Slack : Quick Switcher plus efficace sur iOS et gros gain de performances sur macOS

Coucou Electron
Mobilité 2 min
Slack : Quick Switcher plus efficace sur iOS et gros gain de performances sur macOS

Slack, l’éditeur qui propose un outil de messagerie du même nom, a mis à disposition plusieurs nouvelles versions, pour presque toutes les plateformes. Sous iOS, l’application renforce son Quick Switcher, tandis que des bugs sont corrigés sous Android et Windows 10 Mobile. Sur macOS, la nouvelle bêta est par ailleurs nettement plus rapide.

L’outil de communication Slack remporte un grand succès dans les entreprises. Ses fonctionnalités axées sur le travail d’équipe sont régulièrement renforcées, l’éditeur forgeant constamment de nouveaux liens avec des partenaires pour faciliter la gestion des tâches au quotidien. Dans une nouvelle fournée d’applications, Slack corrige plusieurs bugs et propose quelques améliorations bienvenues.

Une bascule plus rapide entre les conversations sur iOS

Sur iOS, la version 3.6 renforce le Quick Switcher, qui permet pour rappel de passer rapidement d’une conversation à une autre. Cette fonction avait d’ailleurs été révisée en début d’année, à cause de soucis de performances lors de la bascule vers des groupes contenant de très nombreux messages. Dans la nouvelle mouture pour iPhone et iPad, il s’agit encore une fois d’en augmenter les performances.

Plusieurs problèmes ont par ailleurs été réglés. Par exemple, l’incrustation des emojis pouvait se faire à la mauvaise place. Lors de la rédaction d’un nouveau message privé, on peut à nouveau chercher par nom ou par prénom. Parallèlement, l’application iOS reçoit un nouveau réglage permettant de désactiver l’intégralité des images animés, qu’il s’agisse d'images gif ou d’émoticônes. Une option bienvenue pour les appareils un peu anciens et/ou à l’autonomie limitée.

Sous Android et Windows 10 Mobile, de nouvelles versions sont également disponibles. Il est essentiellement question de corriger des bugs, notamment pour le système de Microsoft où un problème pouvait tout simplement empêcher l’application de démarrer.

Sous macOS, une bêta nettement plus véloce

Sous macOS par contre, l’éditeur vient de publier une bêta qui devrait être particulièrement appréciée. Cette version spécifique était jusqu’à présent développée via MacGap et agissait donc essentiellement comme une version web dans un simple conteneur. La bêta 2.2.6 bascule par contre sur Electron, qui permet d’obtenir des performances presque natives. Selon The Next Web, la différence est plus que significative.

Le changement s’accompagne d’une légère révision de l’interface, avec notamment la disparition de la barre de titre. Celle liée aux équipes voit sa couleur accompagner celle choisie globalement. Elle permet également de faire défiler les groupes dans le cas où l’utilisateur participerait à de nombreuses conversations.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !