Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Sigfox lève 150 millions d'euros et veut couvrir 60 pays d'ici 2018

De 0 à 60 pays en sept ans
Economie 2 min
Sigfox lève 150 millions d'euros et veut couvrir 60 pays d'ici 2018
Crédits : chombosan/iStock

Sigfox vient d'annoncer le bouclage d'une importante levée de fonds. Le spécialiste de l'Internet des objets a récolté 150 millions d'euros, une somme qui doit l'aider à accélérer son développement et à étendre son réseau.

De plus en plus d'acteurs s'intéressent aux réseaux bas débit. Les opérateurs traditionnels tels qu'Orange et Bouygues (via sa filiale Objenious) tentent de s'approprier une part de ce gâteau qui s'annonce juteux en déployant leur solution maison, basée sur la technologie LoRa. De son côté, Sigfox, qui assurait encore le mois dernier « venir en paix », est en train d'affuter ses armes. 

150 millions pour développer le réseau

Cela passe par l'annonce aujourd'hui du bouclage d'une levée de fonds d'un montant de 150 millions d'euros, à laquelle des investisseurs prestigieux ont participé. Une annonce un peu plus retentissante que son Big Bang du mois dernier, qui se résumait à un renouvellement de son identité visuelle et à une déclaration de paix à l'attention de ses concurrents s'appuyant sur LoRa.

On retrouve dans cette liste Air Liquide, Bpifrance (dont la gouvernance est critiquée par la Cour des comptes), Intel Capital ou encore Salesforce et Total. Aucune mention de la valorisation du groupe ne nous est parvenue, il est donc encore trop tôt pour savoir si nous sommes en présence ou non ici de la prochaine « licorne » made in France.

Sigfox compte employer ces nouveaux moyens afin « d'accélérer l’expansion de son réseau international et atteindre une couverture mondiale ». Ce dernier point est d'ailleurs plutôt ambitieux au vu de l'étendue actuelle du réseau bas débit de l'entreprise. Si la France et les pays voisins sont assez largement couverts, ailleurs la présence du groupe reste très parcellaire, ne serait-ce qu'aux États-Unis.

Contrairement aux réseaux basés sur LoRa qui s'arrêtent généralement aux frontières du pays des opérateurs qui le déploient, Sigfox peut proposer une couverture globale, à condition d'y mettre les moyens pour installer ses antennes. Une carte du réseau Sigfox actuellement en service est disponible ici.

Couvrir 90 % du PIB mondial d'ici deux ans

Le spécialiste de l'IoT espère néanmoins couvrir 60 pays représentant 90 % du PIB mondial d'ici la fin 2018, contre seulement 26 nations aujourd'hui. Une ambition qui nécessitera d'importants moyens pour se réaliser, et c'est bien là que les 150 millions d'euros fraîchement injectés dans l'entreprise vont intervenir.

Pour la suite, Sigfox qui pour l'instant ne publie pas ses comptes, estime être en mesure d'atteindre l'équilibre financier à cette date. Une étape que la société ne peut pas encore remplir malgré les 10 millions d'objets enregistrés sur son réseau.

22 commentaires
Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 19/11/16 à 08:57:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ne pas s'arrêter aux frontières, c'est un sacré atout pour, par exemple la localisation GPS/GNSS, ou tout simplement pour vendre des objets connectés qui n'ont pas besoins d'être différenciés en fonction du lieu d'utilisation. Rien que pour cela LoRa ne fait pas d'ombre à Sigfox, d'où la bienveillance de ces dernierS.

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 19/11/16 à 09:39:44

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Quelqu'un peut m'expliquer l'utilité de ce type de réseau et comment il peut avoir une aussi grosse couverture ?

Avatar de t1nt1n INpactien
Avatar de t1nt1nt1nt1n- 19/11/16 à 09:59:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Réseau basse consommation, ce qui permet à des objets connectés de fonctionner avec des ressources énergétiques limitées (batteries,...). Aussi par rapport à l'internet traditionnel, ça permet de s'affranchir des intermédiaires (box internet avec abo, opérateur mobile avec carte sim, ...)

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 19/11/16 à 10:50:43

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

du il se base sur quel infra? (satellite, antenne,...)

