Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

[MàJ] La Sacem derrière la fermeture de What.cd

C'est la what
Droit 2 min
[MàJ] La Sacem derrière la fermeture de What.cd
Crédits : jmiks/iStock/Thinkstock
Mise à jour :

La Sacem nous a confirmé être à l’origine de la procédure ayant conduit à la saisie de serveurs du tracker What.cd, qui a fermé ses portes jeudi 17 novembre (lire ci-dessous). « Cette intervention fait suite au travail d’enquête mené depuis plus de deux ans par la Sacem », indique l’organisation. « Elle met ainsi fin à un préjudice évalué à 41 millions d’euros pour les créateurs. » La Sacem se dit « satisfaite d’avoir contribué à mettre fin à ce service en ligne de contrefaçon de masse en bande organisée, inédit par son ampleur et par sa dimension internationale ».

What.cd, le célèbre tracker Torrent privé de musiques, a fermé ses portes jeudi 17 novembre, vraisemblablement suite à une opération de la police française. Ses responsables assurent avoir fait disparaître toutes les données en lien avec leur site.

La douche risque d’être froide pour les audiophiles habitués à What.cd.  En raison « d’événements récents », la plateforme a annoncé hier qu’elle jetait l’éponge. « Nous ne sommes pas susceptibles de revenir bientôt sous notre forme actuelle. Toutes les données du site et de nos utilisateurs ont été détruites », indique désormais la page d’accueil de la plateforme, qui proposait au téléchargement, et après inscription, plusieurs millions de titres.

Une opération menée suite à une plainte de la SACEM ?

Selon Zataz, ces « événements récents » ne seraient autre qu’une descente des gendarmes du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N). Les militaires auraient « saisi les serveurs mails, irc et trackers » de What.cd, notamment dans le Nord, les machines hébergeant ces informations étant propriété d’OVH et Free.

La SACEM pourrait avoir été à l’origine de cette opération, même si l’organisation n’a pour l’instant pas répondu à nos sollicitations à ce sujet.

Aucune arrestation n’a été annoncée à l’heure où nous écrivons ces lignes.

What.cd assure avoir détruit les données relatives à ses utilisateurs

L’équipe de What.cd a simplement réagi sur Twitter en affirmant que les informations selon lesquelles ses bases de données auraient été saisies étaient inexactes. La situation reste donc assez floue.

TorrentFreak rappelle enfin que What.cd avait vu le jour en 2007, quelques jours après la fermeture d’un autre tracker spécialisé dans la musique : OiNK. Pour beaucoup de ses utilisateurs, ajoute The Verge, ce site était avant tout un repaire de raretés (albums peu connus, formats de haute qualité non disponibles via l'offre légale...), même si de nombreuses contrefaçons y étaient visiblement proposées.

120 commentaires
Avatar de mr.tux Abonné
Avatar de mr.tuxmr.tux- 18/11/16 à 08:52:34

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Et un de plus 

Avatar de Capslock INpactien
Avatar de CapslockCapslock- 18/11/16 à 08:56:16

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Un de plus :(
Je me demande ce que risquent les membres si jamais les BDD étaient réellement saisies...

Avatar de Takaï INpactien
Avatar de TakaïTakaï- 18/11/16 à 09:03:52

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

A part pour les gros uploader je dirais pas grand chose.

Avatar de white_tentacle Abonné
Avatar de white_tentaclewhite_tentacle- 18/11/16 à 09:06:16

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Capslock a écrit :

Je me demande ce que risquent les membres si jamais les BDD étaient réellement saisies...

Pas grand chose, si les bdds ne contiennent que des logins.

S’il y a des historiques de téléchargement, c’est un peu différent. Après, je ne pleurerai pas pour un tracker privé. Les tracker privés c’est mal.

Avatar de alliocha1805 Abonné
Avatar de alliocha1805alliocha1805- 18/11/16 à 09:09:32

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

white_tentacle a écrit :

Pas grand chose, si les bdds ne contiennent que des logins.

S’il y a des historiques de téléchargement, c’est un peu différent. Après, je ne pleurerai pas pour un tracker privé. Les tracker privés c’est mal.

Les trackers privé ça évite les gens qui prennent sans donner et qui donc RUINENT le P2P (faut partager pour que ça fonctionne).

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 18/11/16 à 09:10:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'était risqué d'héberger les serveurs en France.

Avatar de Capslock INpactien
Avatar de CapslockCapslock- 18/11/16 à 09:10:38

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Takaï a écrit :

A part pour les gros uploader je dirais pas grand chose.

Quid du simple membre avec une seedbox qui atteint des dizaines de Tb d'upload ? =/
J'ai un ami sur un autre site dans ce cas qui s'inquiète... 

white_tentacle a écrit :

Pas grand chose, si les bdds ne contiennent que des logins.

S’il y a des historiques de téléchargement, c’est un peu différent. Après, je ne pleurerai pas pour un tracker privé. Les tracker privés c’est mal.

J'avoue être assez partagé sur ce point. Avec la quantité de sites qui tombent, je comprends que certains veulent se protéger en restant privés (mais on voit que ça ne marche pas toujours)

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 18/11/16 à 09:15:35

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Capslock a écrit :

  J'avoue être assez partagé sur ce point. Avec la quantité de sites qui tombent, je comprends que certains veulent se protéger en restant privés (mais on voit que ça ne marche pas toujours) 

Je doute que les trackers "privées" donnent une confidentialité. En effet, il faut qu'ils soient un minimum connus sinon les fichiers ne s'échangent pas.
Comme le dis alliocha1805, c'est pour éviter les leechers qui ne seed jamais.

Avatar de flo_inc INpactien
Avatar de flo_incflo_inc- 18/11/16 à 09:17:56

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

J'ai toujours cru que ce tracker était américain !

Avatar de white_tentacle Abonné
Avatar de white_tentaclewhite_tentacle- 18/11/16 à 09:18:49

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Capslock a écrit :

J'avoue être assez partagé sur ce point. Avec la quantité de sites qui tombent, je comprends que certains veulent se protéger en restant privés (mais on voit que ça ne marche pas toujours)

Je pense surtout que c’est l’inverse qu’il faut faire. Il faut trouver des moyens de mettre l’annuaire de liens dans une DHT. Il y a des choses qui existent aujourd’hui, mais à ma connaissance, rien qui puisse être mis en œuvre de manière simple.

Si on veut centraliser, c’est souvent par volonté de monétiser la chose. Et là, pareil, je ne pleurerai pas pour ces gens. Dans partage non marchand, les deux termes sont d’égale importance.

Reste l’argument du ratio, mais sachant qu’on utilisateur avec une grosse bp peut en alimenter une bonne cinquantaine d’autres, je ne sais pas à quel point l’argument est réel.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12