Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Microsoft : Steve Ballmer évoque sa rupture avec Bill Gates sur le matériel

Et son plaisir de voir grimper l'action
Economie 3 min
Microsoft : Steve Ballmer évoque sa rupture avec Bill Gates sur le matériel

Steve Ballmer, l’ancien PDG de Microsoft, s’est exprimé sur certains chapitres de son passage à la tête du géant du logiciel. Il a notamment évoqué les fortes tensions qui pouvaient exister avec Bill Gates, particulièrement au sujet du matériel, sur lequel les deux hommes étaient diamétralement opposés.

Steve Ballmer n’est jamais réellement revenu sur certains chapitres clés de ses 14 ans en tant que PDG de Microsoft. Au cours d’une interview à Bloomberg, il s’est montré prolixe en la matière, évoquant assez directement certains pans difficiles de sa carrière, notamment une parfois tumultueuse relation avec Bill Gates, l’échec de Vista, sa difficile poussée vers la Xbox et la Surface ou encore le rachat de Nokia.

« Je ne savais pas comment gérer Bill »

Le tandem formé avec Bill Gates explique à lui seul un certain nombre de hauts et de bas au cours de son long mandat en tant que PDG. Il n’a pas directement créé Microsoft – qui a été fondée par Gates et Paul Allen en 1975 – mais a rejoint l’entreprise en 1980, à l’appel de Bill Gates, avec qui il avait étudié à Harvard. Prenant toujours plus d’importance dans la structure, il devient président en 1998, puis PDG en 2000.

Cette année semble avoir été difficile : « Quand je suis devenu PDG, nous avons eu une année particulièrement pourrie. Bill ne savait pas travailler pour qui que ce soit, et je ne savais pas comment le gérer. Je ne sais si j’ai appris par la suite ». Gates s’était en effet retrouvé à ce moment-là architecte logiciel en chef, et devenait en tant que tel un « employé », avec un patron. Ballmer avoue que sa vie « a énormément changé » quand le fondateur de Microsoft a quitté l’entreprise, en 2008. D’ailleurs, les produits dont il est personnellement fier, notamment Bing, Office 365 et Azure, sont arrivés après ce départ.

Des chocs consécutifs sur le matériel

L’ancien PDG a également évoqué l’une des plus grosses oppositions entre lui et Bill Gates : le matériel. Faire accepter la Xbox avait déjà été difficile, le conseil d’administration n’étant pas spécialement enthousiaste non plus. La situation s’est répétée – en pire – avec la Surface. Mais le « point culminant » est survenu avec les smartphones, expliquant en partie pourquoi la firme est arrivée si en retard dans ce marché.

En partie seulement, car l’autre facteur est l’échec de Vista, qu’il avait déjà décrit comme son « plus gros regret » en 2013 : « Nous aurions dû entrer plus tôt dans le marché des smartphones, et nous souffrions encore de ce que j’appellerais certains des effets de notre version Vista de Windows ». Rappelons qu’à mi-chemin du développement, jugeant les objectifs trop ambitieux, un « reset » était intervenu, la genèse du système ayant finalement pris cinq ans.

Très satisfait de l'évolution actuelle de Microsoft

L’un dans l’autre, il n’est pas mécontent de l’évolution de Microsoft sur les dernières années. Au contraire : étant lui-même l’un des plus gros actionnaires de l’entreprise, il ne peut qu’être ravi de l’augmentation régulière de l’action, qui a même dépassé récemment le plafond historique des 60 dollars atteint en 1999. Avec les félicitations de rigueur pour le nouveau PDG : « Je vois la valeur de l’action s’envoler, et tout ce qu’on peut en dire, c’est que le marché est naturellement d’accord avec la direction prise par Satya [Nadella] pour l’entreprise ».

Signalons tout de même que même si Nadella est effectivement crédité d’un important virage dans la stratégie de l’éditeur, plusieurs éléments essentiels ont été lancés par Ballmer, notamment tout ce qui touche au cloud. Dans les derniers résultats financiers de Microsoft, on pouvait d’ailleurs constater que le chiffre d’affaires de cette division grimpait de manière fort confortable.

71 commentaires
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 07/11/16 à 10:34:39

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

MS fonctionne mieux depuis que Balmer est parti en fait.

