Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Compteurs communicants : « des risques sanitaires peu probables » pour l'Anses

En tous cas, ce n’est pas pire que le reste
Tech 3 min
Compteurs communicants : « des risques sanitaires peu probables » pour l'Anses
Crédits : ERDF

C'est maintenant au tour de l'agence de sécurité sanitaire de revenir sur les compteurs communicants et l'exposition aux ondes. Pour l'agence, les risques sanitaires sont « peu probables » avec des niveaux comparables à bien d'autres équipements de la maison. 

Les avis s'enchainent et se ressemblent pour les compteurs communicants, notamment pour Linky (électricité). Il y a tout juste un an, la CNIL donnait son feu vert pour son déploiement, sous certaines conditions. Mais depuis son lancement, le compteur a été au centre d'une polémique sur les risques liés à l'exposition aux champs électromagnétiques.

En mai de cette année, l'ANFR affirmait sans détour que les émissions d'ondes étaient très faibles et comparables à celles des compteurs classiques. Une analyse renforcée en septembre de cette année par une nouvelle série de mesure de l'agence nationale des fréquences. Plusieurs de nos confrères sont également arrivés à la même conclusion dans des dossiers consacrés à ce sujet : Canard PC et Arrêt sur Images par exemple.

« Des risques sanitaires peu probables »

Aujourd'hui, c'est au tour de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de rendre son verdict (PDF), suite à une demande de la Direction générale de la santé (DGS). Il est question de Linky, mais aussi de Gazpar (gaz) et des compteurs connectés pour l'eau. Sans grande surprise, il va dans le même sens : 

« Les données disponibles à ce jour amènent l’Agence à conclure à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme ».

Dans le cas de Linky, les niveaux d'exposition aux champs électromagnétiques du compteur en lui-même et de la communication par CPL sont « très inférieurs aux valeurs limites d’exposition réglementaires ». Ils sont comparables à bon nombre d'autres équipements de la maison : télévision, chargeur d’ordinateur portable, table de cuisson à induction, etc. :

Anses compteurs communicantsAnses compteurs communicants

Avec seulement deux à six émissions de données par jour, ce pendant moins d'une seconde, l'exposition est bien plus faible que celle d'un téléphone mobile, note l'Anses. De plus, les données sont envoyées par CPL à des concentrateurs qui se chargent ensuite de les transférer à une plateforme informatique via les réseaux mobiles. L'exposition créée par le concentrateur est identique à celle d'un smartphone, mais dans des conditions différentes : le téléphone est généralement très proche de la personne (dans la main, à l'oreille) alors que le concentrateur est installé dans une armoire industrielle, hors d'atteinte pour les particuliers.

Des recommandations et une anticipation de l'explosion de l'IoT

Dans tous les cas, l'Anses propose des recommandations afin d'améliorer l'information aux usagers. Elle demande ainsi aux opérateurs d'apporter une « information claire et facilement compréhensible » concernant les modalités de fonctionnement, notamment sur la fréquence et la durée des expositions aux champs électromagnétiques.

L'Anses en profite pour rappeler que les compteurs communicants arrivent en même temps que l'explosion de l'Internet des objets. Elle en profite pour rappeler que la question de l’exposition aux champs électromagnétiques doit donc être « anticipée et systématisée ».

Ainsi, elle recommande également que « le développement des objets connectés s’accompagne de la définition de méthodes et outils (normes techniques) propres à assurer une caractérisation de l’exposition des personnes ». Il faudra maintenant voir comment les industriels et les fabricants suivront ces recommandations.

144 commentaires
Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 15/12/16 à 14:18:27

PROPAGANDE ETATIQUE !!!!!

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 15/12/16 à 14:21:00

« des risques sanitaires peu probables »

C'est bien le discours scientifique, la prudence, toussa... Mais y'a un moment, il faut dire les choses comme elles sont : y'a AUCUN risque. Point.
Le problème quand personne n'ose trancher nettement est qu'il y aura toujours des relous pour venir faire encore et toujours chercher la petite bête sur de soit-disants problèmes avec les ondes. Ca fait chier tout le monde, ça sert à rien mais aucune autorité n'ose taper du point sur la table clairement.
C'est énervant car les robins des toits et autres nazes du même acabit vont continuer à nous gonfler car "oui mais ils ont dit "peu probable" donc il y a un risque quand même et gna gna gna"

:mad:

Avatar de Pierre_ INpactien
Avatar de Pierre_Pierre_- 15/12/16 à 14:24:03

Le dossier de Canard PC Hardware était top (n°28 - avril/mai 2016), je vous conseille de le lire :ouioui:

Édité par Pierre_ le 15/12/2016 à 14:28
Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 15/12/16 à 14:24:06

Le problème sur Linky étant moins les ondes que le respect de la vie privée

Avatar de Marc4444 Abonné
Avatar de Marc4444Marc4444- 15/12/16 à 14:24:29

Ça cache surtout un problème plus politique...

Mais 100% d'accord, et c'est mon métier (ingénieur d'essai), c'est sans risques sur la santé. 

Avatar de tiny_naxos INpactien
Avatar de tiny_naxostiny_naxos- 15/12/16 à 14:24:34

Compteur électrique connecté ? Lisez le roman "Black Out", c'est rigolo :D

Avatar de LesPaulPi INpactien
Avatar de LesPaulPiLesPaulPi- 15/12/16 à 14:24:49

Voir l'article de Canard PC Hardware mis en ligne gratuitement :http://www.canardpc.com/linky-enquete-telechargement-gratuit.html   Edit : j'ai lu l'article un peu trop vite mais je suppose que je ne serais pas le seul :D

Édité par LesPaulPi le 15/12/2016 à 14:26
Avatar de loapinouminou Abonné
Avatar de loapinouminouloapinouminou- 15/12/16 à 14:27:41

Je suis d'accord avec toi !!!  +1 comme on dit.

Avatar de XalG INpactien
Avatar de XalGXalG- 15/12/16 à 14:32:23

FunnyD a écrit :

PROPAGANDE ETATIQUE !!!!!

+1

C'est clairement pour contrôler le peuple !11!1!

Avatar de Abused INpactien
Avatar de AbusedAbused- 15/12/16 à 14:36:18

cet objet permettra une surveillance approfondie de tous les particuliers
c'est magique pas (encore) besoin d'implanter une puce sur chaque personne
Linky ca permettre de tirer un profil clair et net de celles-ci

en etudiant le nombre de prise, l'energie qu'elles comsomment, en recoupant avec les horaires
tout en connaissant les indicateurs principaux de : frigo, congelo, four, television, micro-onde
l'enorme base de donnees qui va etre alimentée quotidiennement va permettre une giga meta base qui servira par la suite à d'autre "services" ( tout comme les cameras de surveillance en ville qui etaient la pour "proteger" les innocents servent maintenant a distribuer des Pv a la volée )

  • Police

  • Mutuel

  • Caf

  • Pole emploi

    et d'ici quelques temps on vera des lettres de relance ou de reclamation

    "
    M. / Mme XXXXX

    Selon nos sources il apparait que vous n'etiez pas chez vous ce jour
    entre 7h30 et 19h30 la consommation electrique indiquant une baisse notable et donc votre absence
    Veillez justifier de votre absence

    "

    ou encore

    "
    M./Mme

    Il apparait que vous etiez absent de votre domicile ( votre consommation electrique etant trop basse )
    alors meme que vous etre en congé maladie.
    des lors, nous vous avisons que les versement compensatoires sont suspendus

    ....

    "

    Orwell n'est pas loin

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 15