Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

HP Inc : les ventes d’imprimantes reculent encore, le PC sauve la mise

Le monde à l'envers
Economie 3 min
HP Inc : les ventes d’imprimantes reculent encore, le PC sauve la mise

HP Inc a terminé son année de meilleure manière que prévu. Sur les trois derniers mois, l'entreprise est en croissance, non pas grâce à ses imprimantes, mais plutôt au marché du PC, sur lequel la marque reprend du poil de la bête.

Les trois derniers mois auront été plus que productifs pour HP, qui retrouve le chemin de la croissance. L'entreprise a réalisé au quatrième trimestre un chiffre d'affaires de 12,512 milliards de dollars, en hausse de 2 % sur un an. Une progression certes encore marginale, mais qui contraste avec le recul observé lors des trimestres précédents.

Depuis sa scission début 2015, l'entreprise voyait son chiffre d'affaires reculer nettement, avec des chutes qui ont pu atteindre près de 15 % sur un an au plus fort de la crise. Mais à force de restructurations, aussi bien du côté du personnel que de ses gammes, le constructeur américain est parvenu à renverser la vapeur. 

HP Q4 16

Il y a toutefois un point sur lequel HP n'a pas encore retrouvé sa forme d'antan : la rentabilité. HP Inc reste nettement bénéficiaire, mais plus dans les mêmes largeurs que par le passé. L'an dernier, l'entreprise annonçait un bénéfice net de 1,323 milliard de dollars sur le dernier quart de l'année, contre 492 millions aujourd'hui sur la même période.  

À contre-courant sur le marché du PC

Sur les trois derniers mois, HP a enregistré un chiffre d'affaires de 8,018 milliards de dollars, soit 4 % de mieux que l'an dernier, pour sa branche Personal Systems qui regroupe les ventes de PC fixes et portables. Contrairement au trimestre précédent où les machines de bureau continuaient de voir leurs revenus reculer, sur le quatrième trimestre, l'ensemble des produits ont permis de réaliser ce score. 

HP Q4 16

Du côté des ordinateurs portables, on note ainsi une hausse de 6 % des revenus sur un an, avec des volumes qui progressent de 9 %. Pour les machines fixes, la hausse est de 2 % en valeur et de 1 % en volume. Les portables comptent par ailleurs pour la majeure partie du chiffre d'affaires (58 %), contre 32 % seulement pour les modèles de bureau. Le reste est réparti entre les stations de travail et les autres formats.

Dernier point de détail, la branche PC reste rentable et a généré un bénéfice opérationnel de 346 millions de dollars. 

La branche impression se fait un sang d'encre

La branche Printing traverse quant à elle une phase difficile. Son chiffre d'affaires continue inexorablement de chuter depuis bientôt trois ans. Au dernier trimestre, il est ainsi question de 4,558 milliards de dollars de revenus, soit une baisse de 8 % sur un an.

HP Q4 16

Pire encore, la rentabilité de cette frange de HP s'est brutalement érodée, avec une marge opérationnelle qui a fondu de 20 % à seulement 14 % au dernier trimestre. Une variation brutale qui a tout de même permis à cette activité d'engranger un bénéfice opérationnel de 637 millions de dollars.

Si HP ne se prononce pas sur l'évolution de la valeur des ventes d'imprimantes, préférant se concentrer sur la hausse des volumes (+1 % sur un an), du côté des consommables, c'est encore la douche froide, avec des revenus en baisse de 12 % sur un an. La marque compte sur les abonnements à son programme Instant Ink pour remonter la pente dans ce domaine, celui-ci proposant aux particuliers de payer un abonnement mensuel pour leurs consommables avec un tarif dépendant du nombre de pages imprimées.

En bourse, ces résultats ont été accueillis plutôt fraichement, l'action HP Inc reculant de 6,7 % alors que le NASDAQ ne perdait que 0,1 %. Le géant américain du PC reste tout de même valorisé à environ 25,3 milliards de dollars, soit environ 25 % de plus qu'au début de l'année.

20 commentaires
Avatar de domFreedom INpactien
Avatar de domFreedomdomFreedom- 24/11/16 à 15:15:40

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Bon ben, y'reste plus qu'à ce que la branche Printing rachète à nouveau la branche PC...
Et l'an prochain, on refait l'inverse...

Avatar de eb303 Abonné
Avatar de eb303eb303- 24/11/16 à 15:20:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ben HP avec ses imprimantes à cartouches "intelligentes", qui font que l'imprimante ne veut plus marcher dès que la cartouche n'est pas reconnue (genre problème débile de contacts plus alignés comme j'ai eu), tu m'étonnes qu'il y a de moins en moins de monde qui en veut…

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 24/11/16 à 15:23:39

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Perso, j'imprime environ 1 fois par mois et suis passé d'une imprimante jet d'encre qui s'encrassait tout le temps à une laser, et c'est le bonheur le plus total
ça imprime bien, ça imprime vite, et tu peux imprimer une fois par mois sans souci

Avatar de Agent Orange INpactien
Avatar de Agent OrangeAgent Orange- 24/11/16 à 15:29:18

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Et moi j'avais trouvé il y a 2 ans sur Amazon, une cartouche de toner 5000 pages pour 25 euros. Je suis toujours dessus et à mon avis pour pas mal de temps encore.

Avatar de jinge INpactien
Avatar de jingejinge- 24/11/16 à 15:33:58

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Expérience d'hier
L'achat:

  • achat d'imprimante HP

  • le conseiller note tout de même: pour pouvoir scanner, il faut absolument qu'il y ait de l'encre dans les cartouches

  • non vos anciennes cartouches ne seront pas compatibles

    L'installation du matériel:

  • Pas de soucis pour installer le matériel et connecter au wifi (bon c'est relou avec un mini écran de taper un mot de passe mais ça ne se fait qu'une fois)

     Installation des drivers.... Là c'est une autre histoire!

  • Téléchargements d'un installeur à 10ko/s (même pour 6Mo ça fait long l'histoire!)

  • 50 écrans à passer pour arriver à l'installation des drivers: il faut (enfin ils le présentent comme ça) s'inscrire sur leur service, s'inscrire pour recevoir automatiquement des cartouches, puis  ensuite s'inscrire pour télécharger les drivers (entrer un code postal, mais comme on ne peut pas choisir le pays, ça retourne code invalide). Solution: tenter de fermer la fenêtre, et à ce moment là oh miracle, une popup s'ouvre et demande si on veut passer directement à l'étape de téléchargement...

  • Téléchargement des 100Mo à 10ko/s... Ben ça fait très long!

  • Installation: ENFIN!
     

Avatar de zhebulonn Abonné
Avatar de zhebulonnzhebulonn- 24/11/16 à 15:54:36

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

jinge a écrit :

Expérience d'hier
L'achat:

  • achat d'imprimante HP
  • le conseiller note tout de même: pour pouvoir scanner, il faut absolument qu'il y ait de l'encre dans les cartouches

Édité par zhebulonn le 24/11/2016 à 15:54
Avatar de Rhalph Abonné
Avatar de RhalphRhalph- 24/11/16 à 15:58:04

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le jour où les fabricants d'imprimantes arrêteront de prendre leurs clients pour des cons, peut-être qu'ils arrêteront de perdre lesdits clients...

Avatar de Cashiderme INpactien
Avatar de CashidermeCashiderme- 24/11/16 à 16:31:09

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Rhalph a écrit :

Le jour où les fabricants d'imprimantes arrêteront de prendre leurs clients pour des cons, peut-être qu'ils arrêteront de perdre lesdits clients...

Je crois surtout que pas mal de gens se rendent compte qu'une imprimante, ça leur sert à rien. Les besoins était énormes, marketing aidant, lors de la transition numérique, quand le PC et internet ont débarqué chez le grand public. Il fallait tout imprimer, mails, photos (3 litres d'encre chacune sur du papier brillant hors de prix, svp), recettes, etc. Par habitude plus que part nécéssité.
On ne voyait pas l'ordinateur comme moyen de stockage et consultation, mais comme outil de transition entre une version du document, plus facile à obtenir ainsi, avant son archivage sur papier, "comme d'habitude". La pub a aussi poussé un élan créatif qui s'est très vite essouflé finalement.
Aujourd'hui les besoins ont grandement évolués, en plus des consciences qui pour beacoup considèrent aujourd'hui l'impression domestique comme un gouffre à poignon. Beaucoup d'imprimantes que je connais, la mienne comprise, prennent la poussière au fond du garage en attendant un hypothétique voyage vers la déchetterie. Certes on aura toujours besoin d'imprimer des choses. Mais il n'y a aucune raison que ce marché, qui n'a servi qu'à une transition d'usages, ne finissent par se casser la gueule.

Édité par Cashiderme le 24/11/2016 à 16:31
Avatar de eb303 Abonné
Avatar de eb303eb303- 24/11/16 à 16:47:59

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

S'il n'y a plus d'encre, si les cartouches sont mal installées, ou si elles ne sont pas reconnues pour une raison ou pour une autre, ton imprimante est "briquée" en gros, tu ne peux plus rien en faire, genre, du tout.

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 24/11/16 à 16:52:36

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est surtout que la plupart des administrations (publiques ou non) voulaient encore du papier (le mieux étant celles qui voulait absolument un fax alors qu'elles avaient un mail <_<"). Donc imprimer était nécessaire.

Maintenant, on a des formulaires en ligne sécurisé, des disques pouvant contenir des milliards de documents scannés, etc.

Le problème ne venait pas des utilisateurs (au contraire) mais bien des gens en face qui voulait du papier à tout prix.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2