Avatar de sat57 INpactien
Avatar de sat57sat57- 07/11/16 à 10:36:11

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Une boite informatique qui a généré 1000 milliards de $ en valeur en plusieurs années, je dis respect.
Après il y'aura toujours le débat linux/windows. Depuis quelques années, c'est une boite qui s'est bien remis en cause et qui a beaucoup changé.

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 07/11/16 à 10:40:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Ah mais qu'est-ce que l'amour entre ces deux hommes?

Avatar de Gigatoaster INpactien
Avatar de GigatoasterGigatoaster- 07/11/16 à 10:43:28

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est marrant la perception des gens qui a changé au cours de ces 20 dernières années. Passer de Evil Company a quelque chose de pratiquement cool, bravo Microsoft

Avatar de thecis INpactien
Avatar de thecisthecis- 07/11/16 à 10:47:23

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Je veux bien entendre que ce mec a eu des difficultés avec le fondateur mais quand on le voit faire des shows en imitant des gorilles, on peut se demander si ce mec est clair dans sa tête.

Avatar de sentryman INpactien
Avatar de sentrymansentryman- 07/11/16 à 10:47:23

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

sat57 a écrit :

Une boite informatique qui a généré 1000 milliards de $ en valeur en plusieurs années, je dis respect.
Après il y'aura toujours le débat linux/windows. Depuis quelques années, c'est une boite qui s'est bien remis en cause et qui a beaucoup changé.

Ouais c'est un beau paquet de pognon.  Mais dans un marché quasi monopolistique c'est pas forcément ce qu'il y a de plus compliqué... Et lorsque l'on voit le foirage total de windows mobile, c'est pas ce qu'on appelle une réussite, idem le retour forcé du menu démarrer...

Édité par sentryman le 07/11/2016 à 10:47
Avatar de djelme INpactien
Avatar de djelmedjelme- 07/11/16 à 10:51:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Gigatoaster a écrit :

C'est marrant la perception des gens qui a changé au cours de ces 20 dernières années. Passer de Evil Company a quelque chose de pratiquement cool, bravo Microsoft

et si une grande majorité de personnes s'étaient trompées à l'époque ?  On accusait MS de tous les mots et on s'aperçoit que certaines boîtes considérées comme cool sont en fait bien pire que lui (au hasard Google....).

J'ai toujours défendu MS parce qu'ils ont amené l'informatique dans tous les foyers, ce que n'ont pas su faire les talibans du libre et autre barbus farcis de préjugés (et pour certains d'agressivité).

 

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Si Microsoft était honnit dans les années 1990-2000, c'est justement parce que Windows et Internet Explorer vampirisaient le marché, à l'image des outils Google actuellement (qui compte aussi ses aficionados).

Une marque commerciale n'a jamais eu de vertu en elle-même

Avatar de vinceff INpactien
Avatar de vinceffvinceff- 07/11/16 à 11:02:57

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

J'ai beau être un linuxien de tous les jours.
Force est de constater que MS s'améliore d'année en année.

Contrairement à certains, je suis passé véritablement à linux à l'arrivée de Windows 7 qui pour moi est tout pourri ! Lent à mourir en 3 mois c'est bon je l'ai bazardé.
Etant curieux j'ai donc installé Windows 10 et là c'est quand même bien mieux. ça fonce et ca dure!
Idem pour la 360, j'ai eut aussi une ps3, le gros point fort de la ps3 (pour moi) c'était son silence, je préférai donc la ps3 juste pour ça.
Aujourd'hui la one ne fait pas un bruit a contrario de la ps4 qui est une véritable soufflerie à côté.

Je pense que MS a bien évolué et écoute beaucoup + les consommateurs que cela ne l'a été.

Avatar de zogG INpactien
Avatar de zogGzogG- 07/11/16 à 11:06:18

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Tu sais Microsoft (ou un autre géant) aurait aussi pu amener le libre dans les foyers.

Ce que tu dis n'a aucun sens, seule une entreprise peut imposer ses produits, il n'y a pas d'entreprise du libre, et les quelques entreprises liées au mouvement ont réalisés de belles choses quoi qu'on en pense. (RedHat, Canonical etc.)

Pour imposer un produit au grand public il faut de l'argent, donc sans entité dominante ""Linux""/le libre ne peut pas faire grand chose, et pour imposer la même chose aux entreprises il faut des coûts intéressants, bizarrement là le libre/Linux/etc. n'a pas trop de soucis.

Je sais pas qui est le barbu farci de préjugés dans l'histoire...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8