Avatar de t1nt1n INpactien
Avatar de t1nt1nt1nt1n- 19/11/16 à 11:18:25

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est des antennes terrestres, la portée va jusqu'à 1000km (ondes longues) donc la densité d'antennes nécessaire est relativement faible. La techno est incompatible avec les infras existantes (GSM,...), il faut donc installer de nouvelles antennes.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 19/11/16 à 11:30:29

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

ThomasBrz a écrit :

Quelqu'un peut m'expliquer l'utilité de ce type de réseau et comment il peut avoir une aussi grosse couverture ?

C'est un réseau bas débit donc il peut se servir de fréquences beaucoup plus basses que celles des réseaux mobiles classiques. Et comme les fréquences sont "basses", à puissance équivalente, elles vont beaucoup plus loin et traversent bien mieux les murs.
Donc autant il faut qq dizaines de milliers d'antennes 3G pour couvrir le pays, il en faut seulement qq centaines ou un gros millier pour un réseau sigfox.
En plus, comme le réseau est bas débit, il coute beaucoup moins cher en équipements. Et tout le réseau, les protocoles, etc sont optimisés pour une communication utilisant le minimum d'énergie possible coté "client".

Bref, c'est très pratique d'avoir un réseau peu cher de ce genre pour certains besoins notamment pour les IoT.

Édité par KP2 le 19/11/2016 à 11:32
Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 19/11/16 à 11:35:14

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

t1nt1n a écrit :

ça permet de s'affranchir des intermédiaires (box internet avec abo, opérateur mobile avec carte sim, ...)

Pas vraiment: sigfox est un protocole/réseau propriétaire. Pour accéder au réseau il faut payer Sigfox.
Deux objet connectés ne peuvent pas communiquer ensemble, ils ne peuvent que communiquer avec Sigfox, qui ensuite route les info vers le 'propriétaire'.

Ensuite, sigfox c'est du tres tres tres bas debit. 140 message de 12byte par jour max (a 300bit/s).

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 19/11/16 à 11:41:21

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

XXC a écrit :

Pas vraiment: sigfox est un protocole/réseau propriétaire. Pour accéder au réseau il faut payer Sigfox.
Deux objet connectés ne peuvent pas communiquer ensemble, ils ne peuvent que communiquer avec Sigfox, qui ensuite route les info vers le 'propriétaire'.

D'un coté, c'est plutot bien que les appareils ne puissent pas communiquer entre eux de cette façon. Par contre, effectivement, l'énorme défaut et que tout passe par Sigfox. Et si je me trompe pas, c'est pas juste du routage, y'a aussi du traitement d'où le problème.
D'ailleurs, y'a qq concurrents sur le marché dont les opérateurs historiques et particulièrement Orange qui travaille sur LoRa.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 19/11/16 à 13:07:15

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

En tout cas, c'est tellement rare qu'une startup produisant de la "vraie" techno reste en France et qu'en plus elle arrive à lever autant d'argent, ça mérite clairement d'être salué...
Mais bon, c'est encore pas demain la veille qu'une boite de ce genre réussira à lever autant d'argent uniquement en France (ou même en Europe) et c'est bien dommage. J'aimerais bien que cet aspect des choses évolue rapidement aussi...

Avatar de A-snowboard INpactien
Avatar de A-snowboardA-snowboard- 19/11/16 à 15:19:06

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

KP2 a écrit :

En tout cas, c'est tellement rare qu'une startup produisant de la "vraie" techno reste en France et qu'en plus elle arrive à lever autant d'argent, ça mérite clairement d'être salué...
Mais bon, c'est encore pas demain la veille qu'une boite de ce genre réussira à lever autant d'argent uniquement en France (ou même en Europe) et c'est bien dommage. J'aimerais bien que cet aspect des choses évolue rapidement aussi...

D'un autre coté, j'avais lu un article très intéressant de la tribune (je te fais un scan si tu veux si je retrouve l'article exact) : en gros,
-En France on est plus "frileux" pour investir et sur des sommes plus modeste. En contre parti les start-up financés ferment très peut car on s'est assuré que le peut aboutir.

  • Londre par exemple payent plus facilement et avec des sommes plus grosses mais en conséquent, pas mal de start-up ferme.

Ce sont deux philosophies différentes.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3