Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Hollande veut « un outil informatique » pour chaque collégien d'ici fin 2018

Y'a rien en 2017 ?
Droit 2 min
Hollande veut « un outil informatique » pour chaque collégien d'ici fin 2018

À l’occasion de la rentrée scolaire, le chef de l’État a renouvelé son souhait de voir chaque collégien bénéficier d’un outil numérique (de type tablette ou ordinateur portable) d’ici la « fin 2018 ».

« J'avais cette conviction lorsque j’étais président de Conseil général [de Corrèze, ndlr], avant de devenir président de la République, que nous devions équiper les collèges. Et que nous devions fournir des outils numériques à tous les enfants de France. » François Hollande a profité de son discours de rentrée, jeudi 1er septembre, pour insister sur le fait que son plan pour le numérique à l’école prenait officiellement son envol.

« Nous avons pour cette rentrée déjà bien progressé » a soutenu le chef de l’État, en référence aux 25 % de collèges participants à ce fameux plan dès cette rentrée. L’intéressé a cependant oublié de rappeler qu’il avait initialement promis, en novembre 2014, que « tous les élèves de classe de cinquième » seraient équipés d'une tablette dès la rentrée 2016... Même l’objectif transitoire que s’était fixé le ministère de l’Éducation nationale (40 % des collèges cette année) est très loin d’être atteint !

L'exécutif a déjà du mal à tenir ses objectifs

Le président a préféré confirmer l’objectif à long terme du plan pour le numérique à l’école : « Tous les élèves, collégiens, auront un outil informatique et numérique pour la fin 2018, grâce également à l'accompagnement des conseils départementaux (et parfois des communes), [ainsi qu’à] l'effort budgétaire de l'État ». Au total, ce sont un milliard d’euros qui devraient être mis sur la table au cours des trois prochaines années – acquisition du matériel et des ressources pédagogiques numériques, formation des professeurs, etc.

Il n'est toutefois pas certain que tous les collèges de l'Hexagone souhaitent accepter l'offre de l'exécutif, qui fonctionne aujourd'hui sur la base du volontariat : des appels d'offres sont lancés par le ministère, auxquels répondent les établissements et collectivités territoriales intéressés. Le décalage entre les ambitions affichées initialement par la Rue de Grenelle et les chiffres présentés lors de cette rentrée (25 % de collèges participants, contre 40 % espérés) est d'ailleurs de nature à renforcer le doute sur l'objectif présidentiel.

Introduction du code à l'école

François Hollande a enfin évoqué la réforme de programmes, et plus particulièrement l’éveil progressif des écoliers et collégiens à la programmation informatique. « Le codage, ce n'est pas simplement utiliser l'ordinateur, la tablette, mais d’être soi-même programmateur, d'être préparé aux métiers du numérique. » « Est-il acceptable, alors que nous savons tous que le numérique va être la grande affaire – est déjà la grande affaire ! – pour le développement économique, pour la création d'emplois, que nous n'ayons pas suffisamment d'informaticiens, suffisamment de personnels formés pour utiliser le numérique (...) ? » s’est faussement interrogé le locataire de l’Élysée.

Celui-ci n’a en revanche fait aucune allusion au partenariat contesté entre Microsoft et le ministère de l’Éducation nationale, dont la régularité devrait être examinée par le tribunal de grande instance de Paris jeudi 8 septembre.

166 commentaires
Avatar de anonyme_e81f13f26967ac587ac2eb6417d78632 INpactien

Une calculatrice ?

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 05/09/16 à 15:24:02

2 150 milliard EURO de dette et ça creuse, ça creuse... miam miam les intérêts publiques pour les rentiers privés :8

il n'y a pas déjà une salle informatique dans chaque collège? :mad2:

Édité par Cartmaninpact le 05/09/2016 à 15:25
Avatar de serpolet Abonné
Avatar de serpoletserpolet- 05/09/16 à 15:26:52

Ils n'ont toujours rien compris à l'informatique...

Avatar de atomusk INpactien
Avatar de atomuskatomusk- 05/09/16 à 15:26:52

un tamagochi ? :transpi:

oh merde je suis vieux :phiphi:

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

François Hollande a écrit :

Le codage, ce n'est pas simplement utiliser l'ordinateur, la tablette, mais d’être soi-même programmateur, d'être préparé aux métiers du numérique.

Je ne vois pas en quoi savoir gérer un planning permet d'être préparé aux métiers du numérique, surtout que les plannings n'y sont jamais respectés.

Avatar de anonyme_8ce6f4774d9018fb0696aa6b7572a96b INpactien

Le codage, ce n'est pas simplement utiliser l'ordinateur, la tablette, mais d’être soi-même programmateur, d'être préparé aux métiers du numérique.

 Il faudra lui dire

  • qu'en 2016, plus personne ne code (sauf besoin très spécifique) et c'est tant mieux.

  • qu'un programmateur, c'est le gros bouton qui se trouve sur la machine à laver (sait-il ce qu'est une machine à laver ?)

  • que le numérique, c'est l'évolution de ce qu'on appelait multimédia il y a 20 ans, et ce n'est toujours que de l'informatique.

    Sinon, il peut faire appel à l'église catholique. Il y aurait dans ses rangs des spécialistes de la manipulation des bits.
     (si vous me cherchez, je suis déjà dehors :mdr: )

Édité par heret le 05/09/2016 à 15:28
Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 05/09/16 à 15:28:15

Les collégiens préfèrère un boulot après le lycée.

Avatar de otto INpactien
Avatar de ottootto- 05/09/16 à 15:29:04

"mais d’être soi-même programmateur"

Dans ce domaine là, les conseillers sont mauvais aussi...
 Francois, les programmateurs c'est dans les machines à laver:sm:
 
On dit développeur ou programmeur :ouioui:

Avatar de anonyme_751eb151a3e6ce065481d43bf0d18298 INpactien

heret a écrit :

  • qu'un programmateur, c'est le gros bouton qui se trouve sur la machine à laver (sait-il ce qu'est une machine à laver ?)

Les salles de concert sont gérées par des machines à laver ? :eeek2:

Je comprend mieux pourquoi il y tant de groupes bien sales :transpi:

Édité par ActionFighter le 05/09/2016 à 15:30
Avatar de oXis Abonné
Avatar de oXisoXis- 05/09/16 à 15:30:35

Pourquoi pas, mais alors tout le monde sous GNU/Linux, LibreOffice et compagnie. De plus, formation des jeunes (et des profs?) à utiliser un ordinateur correctement et aussi des cours d'informatique (des vrais...).

Édité par oXis le 05/09/2016 à 15:32
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 17