LDLC poursuit sa croissance avec un premier semestre encourageant

Le milliard ! Le milliard !
Economie 2 min
LDLC poursuit sa croissance avec un premier semestre encourageant

Groupe LDLC a présenté ses résultats pour le premier semestre de son exercice 2016/2017. L'intégration de materiel.net a permis à l'entreprise de faire un grand bond en avant, et même en excluant sa dernière acquisition, la croissance reste de mise.

Depuis la finalisation du rachat de Materiel.net, LDLC n'en finit pas d'enchaîner les bons résultats. Sur le premier semestre, l'entreprise a ainsi annoncé un chiffre d'affaires de 221,1 millions d'euros, en hausse de 54 % sur un an. Une croissance que le revendeur doit principalement à l'intégration de son ancien concurrent, mais pas seulement. 

Une croissance soutenue, même sans rachat

Le fait est qu'à périmètre constant, c'est-à-dire sans tenir compte du rachat de la maison mère de Materiel.net, le groupe affiche une croissance de 10,2 % de son chiffre d'affaires, preuve que même sur ses activités historiques, les affaires vont bien pour l'entreprise lyonnaise. 

L'EBITDA de LDLC est quant à lui passé de 6,5 millions d'euros au premier semestre 2015 à 10,1 millions d'euros, soit une progression de 55 %. Plus important encore, le ratio entre chiffre d'affaires et EBITDA a grimpé de 0,1 point, passant à 4,6 %. « Ces résultats démontrent notre capacité et notre maîtrise à intégrer avec succès Materiel.net et à poursuivre notre développement à un rythme soutenu », s'enorgueillit Olivier de la Clergerie, le directeur général du groupe.

Le résultat net est lui aussi en hausse et atteint désormais 4,6 millions d'euros, soit 27 % de mieux que l'an dernier à la même période. 

Des indicateurs encourageants et des objectifs ambitieux

Le revendeur lyonnais a également fait étalage de données annexes montrant sa bonne forme du moment. Le nombre de créations de comptes serait ainsi en forte progression, avec 238 000 ouvertures entre avril et septembre 2016, contre 154 000 un an plus tôt. Ce chiffre tient toutefois compte de l'arrivée de Materiel.net dans le groupe et doit donc être pris avec des pincettes.

Autre donnée notable : le coût du panier moyen est en nette hausse lui aussi. Il est ainsi passé de 311 euros hors taxes en septembre 2015 à 330 euros aujourd'hui. L'entreprise maintient également ses objectifs de « croissance à deux chiffres » pour l'année et d'atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2021.

Enfin, LDLC ne croule pas encore sous le poids de la dette. Son endettement net n'est en effet que de 39,9 millions d'euros, ce qui reste facilement supportable au vu de son EBITDA annuel, qui s'établissait à 15 millions d'euros en 2015. En bourse, l'action du groupe connait une hausse de 2,2 % au moment où nous rédigeons cette actualité.  Cela valorise l'ensemble à 225 millions d'euros, soit 27 % de mieux qu'au début de l'année.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !