Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

L’April exhorte l’État à publier son « accord de sécurité » avec Microsoft

L'accord au cou
Droit 3 min
L’April exhorte l’État à publier son « accord de sécurité » avec Microsoft
Crédits : Jason Doiy/iStock

Le directeur des affaires publiques de Microsoft France, Marc Mossé, a annoncé devant les caméras de Cash Investigation qu’un « accord de sécurité » avait été noué entre le géant américain du logiciel propriétaire et le gouvernement français. L’April demande par conséquent la publication de ce document.

Revenant sur le fameux accord dit « Open Bar » du ministère de la Défense, Élise Lucet a évoqué avec Marc Mossé la question des failles de sécurité pouvant affecter les programmes de Microsoft. Après avoir expliqué que les logiciels libres rencontraient eux aussi ce type de problème, l’intéressé a embrayé :

« Je vais vous dire autre chose. Je crois que je ne l'ai jamais dit. Je crois que d’ailleurs ce n’est pas public... Enfin jusqu'à maintenant ! L'État français a un accord avec Microsoft pour bénéficier de toutes les informations techniques et de sécurité concernant les logiciels qu'il utilise. »

En dépit de l’insistance de son interlocutrice, le directeur des affaires publiques et juridiques de Microsoft France n’a pas souhaité s’étendre davantage... « Je ne donnerai aucun détail, ce sont des accords de sécurité. L'État français bénéficie des informations nécessaires à la sécurité de ses systèmes d'information, en lien avec les produits Microsoft » a-t-il simplement ajouté.

Du côté de l’Association de promotion du logiciel libre (April), cette annonce interroge. « S'agit-il de permettre à l'État français de connaître en avant-première les failles de sécurité des outils Microsoft qu'il utilise et de prendre les mesures de sécurisation nécessaires ? (...) Sachant que ces outils Microsoft sont aussi largement utilisés par d'autres États, par les entreprises, par le public… s'agirait-il pour l'État français d'être informé en avant-première de failles permettant l'espionnage de tiers ? ». Des pratiques qui en tant que telles n'auraient rien de bien surprenant.

L'April aimerait qu'une commission d'enquête parlementaire se mette en place

L’organisation demande solennellement aux pouvoirs publics de dévoiler ce mystérieux accord. Il est toutefois probable que les responsables politiques s’abritent derrière les exceptions au droit de communication des documents administratifs, en vertu duquel les documents dont la consultation porterait atteinte « au secret de la défense nationale » ou « à la sûreté de l’État » ne peuvent pas être rendus publics...

« Nous saisirons la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) si nécessaire, mais nous anticipons sans mal la fin de non recevoir qui nous sera opposée » réagit Étienne Gonnu, porte-parole de l’April. Contacté par Next INpact, l’intéressé ne manque pas de souligner les contradictions gouvernementales : « La même année où la France préside le Partenariat pour un gouvernement ouvert, et après des années d’une opacité totale sur un sujet aussi essentiel, il serait temps que le ministère de la Défense face preuve de transparence et d'exemplarité. »

« Nous espérons que des parlementaires interpelleront le gouvernement – pourquoi pas via des questions écrites – sur l'existence et les détails de cet « accord de sécurité » entre Microsoft et l'État » ajoute Frédéric Couchet, délégué général de l’April. Ce militant du logiciel libre estime que ce contrat « Open Bar » mériterait carrément de faire l'objet d'une commission d’enquête parlementaire.

108 commentaires
Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 21/10/16 à 12:14:27

L'accord de sécurité doit surement prévoir qu'en cas de panne informatique et de perte des données la NSA fournira un backup de ces données à la France.

Avatar de teddyalbina Abonné
Avatar de teddyalbinateddyalbina- 21/10/16 à 12:15:30

Je vois pas trop de quoi l'April se mêle, l'état ne vas pas balancer comme ça les accords de sécurité qu'ils ont. Que Microsoft ou d'autres divulgue en premiers lieu les failles repérés aux états clients, me semble logique étant donné la criticité de certains systèmes. Après que l'état utilise ces informations, pour espionner d'autres entités utilisatrices d'un même produit, ce sont ses affaires.

Dans le cadre de contrat gouvernementaux, le client (l'état) peut même avoir accès aux codes sources, ce qui est logique il faut montrer patte blanche pour certains appels d'offre.

