Sony licencie au sein de deux studios, dont un lié à la VR

Greatness Awaits
Economie 2 min
Sony licencie au sein de deux studios, dont un lié à la VR

Alors que Sony se prépare au lancement de la PlayStation 4 Pro, le constructeur a procédé à quelques ajustements au sein de ses équipes de développement. Deux studios en font les frais, l'un à San Diego et l'autre à Londres.

Il n'est pas rare que de voir de grands éditeurs fermer ou réduire la voilure de certains de leur studio, et cela se produit même chez les fabricants de consoles. Dernièrement Microsoft a définitivement fait fermer les portes de Lionhead Studios (à qui l'on doit Fable), tandis que Sony disait adieu au même moment à Evolutions Studios, la structure à l'origine de Driveclub.

Chez le fabricant japonais, les restructurations continuent. Nous apprenons ainsi qu'à San Diego, une vague de licenciements a frappé un studio maison. « Quand des projets se terminent, il est naturel de passer en revue et de restructurer les équipes en vue des besoins actuels et futurs », explique ainsi un représentant de la marque à nos confrères de Games Industry. Ce studio s'occupe notamment du développement de MLB The Show, mais Sony assure que cette équipe en particulier n'a subi aucune réduction d'effectifs.

Réalité virtuelle et licenciements réels

Toujours selon nos confrères, qui ont obtenu confirmation de la part du constructeur, le studio londonien de Sony fait lui aussi l'objet de réajustements côté personnel au même moment. Là encore le géant nippon explique que « des passages en revue ont régulièrement lieu au sein des studios pour nous assurer que nos ressources répondent à nos objectifs stratégiques de la meilleure façon possible, dans cet environnement si compétitif ». 

Ce studio planchait notamment sur London Heist, un titre exclusif au casque PlayStation VR, qui initialement ne devait être qu'une démonstration technique des capacités des visiocasques de la marque. Il est également à l'origine de divers projets tels que Singstar, The Playroom, et de l'Eye Toy, qui a fait les beaux jours de la PlayStation 2.

Bien que ces départs semblent se produire à la fin d'un cycle de production, on se demandera tout de même si l'éditeur entend poursuivre ses efforts dans le domaine de la réalité virtuelle. Pour le savoir, il faudra certainement attendre le lancement du PlayStation VR et d'en connaître les premiers chiffres de vente. En cas de succès, la question ne se posera pas, mais dans le cas contraire, Sony devra résoudre une équation bien compliquée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !