Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Zone Téléchargement (à nouveau) inaccessible, un premier suspect mis en examen

Espérons qu'ils aient bien regardé Prison Break
Droit 3 min
Zone Téléchargement (à nouveau) inaccessible, un premier suspect mis en examen
Crédits : fergregory/iSotkc/Thinkstock

Est-ce la fin des rebondissements ? Zone Téléchargement n’est plus accessible depuis hier, après une première « fermeture » lundi. L’un des administrateurs présumés du site a surtout été mis en examen, notamment pour contrefaçon en bande organisée et blanchiment d’argent. Un second suspect pourrait bientôt être extradé d'Andorre.

Selon une source proche du dossier, la fermeture définitive de Zone Téléchargement ne relevait plus que « d’une histoire de temps », les autorités françaises et andorranes ayant arrêté lundi 28 novembre plusieurs responsables présumés du site de liens. « Des serveurs ont été saisis en Allemagne et en Islande », annonçait d’ailleurs David El Sayegh, le secrétaire général de la SACEM.

En cours de journée, mercredi 30 novembre, la plateforme (à partir de laquelle il n’était de toute manière plus possible d’effectuer de téléchargement) est devenue complètement inaccessible.

Les ayants droits de la musique et du cinéma – via la SACEM et l’Alpa, l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle – peuvent se réjouir : Zone Téléchargement faisait figure de premier site de piratage francophone. Il était même classé à 11ème place des sites les plus visités de France, devant Twitter ou LeMonde.fr. Le site DL-Protect, qui servait à maximiser les revenus publicitaires de Zone Téléchargement (voir notre article), était quant à lui placé en 20ème position selon Alexa.

L’Alpa dénombrait au total « 18 000 films, 2 500 séries, 11 000 documentaires, 21 000 émissions TV et 694 spectacles vivants », rapporte Rue89. À ces chiffres s’ajoutent ceux des albums de musique ou des jeux vidéo, notamment, mais qui n’ont pas été détaillés pour l’instant.

Un suspect mis en examen, l'autre en attente d'extradition

Au travers d’un communiqué relayé par Le Monde, la Gendarmerie nationale a annoncé hier qu’une des personnes interpellées lundi avait été mise en examen pour contrefaçon en bande organisée, blanchiment aggravé et travail dissimulé. Rien que pour ce premier chef d’accusation, l’intéressé risque jusqu’à sept ans de prison et 750 000 euros d’amende (sans parler des dommages et intérêts que ne manqueront pas de réclamer les ayants droits). Le juge des libertés devrait prochainement statuer sur son placement en détention provisoire, réclamé par le Parquet.

Un second individu, arrêté en Andorre, serait en attente d’extradition vers l’Hexagone. France Info précise que « selon le parquet, la procédure pourrait prendre quelques semaines si le suspect accepte l'extradition, plusieurs mois s'il s'y oppose ». Les deux protagonistes sont présentés par les autorités françaises comme des « récidivistes », de 24 et 26 ans d'après La Dépêche.

Quant aux trois autres personnes (au moins) qui furent interpellées lundi dans le cadre de cette affaire, il semblerait qu’elles aient été remises en liberté mercredi.

zone téléchargement

450 000 euros d'avoirs saisis, des voitures de luxe...

La Gendarmerie a enfin confirmé que des perquisitions avaient été menées en France, en Allemagne, en Islande, en Andorre et à Chypre. Plus de 450 000 euros « en avoirs criminels sur comptes bancaires » ont été saisis, ainsi que trois véhicules.

Le préjudice pour les ayants droit est pour l’instant évalué par les autorités à 75 millions d’euros, même si un acteur impliqué dans le dossier nous confie qu’au regard du nombre « colossal » de téléchargements permis par ce site, ce chiffre devrait être revu à la hausse.

123 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 01/12/16 à 08:59:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

spectacles vivants

traduction de "live show" ? Ils sont bons à l'Alpa

Avatar de gavroche69 Abonné
Avatar de gavroche69gavroche69- 01/12/16 à 09:00:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

DL or not DL, that is the question...

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 01/12/16 à 09:01:48

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ah bah c'est un préjudice aux intermittents du spectacle, c'est pour ça qu'ils se sont fait arrêter

Avatar de Vekin INpactien
Avatar de VekinVekin- 01/12/16 à 09:03:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Honnêtement, je n'ai pas pitié pour eux. On ne parle pas d'humbles passionnés qui décident de partager la culture librement, mais d'une bande organisée dont le seul intérêt semble être la recherche de profit

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 01/12/16 à 09:08:59

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Et en quoi sont-ils différents de n'importe quel major de l'industrie du disque ?

Édité par Obidoub le 01/12/2016 à 09:12
Avatar de YohAsAkUrA INpactien
Avatar de YohAsAkUrAYohAsAkUrA- 01/12/16 à 09:12:18

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Vekin a écrit :

Honnêtement, je n'ai pas pitié pour eux. On ne parle pas d'humbles passionnés qui décident de partager la culture librement, mais d'une bande organisée dont le seul intérêt semble être la recherche de profit

un peu comme la SACEM et toutes les maisons de production? 
Parce que bon... dans ce milieu, si tu t'apelles pas Madona ou Bieber  , on a beau diffuser ta musique a gogo a la radio tu reçois queudalle....

Ce qui hallucine le plus c'est que l'agresseur de madame Michu qui l'a agressée et violée, lui il se prend du surcis....
 
 

Avatar de QuickTurtle INpactien
Avatar de QuickTurtleQuickTurtle- 01/12/16 à 09:14:26

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Vekin a écrit :

Honnêtement, je n'ai pas pitié pour eux. On ne parle pas d'humbles passionnés qui décident de partager la culture librement, mais d'une bande organisée dont le seul intérêt semble être la recherche de profit

La justice ne fait pas de différence. La contrefaçon est de la contrefaçon.

Avatar de aGuy INpactien
Avatar de aGuyaGuy- 01/12/16 à 09:17:03

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

On parle de ayants droit ? 

Avatar de Ski-lleR INpactien
Avatar de Ski-lleRSki-lleR- 01/12/16 à 09:19:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Il serait interessant de savoir comment ils ont été remonté.

Deja ils étaient derrière Cloudflare, donc nécessitée de s'adresser à eux pour avoir l'ip réel.

Ensuite il existe des hebergeurs qui ne demande qu'une adresse mail, et qui permettent de payer en bitcoin (passé au mixeur bien entendu).

Idem pour les noms domaine d'ailleurs.

Après faut aussi s'assurer de ne jamais se connecter directement aux serveurs (merci les vpn no log)

En supposant qu'ils aient appliqués ces précautions, il reste le problème des régis publicitaires, à ce niveau il faut forcement leur filer un compte bancaire pour les paiements, et vu l'argent qu'ils brassaient ca doit laisser des traces.

Avatar de gavroche69 Abonné
Avatar de gavroche69gavroche69- 01/12/16 à 09:21:02

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ski-lleR a écrit :

Il serait interessant de savoir comment ils ont été remonté...

Là en l'occurrence il me semble plutôt qu'ils ont été "démontés"...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 13