il a depuis accumulé les retards puisque, en 2005, le lancement commercial était attendu pour... 2008.

Contrairement au GPS américain, Galileo est un système purement civil et offre une précision accrue de l'ordre d'une dizaine de centimètres selon Pascale Flagel, la responsable du programme navigation au CNES. Cette mise en service de Galileo signifie que les satellites et l'infrastructure au sol sont opérationnels explique la Commission européenne.

Faute d'un nombre de satellites suffisant dans l'espace, la couverture et la disponibilité des services ne sont par contre pas encore optimales pour le moment. Il faudra attendre 2020 pour que cela soit le cas, sauf retard de dernière minute... Une spécialité de Galileo malheureusement.

Un smartphone déjà compatible, d'autres arrivent promet la Commission européenne

Dans tous les cas, ce n'est pas vraiment un souci puisque Galileo est compatible avec le GPS américain. Si vous disposez d'un terminal équipé d'une puce « GPS + Galileo » il peut dès à présent utiliser les satellites de l'un ou de l'autre des systèmes, mais aussi mélanger les deux pour calculer sa position. C'est notamment le cas de l'Aquaris X5 Plus de BQ, mais d'autres arriveront rapidement sur le marché, affirme l'Europe. Du côté des fabricants de puces, Broadcom, Mediatek, STM, Intel et Qualcomm sont sur la brèche.

L'accès à Galileo est gratuit et le restera une fois son déploiement terminé. Parmi les services mis en avant, il est question d'une aide aux services d'urgence, d'une navigation plus précise, d'une synchronisation temporelle accrue pour les infrastructures critiques et d'une sécurité renforcée avec une vérification de l'intégrité des données. Pour plus de détails sur Galileo, vous pouvez consulter notre dossier sur le sujet :

96 commentaires
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 16/12/16 à 07:44:42

C'est cool, à 20 ans près, ça aurait déchiré sa maman...

Mais maintenant qu'il est là, on va pas bouder notre plaisir

Avatar de kantfredo INpactien
Avatar de kantfredokantfredo- 16/12/16 à 07:47:21

Peut importe les retard, on a un système de qualité, bien conçut, c'est le principal.

Avatar de SrBelial Abonné
Avatar de SrBelialSrBelial- 16/12/16 à 07:54:22

bordel si on réduit la latence de calcul de la position ça sera déjà un gros point fort par rapport au GPS

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 16/12/16 à 07:55:19

Parfois il est bon d'attendre et d'apprendre des erreurs de ses prédécesseurs avant de se lancer, espérons que ce soit le cas ici.

Avatar de pxidr INpactien
Avatar de pxidrpxidr- 16/12/16 à 07:58:36

Les retards sont dus principalement au fabricant de satellites allemand OHB-System.

 "En 2013, un retard important est annoncé pour le programme à cause de la défaillance d'OHB, ceux-ci faisant appel à une aide d'Astrium et de Thales Alenia Space"

Donc les allemands sont très fort pour fabriquer des bagnoles, mais quand on tape dans de la très haute technologie comme l'aerospace, il demandent de l'aide aux français. :mdr2:

Édité par pxidr le 16/12/2016 à 08:00
Avatar de Kiroha Abonné
Avatar de KirohaKiroha- 16/12/16 à 07:59:24

Je croyais que ça devait être compatible avec les puces GPS actuelles et qu'il n'y avait pas besoin de changer de système ...

J’espère que les fabricants ne vont pas bouder la mise en place des puces de reception. Déjà les USA ont vue d'un mauvais oeil la mise en place de Galileo. J'espere que l'Europe va imposer la présence des puces dans les périphérques neuf et ce très rapidement. Je compte changer de mobile l'année prochaine et je voudrais bien d'un GPS plus précis

Avatar de Highmac87 INpactien
Avatar de Highmac87Highmac87- 16/12/16 à 08:01:48

Kiroha a écrit :

Je croyais que ça devait être compatible avec les puces GPS actuelles et qu'il n'y avait pas besoin de changer de système ...

J’espère que les fabricants ne vont pas bouder la mise en place des puces de reception. Déjà les USA ont vue d'un mauvais oeil la mise en place de Galileo. J'espere que l'Europe va imposer la présence des puces dans les périphérques neuf et ce très rapidement. Je compte changer de mobile l'année prochaine et je voudrais bien d'un GPS plus précis

C'est ce qui me fait peur: que les constructeurs d'objets géolocalisés ne suivent pas.
Dommage !

Avatar de Akhagé Abonné
Avatar de AkhagéAkhagé- 16/12/16 à 08:07:50

Vu ce qu'apporte Galileo il y a fort à parier que les fabriquants s'intéressent à un potentiel argument de vente. On pense aussi à GLONASS qui est disponible sur beaucoup sinon la plupart des smartphones.

À condition que la technologie ne soit pas trop coûteuse à implémenter.

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 16/12/16 à 08:10:05

Ouais enfin on gagne en précision quand même.
Le principal soucis du GPS et du Glonass, c'est la mainmise par les USA et la Russie. Jusqu'à présent cela ne n'a pas posé de problème, donc Galiléo arrive au bon moment, c'est à dire avant la "catastrophe".

Avatar de GvLustig INpactien
Avatar de GvLustigGvLustig- 16/12/16 à 08:24:52

:fete: Enfin !!
Je me souviens il y a presque 10 ans, étudiant, mon prof expliquer Galileo (et déjà des retards). C'est une bonne chose qu'il soit enfin OK.

J'ai juste failli avoir une crise cardiaque hier quand ma douce m'a dit "tu as vu le nouveau système GPS qui est sorti?", mais à part ça ca va :oui2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10