Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Bouygues Telecom : contrôle parental à 3 euros par mois avec « Parents dans les parages »

Fais pas ci, fais pas ça
Mobilité 3 min
Bouygues  Telecom : contrôle parental à 3 euros par mois avec « Parents dans les parages »
Crédits : JackF/iStock

Bouygues Telecom annonce aujourd'hui un service de contrôle parental à ses clients. Facturé 3 euros par mois, il permet de gérer un maximum de 10 terminaux fixes et mobiles. Pour cela, l'opérateur s'appuie sur une offre déjà disponible depuis longtemps : Parents dans les parages.

Entre les renouvellements des forfaits chez SFR, l'arrivée des offres « by Canal » chez Free Mobile et Orange, les choses bougent dans le secteur des télécoms. Pendant ce temps, Bouygues Telecom reste relativement discret, si ce n'est pour répondre à la promotion de RED by SFR (10 euros par mois avec appels, SMS/MMS et 20 Go de 4G) avec une offre B&You équivalente à 9,99 euros par mois, pendant un an.

Un service de contrôle parental à 3 euros par mois

Néanmoins, nous avons aujourd'hui droit à une annonce. De nouvelles offres sur le fixe et/ou le mobile pour répondre à la concurrence ? Non, simplement un service de contrôle parental baptisé « Parents dans les parages ». Il est disponible sur les ordinateurs sous Windows, ainsi que sur les terminaux mobiles sous Android ou iOS.

Il permet évidemment de filtrer les contenus d'Internet en fonction de l'âge de l'enfant et il dispose d'un « moteur de recherche sécurisé ». Les parents peuvent également contrôler les applications installées sur les smartphones de leurs enfants, ainsi que le temps de connexion via des plannings individuels. 

Enfants et parents peuvent interagir via l'application de contrôle parental : les premiers peuvent demander une rallonge de leur durée de connexion, tandis que les seconds peuvent déconnecter un appareil en direct si besoin.

Parents dans les paragesParents dans les paragesParents dans les paragesParents dans les paragesParents dans les parages

Bouygues Telecom explique que ce service est pilotable à distance via une interface d’administration dédiée aux parents et accessible depuis « n’importe quel appareil connecté ». L'opérateur précise que cette offre s'appuie sur une application développée par la start-up nantaise Ars Nova Systems.

Ce service est facturé 3 euros par mois, sans engagement, avec le premier mois offert. Un maximum de 10 appareils peut être contrôlé. Il est possible d'y souscrire depuis l'espace client de Bouygues Telecom (rubrique Mes options), dans les boutiques ou via le service client.

Le placement tarifaire est pour le moins étrange puisqu'Ars Nova Systems propose sa solution Parents dans les parages pour... 2,99 euros par mois, ou 29 euros par an. Pour le même service, Bouygues Telecom est donc 1 centime plus cher et ne permet apparemment pas de profiter de la réduction sur un an :

Parents dans les parages
Le service Parents dans les parages tel que proposé par Ars Nova Systems

Du contrôle parental aussi chez SFR, inclus dans l'option FAMiLY

Pour rappel, Bouygues Telecom n'est pas le seul à s'intéresser à ce secteur. En effet, si Joe Mobile avait proposé une fonctionnalité intéressante en son tempsSFR propose depuis longtemps son pack SFR family, un service de contrôle parental à 5 euros par mois, mais pour 5 équipements au lieu de 10 chez Bouygues Telecom.

La marque au carré rouge exploite de son côté la solution développée par la société Xooloo (voir cette actualité). Depuis le mois d'avril, ce service est également inclus dans l'option SFR FAMiLY (qui permet entre autres de partager de la data et des extras).

27 commentaires
Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 09/11/16 à 10:43:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Il n'y avait pas une loi qui imposait la fourniture d'un contrôle parental gratuit aux abonnés à une époque?

Avatar de code INpactien
Avatar de codecode- 09/11/16 à 10:47:25

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Freebox compagnon, parentale inclus.…

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 09/11/16 à 10:51:24

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Levez la main ceux qui ont eu droit au contrôle parental par camouflage des cables d'alimentation par leurs parents ? \o_

Ceux qui ont contourner avec des câbles d'autre matos ? \o/

Le bon vieux temps

Pour me punir d'une mauvaise note, ma mère avait débranché et emporté le câble d'alim de ma PS1... même câble que le magnétoscope

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 09/11/16 à 10:51:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

wanou2 a écrit :

Il n'y avait pas une loi qui imposait la fourniture d'un contrôle parental gratuit aux abonnés à une époque?

Il y a bel et bien une loi, mais:

  • elle n'impose pas la gratuité de l'outil
  • elle ne définit pas clairement la finalité et les fonctionnalités de l'outil
  • elle ne définit pas de sanction en cas de non respect de la loi.

C'était dans le texte pour la confiance dans l'économie du numérique ... de 2004. Visiblement pas modifiée depuis... une casserole de 12 ans.

Édité par Nozalys le 09/11/2016 à 10:54
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 09/11/16 à 10:58:51

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

ah tiens moi non mais un ami oui, on était au collège

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 09/11/16 à 11:09:03

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Le placement tarifaire est pour le moins étrange puisqu'Ars Nova Systems propose sa solution Parents dans les parages pour... 2,99 euros par mois, ou 29 euros par an.

Ca permet aux parents de pas réfléchir à chercher la solution adéquate et de ne pas augmenter le cercle de confiance
BT s'en occupe, pas besoin de chercher plus loin

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 09/11/16 à 11:10:36

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mes parents cachaient le disque dur qui était rackable...
Je l'ai trouvé en 2 minutes...

J'ai aussi fait sauter un code de bios d'un coup de cavalier sur la carte mère...

Et finalement, ils ont abandonné puisque je rendais tous mes devoirs à la maison (tous ceux où les profs ne me forçaient pas à voir mon horrible écriture) en les ayant tapés.

J'ai eu un PC juste à côté de ma chambre dès 1988 avec une imprimante laser aussi, je suis un cas désespéré, j'avais 6 ans.

Avatar de hellmut Abonné
Avatar de hellmuthellmut- 09/11/16 à 11:12:44

Signaler ce commentaire aux modérateurs :


1- cable de la télé confisqué.
=> cable d'alim standard deux broches, pris le cable du magnéto
2- cable du magnéto confisqué
=> idem. pris le cable de ma chaine.
3- grands moyens: télé enfermée dans le bureau
=> suite à ça, examen de la clé du bureau, constatation différence minime avec ma clé de chambre, limage de la clé de chambre, accès secret au bureau.
4- retour des vieux plus tôt que prévu, grillage, constatation que les gamins sont décidément très malins, abandon de la lutte.

Conclusion: les ados, c'est pas un cadeau, surtout qu'ils ont tout le temps de trouver la faille, contrairement aux vieux qui bossent, eux.
edit: NE PAS LAISSER TRAINER SA CLE. OPSEC FAIL

#nostalgie
tout ça pour mater XFiles. ^^

Édité par hellmut le 09/11/2016 à 11:16
Avatar de anonyme_69736061fe834a059975aa425bebeb6d INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Perso, pas de télé, pas de smartphone, pas de net.

Mes pandas et un bambou et ils te refont le monde ...et nos oreilles

Avatar de Wikus INpactien
Avatar de WikusWikus- 09/11/16 à 11:17:38

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Papa Panda a écrit :

Perso, pas de télé, pas de smartphone, pas de net.

Mes pandas et un bambou et ils te refont le monde ...et nos oreilles

... et le parquet

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3