Et encore PSA avait bien sa propre version de Vista, et accès aux sources. Tout dépend de la taille du client et du type de contrat.

Je n'ai pas d'apriori sur la sécurité de Windows, étant l'OS le plus répandu et le plus surveillé du coup. Par contre, je me méfierai beaucoup plus d'un produit comme android, sur des devices gouvernementaux.

Avatar de LauNoua INpactien
Avatar de LauNouaLauNoua- 21/10/16 à 12:16:17

J'aime bien Cash Investigation mais franchement leur petit show pour montrer qu'on peut piloter un pc Windows avec un malware et enchainer que le risque existait sur tous les pc de la défense sans préciser que ces mêmes pcs n'ont pas forcément accès à internet ou sont derrière un SI et un réseau précis avec des firewall et flux bloqués, ben ça me fait bien rire....
Bref un sujet bourré de raccourcis et toujours à charge. Du coup voyant comment cette émission traite un sujet que je connais, je me demande si ceux que je ne connais pas sont aussi bien traités....

Avatar de anonyme_8db2db86e6e8bfd8080de99876638d13 INpactien

AAAAAAHHHHHHH enfin mon article du trolldi !!  :troll:
 
Si "L'État français a un accord avec Microsoft pour bénéficier de toutes les informations techniques et de sécurité concernant les logiciels qu'il utilise", c'est que les autres ont une passoire alors ?!
 
"[...]la question des failles de sécurité pouvant affecter les programmes de Microsoft. Après avoir expliqué que les logiciels libres rencontraient eux aussi ce type de problème[...]" => sauf que dans ce cas c'est un faille du LOGICIEL et non pas de l'OS....

Effectivement ca doit être dur de se trouver des excuses quand il n'y en a pas ! Courage et soutient a l'APRIL, mort a microsoft !!! :rem:

Édité par Trollalalala le 21/10/2016 à 12:17
Avatar de teddyalbina Abonné
Avatar de teddyalbinateddyalbina- 21/10/16 à 12:20:47

La NSA n'en a rien à cirer, ils font essentiellement de l'interception et lorsqu'ils balancent un malware ils le font sur du matériel identifié, ils ne sont pas là à récupérer n'importe quoi. Sachant, que l'OS etc. ne compte pas, ils ont bien cassés du linux, unix, bsd sans aucun problème.

Édité par teddyalbina le 21/10/2016 à 12:21
Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 21/10/16 à 12:22:34

Sauf erreur on sait déjà que MS fournit le code source de Windows aux militaires, après on pour diserter sur le fait que les militaires n'ont sûrement pas les moyens de contrôler ce code source. Ils doivent le faire a posteriori.

Avatar de goom INpactien
Avatar de goomgoom- 21/10/16 à 12:24:05

Il me semble que dans une démocratie comme la notre, la transparence devrait être la règle et le secret l'exception sinon comment le citoyen que je suis peut-il vraiment voter en toute connaissance ? Oui, je sais, je me fais des illusions et je suis naïf...

Tout l'argent qu'on a mis dans des licences logiciels n'aura-t-il pas été mieux investi dans des solutions libres et dans l'emploi de personnes pour développer ces solutions libres pour nos besoins ?

Sinon je trouve toujours dérangeant que quelqu'un dise "je sais des choses mais je ne peux pas les dire c'est secret". Si c'est secret ben on n'a parle pas du tout !

Avatar de otto INpactien
Avatar de ottootto- 21/10/16 à 12:25:10

C'est quand même comique de faire confiance à MS pour les ordinateurs de la défense pendant que les USA espionnent l'élysée... et que ça n'aboutisse à rien d'autre qu'une récrimination pour la forme...

Avatar de DahoodG4 INpactien
Avatar de DahoodG4DahoodG4- 21/10/16 à 12:25:32

Et encore, des millions de lignes de code a epelucher, c'est pas donné à tout le monde, le temps d'arriver au premier million, t'a une anniversary/SPx qui sort, et tu peux recommencer... .

Avatar de kade Abonné
Avatar de kadekade- 21/10/16 à 12:29:27

Le sous titre :
"En April, ne te découvre pas d'un fil"
:cap:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 11